MM – Je n’ai rien sacrifié pour ma carrière

Mireille-Mathieu-jnpdadlm.jpgDans son nouvel album, Mireille Mathieu s’attaque avec panache aux oeuvres du répertoire classique. Rencontre avec une pasionaria de la chanson.

« J’ai été bercée par les airs d’opéra que chantait mon papa, “Tosca”, “Carmen”. J’avais ce rêve enfoui de les interpréter, et quand ma maman est tombée malade, je me suis dit que c’était le moment de le faire. Je chantais ces mélodies pour elle, j’espère que cela lui a fait du bien sur la fin de sa vie. »

« Je suis française et fière de l’être, mais je ne suis pas une ambassadrice : je chante mon clocher pour faire chanter le monde. Et c’est ce qui plaît. »

« Avant d’entrer en scène, je me dis : “Est-ce que je vais être à la hauteur ?” Je fais le signe de croix, je tremble, je dis merde à mes musiciens. Et j’y vais. Chanter c’est aussi recevoir des applaudissements qui vous portent. »

« Après sa disparition, il n’y a que la musique classique qui m’a aidée. Schubert, Fauré, Haendel ou Tchaïkovski m’ont réconfortée. Je les ai travaillés pendant deux ans quotidiennement pour que ce soit un disque réussi. Maintenant je suis la chef de famille, ce n’est pas une chose facile…»

« Je n’ai pas d’amis dans le métier, je sors extrêmement peu. Le Bristol à Paris est ma seconde maison. Mais je vis à Neuilly le reste du temps. Je suis allée à Saint-Tropez en vacances, mais juste pour rester chez des proches. Et je vais aussi à Avignon dès que je le peux. »

« Je chante en sept langues différentes, c’est un travail énorme et minutieux, où il faut toujours apprendre. Comme un sportif, je m’entraîne tous les jours. »

« J’ai une vie sublime, c’est vrai. Dire que j’ai commencé dans une usine d’enveloppes… Mais je n’ai rien sacrifié pour ma carrière. C’était ma vie telle qu’elle devait être et j’en suis très fière. »

« La jeune génération est propulsée et n’apprend pas son métier.Moi, j’interprétais trois chansons en lever de rideau d’Hugues Aufray, j’ai pu me familiariser avec la scène et avec le public. Johnny Stark, mon manager, était très dur, je pleurais souvent, mais il savait ce qu’il voulait. C’était bien. »

Source : Paris Match |

Publicités

La fortune de Mireille Mathieu

Mireille Mathieu – 2002

CONNAISSEZ-VOUS LA FORTUNE DE MIREILLE MATHIEU : UN PATRIMOINE TRÈS SECRET ?

Elle vient de sortir son dernier album, Mes classiques. Mireille Mathieu, l’un des visages de Marianne, est mondialement connue pour sa musique. Et pourtant, elle a su demeurer très discrète sur sa vie privée et son patrimoine…

Elle a récemment fêté ses 72 ans et elle est aujourd’hui en pleine promotion de son dernier album, intitulé « Mes classiques ». Mireille Mathieu, qui a servi de modèle pour le visage de Marianne, fait un carton dans le monde entier depuis des décennies. En 50 ans de carrière, elle a vendu pas moins de 122 millions d’albums, 55 millions de singles et enregistré près de 1 200 chansons. Le succès, elle connait.

Pourtant, il est difficile de dire combien possède Mireille Mathieu. D’après Libération, qui publiait un imposant portrait de la chanteuse en 2005, elle s’habillerait chez Christian Lacroix et vivrait à Neuilly-sur-Seine depuis plus de quarante ans. Elle y habiterait un hôtel privé, avec sa sœur Monique. Pour rappel, le prix moyen du m² à Neuilly est de 10 162 euros pour un appartement (fourchette comprise entre 7 383 euros et 14 566 euros). Pour une maison le prix moyen grimpe jusqu’à 12 061 euros du mètre, oscillant entre 7 513 euros et 25 185 euros, indique le site spécialisé Meilleurs Agents. En outre, la demoiselle d’Avignon, qui aurait sa table à l’hôtel le Bristol selon Le Parisien, serait devenue « méfiante » concernant ses finances et c’est pourquoi elle multiplierait d’ailleurs les conseils juridiques. Après le décès de Johnny Stark, son imprésario, elle aurait réalisé que certains de ses proches « faisaient la noce avec son argent », écrit Libération.

