Mes Tops– 50 : La Chanson de Prévert

La chanson de Prévert

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes
Cette chanson était la tienne
C’était ta préférée, je crois
Qu’elle est de Prévert et Kosma
Et chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour les amours mortes
N’en finissent pas de mourir
Avec d’autres bien sûr, je m’abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m’indiffère
À cela il n’est rien à faire

A la rentrée 1960, En souvenir du classique « Les feuilles mortes », Gainsbourg compose «La chanson de Prévert ». Au début des années 50, Cora Vaucaire, Yves Montand et Juliette Gréco avaient chanté « Les feuilles mortes », devenu en anglais un standard international, l’un des plus exportés de l’histoire de la chanson française, sous le titre « Autumn Leaves » :

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Tu vois, je n’ai pas oublié
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle
Les souvenirs et les regrets aussi

« La chanson de Prévert » est sans doute l’une des plus populaires dans son song book, on n’en compte plus les versions.

Source : MisterGainsbarre

La chanson de Prévert, c’est évidemment la célébre chanson Les Feuilles Mortes dont les paroles ont été écrites par Jacques Prévert et qui a été créée, pour la première fois, en 1945 par Cora Vaucaire et popularisée, plus tard, par Yves Montand . Serge Gainsbourg écrit sa chanson de Prévert en 1961 soit une quinzaine d’années après Les Feuilles Mortes qui est le sujet de sa chanson.

En 1957, c’est par hasard que Michèle Arnaud, chanteuse « rive gauche » qu’il accompagne à la guitare dans son tour de chant au cabaret Milord l’Arsouille(où  il est pianiste d’ambiance), découvre avec stupéfaction les compositions de Gainsbourg et l’incite à interpréter son propre répertoire au même cabaret.  Au moment où il écrit « La chanson de Prévert »,  la carrière d’interprète de Gainsbourg vient tout juste de s’amorcer . Cela ne l’empêche toutefois pas d’alimenter en chansons,  et de façon  très prodigue, plusieurs interprètes dont Juliette Gréco (Accordéon, La Javanaise),  Françoise Hardy et France Gall avec qui il va réussir à séduire un public beaucoup plus jeune que son propre public .

Comme dans « Les feuilles mortes », Serge Gainsbourg s’adresse, à la deuxième personne, à une femme qu’il dit avoir aimée.  Une chanson particulièrement belle, qui met bien en valeur la grande douceur de sa voix.

Source : MémoireChante

Publicités