Ich schenke dir Venedig & La Paloma (version 2013)

Wenn_mein_Lied_deine_Seele_küsst400

C’est le 11 octobre 2013 que Mireille Mathieu a sorti son 31e album conçu pour le marché allemand.

Grande star en Allemagne où les chaînes allemandes lui consacrent très souvent un show télévisé, Mireille reprend sur cet album, intitulé Wenn mein Lied deine Seele küsst, plusieurs chansons de ses débuts réenregistées en 2013.

A l’occasion de la sortie de cet album qui n’a pas bénéficié d’une grande promotion, Mireille a interprété Wenn mein Lied deine Seele küsst dans l’émission Wilkommen bei Carmen Nebel.

Les avis sur cet album sont partagés. L’ambiance oum papa semble avoir contrarié une grande partie des fans. Les deux critiques plus bas, permettent de mieux comprendre pourquoi.

Titres de l’album :

Wenn mein Lied deine Seele küsst – Santa Maria (version 2013) – Hinter den Kulissen von Paris (version 2013) – Was mein Verstand nicht sagen will – Es geht mir gut, Chéri (version 2013) – Der Zar und das Mädchen (version 2013) – Etwas Licht – Walzer der Liebe (version 2013) – Tarata-Ting, Tarata-Tong (version 2013) – Ich schenke dir Venedig – La Paloma Ade (version 2013) – Gott im Himmel (version 2013) – Endlich bin ich stark genug – Ich hab’ meinen Platz gefunden

Deux extraits de critiques lues sur Amazon

Philippe Don (France) – Ce nouveau CD comporte 6 nouveaux titres et 8 reprises (7 anciens succès de l’artiste et un titre plus récent).
Les six nouvelles chansons ne sont pas désagréables mais relèvent d’une variété allemande qui passe parfois mal auprès du public français (qui n’est pas le public visé, certes). Le titre le plus réussi est sans doute ‘Etwas Licht’, dont la mélodie est signée Mireille Mathieu elle-même, et le moins bon ‘Was mein Verstand nicht sagen will’ au refrain horripilant. Si dans l’ensemble les nouvelles chansons sont de bonne facture, il faut cependant reconnaître qu’elles n’apportent pas grand chose au répertoire de l’artiste.
Le reste de l’album est composé de reprises de ses succès, et là les choses se corsent un peu. Si l’interprétation est impeccable, et s’il est intéressant d’entendre les succès des débuts avec la voix plus mature de l’artiste, je déplore le choix des orchestrations et des arrangements. C’est clinquant, sans subtilité, sans finesse, avec des ambiances de fête foraine (‘Hinter den Kulissen’), de carnaval (‘Taratating Taratatong’), de dessin animé pour enfants en bas âge (l’introduction de ‘Es geht mir gut’), etc… Même pour les orchestrations plus réussies (‘Waltzer der Liebe’, ‘Gott im Himmel’) on est finalement déçu car il était possible de faire nettement mieux. Les reprises d’anciens tubes fonctionnent si les nouvelles versions apportent quelque chose de neuf, d’innovant, une relecture, une recréation. Dans le cas présent, on se dit juste que c’est moins bien que les originales. Comment Mireille Mathieu, qui a travaillé avec les plus grands compositeurs et chefs d’orchestre, peut-elle se satisfaire d’orchestrations aussi médiocres? Qu’on réécoute ‘MM Chante Piaf’ et on comprendra de suite mon propos.
On l’aura compris, ce nouvel album me cause une certaine déception. C’est dommage car la voix de l’artiste me séduit toujours autant et elle reste une interprète d’exception, mais son talent est ici mal utilisé. On attend mieux d’une star internationale et d’une interprète de légende, à commencer par de grandes chansons.