Connaissez-vous la fortune de Mireille Mathieu : des problèmes d’argent avec la justice ?

Un temps au moins, Mireille Mathieu aurait fait partie des stars fâchées avec le fisc, estime Le Parisien. En effet, selon le journal, elle aurait fait parti des mauvais payeurs poursuivis par Bercy. Elle n’aurait pas, en revanche, cherché à s’exiler comme cela a pu être le cas de Charles Aznavour, David Hallyday ou Alain Delon. Une information confirmée par Libération, qui pointe du doigt le rôle de son agent, Johnny Stark aussi appelé « Pépé Jo ». « Pépé Jo avait laissé les comptes dans un foutu bazar et Mireille a du coup eu à faire avec le fisc », soulignent les journalistes du quotidien marqué à gauche. Plus récemment, Mireille Mathieu s’est attaqué à deux poids lourds de l’audiovisuel public français, rappelle Gala. En 2014, elle a obtenu gain de cause contre France 2, suite à des déclarations mensongères survenues sur le plateau d’On n’est pas couché (ONPC), en 2012. La chaîne publique a été condamnée à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la chanteuse. En revanche, elle n’a pas gagné contre l’émission de Yann Barthès rappelle le site Programme-TV.

Connaissez-vous la fortune de Mireille Mathieu : une enfance difficile ?

Mireille Mathieu ne cuisinerait pas, poursuit le quotidien marqué à gauche. Elle ne ferait pas non plus ses courses : c’est sa sœur Monique qui a repris ce flambeau après la mort de leur tante Irène. D’après RFI c’est elle aussi qui gère toute l’équipe qui gravite autour de la chanteuse : « assistant(e)s, prévenants et dévoués », précise la radio. Sans compter les passions exotiques qu’elle entretient, rappelle Le Parisien. L’artiste, grande fan de formule 1, a rencontré Michael Schumacher, par exemple. Elle collectionne aussi les tortues. La demoiselle d’Avignon n’a pourtant pas toujours baigné dans le luxe. Elle a largement profité de l’ascenseur social puisqu’elle est issue d’un milieu modeste, de marbrier funéraire. Son père, Roger, était tailleur de pierre à Avignon et a eu 14 enfants avec sa femme Marcelle. Enfant, elle épaulera sa mère dans la plupart des tâches ménagères. Elle apprend également très jeunes à s’occuper de ses frères et sœurs indique Gala. Puis, adolescente, elle pointe à l’usine pour rapporter un peu d’argent à sa famille. Libération la décrit même comme une « petite ouvrière dans une usine de cartonnage » qui monte « à la capitale en chemin de fer chaperonnée par un colonel à la retraite ».

Source : Planet.fr

Mireille Mathieu a douté de sa foi

17334808_4aec720cd93Il y a deux ans, la chanteuse Mireille Mathieu avait la douleur de perdre sa mère adorée, Marcelle-Sophie Mathieu, morte à 94 ans. La star, qui revient dans les bacs avec le disque « Mes classiques », n’arrive pas à faire le deuil…

Interrogée par le magazine Nous deux à l’occasion de la sortie de son nouveau projet artistique – elle reprend pour la première fois de sa carrière des airs d’opéra –, Mireille Mathieu a expliqué que son disque était dédié à sa regrettée maman.

