Mes Tops 42 : Puisque vous partez en voyage

Puisque vous partez en voyage.jpg

Puisque vous partez en voyage
Vous m’avez promis mon chéri
De vous écrire quatorze pages
Tous les matins ou davantage

Pour que je voie votre visage
Baissez la vitre je vous prie
C’est affreux, je perds tout courage
Et moi je déteste Paris

La chanson de Jean Nohain et Mireille date de 1936, elle a été interprétée par Ray Ventura et ses collégiens, Mireille et Jean Sablon, Micheline Presle et Daniel Gélin, Georges Brassens, Sandrine Kiberlain et Jean Rochefort, Nathalie Dessay et Bénébar, etc. La version de Françoise Hardy et Jacques Dutronc date de l’an 2000 (album Clair-Obscur).

Été 36, les trains deviennent un des moyens de transports les plus attractifs pour ceux qui ont la chance de partir. Cette année-là, 600 000 billets de train sont vendus, et près de deux millions le seront l’année suivante. Les vacanciers affluent en masse dans tout le pays, sur la Côte d’Azur ou dans les stations balnéaires. Et pour certains couples, c’est bien la première fois qu’on se sépare, quelques jours, pour vivre d’autres aventures, comme le chantent Mireille et Jean Sablon… (France Musique)

Françoise Hardy connaissait bien Mireille car elle avait fréquenté dans les anneées 60  Le Petit Conservatoire de la chanson. Depuis 1967, Françoise Hardy a partagé la vie de Jacques Dutronc. À la fin des années 1990, ils décident de se séparer, et ils enregistrent ensemble une dernière chanson: Puisque vous partez en voyage.

Par rapport à la version originale, les rôles sont inversés, l’homme s’en va, et c’est la femme qui attend le départ du train. Les paroles sont légèrement actualisées, le chef de gare, jadis un cochon, devient ainsi un enfoiré.

Dans une interview de 2000, Françoise Hardy déclarait : « Mireille était une espèce de lutin très fantasque, pleine d’humour. Je trouvais que cela correspondait mieux à Jacques d’être la personne qui s’en va, et moi amoureuse transie qui reste sur le quai. Mais il n’a pas été satisfait à 100 %, et il a tenu a ce que l’on refasse cette chanson pour son propre album qui n’est pas encore prêt, et ou c’est lui qui reste sur le quai et moi qui part»

Sources : Wikipédia & France Musique

Publicités

Mes Tops – 14 : Des ronds dans l’eau

des ronds dans l'eau

« Des ronds dans l’eau »… La vie n’est pas un long fleuve tranquille, semble nous dire cette ravissante ballade que Pierre Barouh imagine en 1967 sur une musique de Raymond le Sénéchal pour le film Vivre pour Vivre de Claude Lelouch.

Interprétée pour la première fois par Annie Girardot, la chanson est reprise par Françoise Hardy quelque temps plus tard. L’interprète de Comment te dire adieu livre une version d’une mélancolie lancinante, hantée par l’obsession du temps qui fuit. (cf. Le Figraro)

Tu commenças ta vie
Tout au bord d’un ruisseau
Tu vécus de ces bruits
Qui courent dans les roseaux
[…]
Aujourd’hui tu ballottes
dans des eaux moins tranquilles
tu t’acharnes et tu flottes
mais l’amour, où est-il?
[…]
Tu voudrais que l’on t’aime
Un peu comme un héros
Mais qui saurait quand même
Faire des ronds dans l’eau

vpv