Chris (Allemagne) – Ich habe lange überlegt, ob ich diese CD überhaupt bewerten soll oder nicht. Als im September 2013 bekannt gegeben wurde, dass Mireille Mathieu ein neues deutsches Album auf den Markt bringt, war die Freude zunächst sehr groß. Als dann mitgeteilt wurde, dass sich auf dem Album 8 alte Titel befinden, die neu aufgenommen wurden, wurde diese Freude schon getrübt. Ganz selten übertreffen Neuaufnahmen die Originalaufnahmen. Als ich dann am Veröffentlichungstermin das neue Album in den Händen hielt und die Aufnahmen hörte, wurden meine Bedenken bestätigt. Ich war, ehrlich gesagt, entsetzt. Die Neuaufnahmen ihrer Klassiker klingen wie ein billiger Abklatsch, mit Ausnahme von Santa Maria, der einem Star wie Mireille Mathieu nicht würdig ist (mich würde mal interessieren was Herr Bruhn zu diesen Aufnahmen sagt). Man merkt bei diesen Aufnahmen, dass Mireille Mathieu stimmlich an ihre Grenzen gelangt; dies ist jedoch nicht mein Hauptkritikpunkt; schließlich verändert sich die Stimme im Laufe der Jahre und ihre STimme ist immer noch kraftvoll und man sollte den Stimmumfang von Mireille inneuen Lieder ausschöpfen. Aber wieso müssen einem immer wieder die alten Lieder aufgetischt werden? Die letzten 15 Jahre wurde dem deutschen Publikum immer ein Medley ihrer alten Lieder vorgesetzt (und jetzt auch noch alles im neuen Gewand). Ich bin seit 43 Jahren ein großer Fan von Mireille Mathieu; gehöre aber nicht zu den Fans, die mit Fähnchen und Transparenten bei jeder Fernsehsendung kreischend in der 1. Reihe sitzen, bei jeder Tournee hinterher reisen oder alles kritiklos bejubeln, was ihr Star macht. Ich glaube, anhand der Vielzahl von Veröffentlichungen, die ich kenne und besitze, kann behaupten, dass dies Mireille’s schlechtestes Album ist. Im Laufe ihrer Karriere habe ich sie auch mehrfach in Konzerten erlebt und weiß wie vielseitig diese Künstlerin ist. Ein Kritikpunkt geht auch an das Produktionsteam: wieso verbessert man nicht die Aussprache von Mireille Mathieu; früher konnte man alle Wörter gut verstehen und sie wurden sauber ausgesprchen; es heisst « gesucht » und nicht « gesurrt » oder « doch » statt « dorr » oder statt « schwach » einfach « schwarr ». Besonders intelligent, dass die Melodie des Refrains des neuen Titels « Was mein Verstand nicht sagen will », genau mit der Melodie des Refrains « Es geht mir gut, Cheri » identisch ist und auf dem Album auch noch hintereinander folgt. Ich möchte jedoch ein paar Pluspunkte diesem Album zu Gute halten; es sind auch einige Aufnahmen darauf, die sehr schön sind; z. B. « Ich hab meinen Platz gefunden », « Etwas Licht » (von Mireille selbst komponiert) oder auch das Titellied. Ich hätte mir wirklich mehr Originalität und eine saubere Produktion gewünscht. Aber anscheinend ist dies mit dem Produzententeam nicht möglich und Mireille wäre gut beraten sich ein neues Team zu suchen. Dieses Album ist eines Weltstars nicht würdig! Das klingt hart, ist aber so. Leider kann ich dem Album nicht mehr als 2 Sterne geben, da es für alles andere als ein Highlight in der Karriere von Mireille Mathieu ist. Vielleicht sollte die Plattenfirma endlich einmal die Original-Alben von Mireille auf CD veröffentlichen; es gibt genügend Schätze, die es Wert sind, den Weg auf CD zu finden; andere Plattenfirmen sind da etwas schlauer. Ich persönlich bin diesem Album sehr enttäuscht, aber dies ist meine persönliche Meinung: Jeder kann sich beim Anhören sein eigenes Bild machen.

Source : Wikipedia et Amazon fr/de

 

Publicités

Love Me Or Leave Me

st300La version originale de « Love Me Or Leave Me » a été enregistrée par Ruth Etting en 1928. De nombreux autres interprètes ont repris depuis cette chanson qui fait partie du Great American Songbook et composée par Gus Kahn et Walter Donaldson : Bing Crosby, Doris Day, Ella Fitzgerald, Nina Simone, Sammi Davis Jr., Lena Horne, etc.

Rod Stewart l’a également reprise en 2010, dans le 5e album de sa série consacrée au Great American Songblook, chez Sony Music. Cet album est particulièrement bien réussi.  Il en existe une édition « DeLuxe » de cet album ; elle contient 6 chansons de plus dont « Cheek To Cheek » et « She’s Funny That Way », deux grands titres du répertoire américain de la chanson.