« Je ne peux pas parler de maman sans pleurer… Je suis incapable de faire mon deuil, et je sais que je ne le ferai jamais. Je l’ai veillée à l’hôpital pendant des jours, j’ai prié Dieu à genoux sans répit, pourtant, on me l’a enlevée. Du coup, j’ai même douté de ma foi« , confie-t-elle. Mireille Mathieu ne cache rien de sa blessure profonde et ajoute : « C’est une douleur sans fin, une plaie qui ne se refermera pas. Ma relation avec maman était si forte… C’était une sainte femme, infatigable et toujours souriante, tellement fière de chacun de ses quatorze enfants. Elle était ouverte et très tolérante.« 

Avec ce disque, Mes classiques, Mireille Mathieu a pu se plonger dans le travail pour tenter d’oublier, un peu, sa peine. « Il m’a sauvée, beaucoup aidée quand j’allais si mal. Je me suis réfugiée dans la musique, au point d’écouter du classique toute la journée. Pendant deux années, j’ai travaillé sans répit, chaque jour, avec rigueur et passion pour approcher ce répertoire. Ce travail a été très enrichissant, maman serait fière que ce disque existe« , a-t-elle raconté.

La star, aujourd’hui âgée de 72 ans, ne compte pas s’arrêter là et ne songe pas un instant à prendre sa retraite. « C’est une pensée bien trop triste… Si c’était à refaire, je ne changerais pas une ligne de mon histoire« , a-t-elle confié.

Thomas Montet

L’interview de Mireille Mathieu est à retrouver dans Nous deux, disponible le 13 novembre 2018.

Source : PurePeople

Cyril Hanouna… encore

ch«J’adore Cyril Hanouna» : cette légende de la musique apporte son soutien à l’animateur de TPMP qui est au cœur de la polémique «Karine Ferri»

MM adore Cyril Hanouna

s-l500 (10)Dans une interview accordée à Télé Star, en kiosque lundi 5 novembre, Mireille Mathieu dit tout le bien qu’elle pense de Cyril Hanouna.

Récemment mis en demeure par Karine Ferri pour « harcèlement moral », Cyril Hanouna essuie une nouvelle polémique. Mais malgré tout, le présentateur de Touche pas à mon poste a trouvé une place dans le cœur de… Mireille Mathieu ! Dans une interview accordée à Télé Star, dans son numéro en kiosque lundi 5 novembre, la chanteuse dit tout le bien qu’elle pense du trublion de C8. « J’adore Cyril Hanouna. Il est sympathique, il sait ce qu’il veut. C’est un chef ! », conclut-elle avec enthousiasme, et glisse notamment qu’elle espère un jour être invitée sur le plateau de TPMP.

Et l’humour parfois dérangeant de Cyril Hanouna ne semble pas effrayer Mireille Mathieu qui explique aimer cela, « à une certaine limite ». Une tolérance qu’elle n’a cependant pas accordée en 2012 à Yann Barthès et Laurent Ruquier. La chanteuse avait en effet déposé plainte pour diffamation contre le Petit Journal après la diffusion d’un reportage qui soulignait l’absence de soutien aux Pussy Riot de la part de Mireille Mathieu. A Laurent Ruquier, elle avait reproché dans l’émission On n’est pas couché sur France 2, d’avoir dénaturé ses propos concernant la condamnation des Pussy Riot, puis de lui avoir « accrédité une [prétendue] proximité avec les régimes totalitaires ».

Nathalie Vigneau, édité par Pauline Laforgue

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans votre Télé Star en kiosque lundi 5 novembre.

Source : TéléStar

La ligne rouge a-t-elle été franchie cette fois par Cyril Hanouna ?

lr560

chCapture

aDq705A3XcAEQfIc

Romy Schneider – Fatalité et paradoxes

717-VRqSaQL« La véritable Romy Schneider » est sortie ce 29 août dans toutes les bonnes librairies.

Qui ne se souvient du talent et de la personnalité de Romy Schneider ?

