Evidemment

evidemment

Évidemment 
La fin d’un amour, c’est banal 
Évidemment 
Souffrir n’est pas original 
Évidemment 
Le désespoir s’use les dents 
Au fil des gens, au fil du temps
Il n’y a que dans les romans 
Qu’on meurt vraiment 
Les sanglots longs ne durent pas 
Morte-saison s’en vient, s’en va 
Évidemment 

(Evidemment – D. Vallis / P. Mauriat)

Publicités