Mes Tops – 19 : Potemkine

Potemkine (2).jpg

Le mardi 27 juin 1905, une mutinerie éclate à bord du principal cuirassé de la flotte du tsar Nicolas II – le Potemkine – en manœuvre sur la mer Noire. La présence de viande avariée, provenant du dernier ravitaillement, est à l’origine de l’émeute. Plusieurs officiers sont tués. Les mutins hissent le drapeau rouge et se dirigent vers le port d’Odessa. La ville de 400.000 habitants est en proie à des troubles à la suite de grèves ouvrières et de la répression qui s’en est suivie par la cavalerie cosaque. Mutins et grévistes s’allient. Deux torpilleurs arrivés également à Odessa, le même jour, se mutinent à leur tour. Puis d’autres encore sur d’autres navires de la flotte russe les 28 et 29 juin 1905.

Sur le moment, l’événement passe inaperçu dans une Russie bouleversée par une première Révolution et une guerre désastreuse contre le Japon. Il va acquérir une notoriété mondiale et accéder au rang de mythe historique, par la vertu d’un film que lui a consacré le réalisateur Eisenstein vingt ans plus tard. En 1965, Jean Ferrat lui a consacré aussi l’une de ses plus belles chansons.

 Pour en savoir plus, voyez les sources : Hérodote.net & Le Figaro.

Repères : « Ma môme », « La montagne », « On ne voit pas passer le temps », « Que serais-je sans toi », « Aimer à perdre la raison », « La Commune ».

Publicités