Romy Schneider n’a pas vingt ans lorsqu’elle obtient une notoriété internationale, grâce à son rôle inoubliable dans Sissi. Enfermée dès lors dans des emplois stéréotypés, elle va devoir lutter pour casser son image. C’est la France qui va finalement offrir à Romy l’épanouissement professionnel auquel elle aspirait. De « La Piscine » à « La Passante du Sans-Souci » en passant par « César et Rosalie » », « Le Train » ou « Le Vieux Fusil », la comédienne va révéler toutes les facettes d’un talent unique.
Sa vie privée ne sera pas du même ordre. Tourmentée et extrêmement vulnérable, Romy mène sa vie sans tiédeur ni concessions et cette soif d’absolu va la conduire au désastre. Abandons, trahisons, escroqueries, rien ne lui sera épargné. En manque continuel d’affection et incapable de se remettre en question, elle cherchera son salut dans l’alcool et les « médicaments », jusqu’à la mort tragique de son fils de quatorze ans, qui aura raison de ses dernières forces. De nombreux témoignages, documents inédits éclairent d’un nouveau jour le destin de cette immense actrice qui revit dans cet ouvrage telle qu’elle ne cessera jamais d’être : fière, libre, rayonnante et profondément malheureuse.

IMG_41891Cette biographie richement illustrée est une réécriture presque totale de l’édition de parue en 2001 qualifiée  par une lectrice de bouleversants, qui vous remue ; vous en sortez atteint par tant de douleurs. L’édition de 2018 – totalement remaniée – contient des chapitres supplémentaires et non des moindres. On ne peut, dès lors, pas vraiment parler d’une réédition au sens stricte du terme.

Emmanuel Bonini est actuellement à Paris pour la promotion de son livre. L’auteur a déjé été filmé pour le 13 heures de Pierre Pernaut, ainsi que Entrée Libre de Claire Chazal (ces émissions seront probablement diffusées le 22 ou 23 septembre). Il a été l’invité de Le nouveau Rendez-Vous de Laurent Goumarre et des émissions sont prévues chez Michel Drucker, Bernard Pivot et Stéphane Bern… Des papiers vont également sortir ! Autrement dit, le livre est lancé !

Sources : Editions Pygmalion et Emmanuel Bonini – adaptation : RicoSouvenirs

 

Le défi au temps

s-l500 (1)cEn 2014, Adrien Gombeaud demandait à ses lecteurs sur le site Les Echos.fr s’ils étaient Marianne ou Mireille, autrement dit Faithfull ou Mathieu ? Après l’introduction d’Adrien Gombeaux, Je vous donne en lecture ce qui s’est dit Mireille. Pour lire ce qui s’est dit sur Marianne Faithfull, cliquez ici

Il faut se rendre à l’évidence : ces deux femmes sont bien contemporaines. Mireille et Marianne ont traversé les mêmes époques, les mêmes bouleversements sociaux. De l’après-guerre à la chute du mur de Berlin, du mange-disque à l’iPhone, de Spoutnik à Facebook… leurs répertoires scandent un demi-siècle. Si l’on s’amuse souvent à séparer les admirateurs des Beatles et ceux des Rolling Stones, personne n’a jusqu’ici osé opposer Mireille Mathieu à Marianne Faithfull. Envisager de les comparer revient déjà à les rapprocher, ce qui paraît incongru. Ceux qui grattaient du Marianne Faithfull à la guitare autour d’un feu de camp ne s’identifient pas du tout à ceux qui tombaient amoureux au bal des pompiers sur du Mireille Mathieu.

Et pourtant, n’y a-t-il pas dans le plus Faithfull d’entre nous une part de Mathieu ? Et inversement. Enfin, outre le fait que Mireille fut le buste de notre Marianne dans les mairies, ces deux artistes partagent un point commun. Elles sont, chacune à leur façon, indestructibles et indémodables. L’une n’a jamais appartenu à son temps, l’autre l’a toujours défié.

La ville de la source.

Avignon. Fille d’un maçon, aînée de 14 enfants, Mireille Mathieu est repérée lors d’un concours local et se hisse jusqu’à Paris à coups de radios et télé-crochets. Avec le succès, elle s’installera à Neuilly près de la Seine… sans jamais perdre tout à fait l’accent des confluents du Rhône et de la Durance. Mireille, par la voix, reste liée pour toujours aux bonheurs de la France méridionale et à son imaginaire ensoleillé.

Le mentor

En réalité, il s’appelait Roger, on le surnommait aussi « monsieur 15 % ». En 1965, l’imprésario Johnny Stark avait déjà construit la fusée qui avait accroché Johnny Hallyday au firmament des yéyés. Séduit par la voix tonitruante de Mireille Mathieu lors d’un passage télé, il restera son agent jusqu’à sa mort en 1989. De Line Renaud à Sylvie Vartan, Stark a géré la carrière de plusieurs vedettes françaises mais sa relation avec Mireille Mathieu est si fusionnelle qu’il repose aujourd’hui dans le caveau familial des Mathieu à Avignon.

s-l500 (7)La voix

La voix de Mireille Mathieu est un stradivarius entretenu par le plus soigneux des luthiers. Le maestro peut vieillir, le son de l’instrument restera clair et tranchant. Quand tous les yéyés chantaient à l’américaine en malaxant le français comme du bubble gum, Mireille continuait de rouler les « r  » au fond de sa gorge à la façon des années quarante. Elle demeure fidèle à la diction de l’idole insurpassable : Edith Piaf. Mireille chante en allemand, en japonais, en russe… mais partout cette voix est celle d’une France fantasmée, un peu kitsch, la voix de la tour Eiffel et de la baguette, celle d’une langue qui fait rimer « l’amour » avec « toujours « .

Les cheveux

Noirs et strictement coupés au bol depuis l’éternité. Ce casque inoxydable relie le mythe de Mireille à celui de Jeanne d’Arc. On note bien de rares variations mais la chevelure reste à l’image de sa voix : indéboulonnable. De temps en temps, quand la voix se lance dans un salto spectaculaire, la chanteuse secoue la tête. L’espace d’un instant, les mèches frissonnent. Puis la voix retombe sur ses pieds et les cheveux rentrent dans le rang.

s-l640Le refrain culte

« Que l’on touche à la liberté/Et Paris se met en colère/Et Paris commence à gronder/Et le lendemain, c’est la guerre/Paris se réveille/Et il ouvre ses prisons/Paris a la fièvre/Il la soigne à sa façon. « 

La reprise inoubliable

Si Mireille Mathieu est l’incarnation de la chanson française, une partie de son répertoire est constituée de reprises en français de hits anglo-saxons dont le légendaire « Je suis une femme amoureuse « , sa version de « Woman in love » de Barbra Streisand. Cette tradition désuète donne parfois lieu à d’étranges adaptations. Ainsi « The Winner takes it all » de ABBA devint en 1981, chez Mireille, l’étonnant « Bravo tu as gagné, et moi j’ai tout perdu. On s’est tellement aimé, on ne s’aime plus « .

Les duos étrangers

Vedette de l’ORTF, Mireille Mathieu a chanté avec le gratin des stars françaises des années soixante : Charles Aznavour, Claude François, Michel Sardou, Dalida… On trouve sur Internet quelques surprenants moments de télé, dont une reprise de « Cucurrucucu Paloma  » avec Demis Roussos entouré de mariachis en sombrero. La « demoiselle d’Avignon  » semble aussi totalement anachronique à côté d’un Hallyday. Et pourtant, Johnny reste un phénomène purement hexagonal qui déplace par charter ses fans français à son concert de Las Vegas. Mireille connaîtra, elle, une vraie carrière internationale, chantant avec des vedettes allemandes, japonaises, russes… et toujours devant des cartes postales de Paris.

Source : Adrien Gombeaud – Les Echos.fr (10.10.2014)