Edition normale : That Old Black Magic – Beyond The Sea (La Mer) – I’ve Got You Under My Skin – What A difference A Day Makes – I Get A Kick Out Of You – I’ve Got The World On A String – Love Me Or Leave Me – My Foolish Heart  – September In The Rain – Fly Me To The Moon – Sunny Side Of The Street – Moon River

Edition DeLuxe : Titres précédents + 2e CD : Bye Bye Blackbird – All Of Me – She’s Funny That Way – Cheek To Cheek – Ain’t Misbehavin’ – When I Fall In Love

Le livret illustré contient toutes les paroles des chansons !

Quelques critiques lues sur Amazon :

Rod Stewart continue à passer en revue les classiques de la musique Américains (quoique « La Mer » est bien de Trenet), sa voix est toujours aussi souple et eraillée.

Un disque que j’adore, Rod Stewart a une voix qui convient à merveille au jazz. Que des standards mais que l’on redécouvre à chaque écoute tellement les arrangements sont beaux et la voix de Rod Stewart vous emporte. Un must.

 have all the Great American Songbook Series. I adore Rod Stewart’s interpretation of the american songs that he has chosen.

Le mélange pouvait paraître déroutant, il est en fait détonnant. La voix la plus rocailleuse et chaude du rock (après Joe COCKER) accompagnée par un big band extraordinaire, le tout reprenant les grands succès du swing. Un vrai bonheur!

I have all five of these and love them all. Very listenable and Rod’s voice has certainly mellowed and all these tracks suit it so well, as do the other CDs. As previously said by others this one is a little bit more upbeat but certainly didn’t disappoint. Well done Rod on another great songbook selection. It is so easy to sing along to these good old fashioned songs….and yes they don’t write them like that anymore. Great for cruising along in the car on a long journey.

So pleased Rod went out on a limb and revisited all these old classics, bless him: an act of bravery considering how revered the originals are. Great interpretations, and what a skilled musician Rod is: timing up there with the best: Rod’s technicality has been greatly underrated, everyone goes on about his ‘smokey voice’ once again, he proves there’s loads more to him than that! Also as on other albums Rod’s genius is revealing the meanings in the lyrics that had not occurred to you,. because you were so used to hearing them.

Wunderschöne, ruhige, auch romantische Songs. Die CD kann man ständig rauf und runter spielen, wenn man diese Art Musik mag.

Wundervoll. Diese CD ist einfach nur wundervoll. Ich habe in der Zwischenzeit alle aus dieser Reihe. Die Stimme von Rod Stewart passt einfach perfekt.

Diese CD kann man nur jedem Rod Stewart Fan empfehlen, da unbeschreiblich. Ist nicht mit anderen Interpreten zu vergleichen. Einfach Spitze.

La même histoire

117501265

Album du retour de Mireille Mathieu après plusieurs années d’absence, De Tes Mains est sans doute bien résumé par le titre d’un de ses morceaux : « Aujourd’hui je reviens ». Sans doute aurait-il pu s’intituler « Je n’ai pas changé », tant Mireille Mathieu a gardé son timbre inimitable (ou au contraire trop imité) : maîtresse absolue du trémolo, la chanteuse est en terrain très connu avec des titres comme « Les Larmes de tes yeux » ou« La Vie n’est plus la vie sans nous ».

Les amateurs de pathos sans limite y trouveront plus que leur compte, de même que les fans de chanteuses à voix ; l’émotion de plusieurs titres est bien réelle et nous rappelle qu’au-delà de son allure de Jeanne d’Arc des variétés, Mireille Mathieu est avant tout une excellente chanteuse.

Source : Nikita Malliarakis – Copyright 2018 Music Story)

Je suis un fidèle de Mireille Mathieu, aussi ai-je acheté sans hésitation le nouveau CD. Et je dois dire que cette confiance a été admirablement récompensée.
Avec ‘De Tes Mains’, Mireille Mathieu signe un superbe album dans lequel je ne décèle aucune faiblesse: c’est du « grand Mireille Mathieu » d’un bout à l’autre. La voix est là, bien sûr, puissante et pure, et mise en valeur par des orchestrations de premier ordre. Les textes sont soignés et sortent des sentiers battus ; les mélodies, magnifiques. L’intensité de l’interprétation parvient encore à nous couper le souffle sur certains titres (La Vie n’est plus la Vie sans Nous, Personne,…).
Mireille Mathieu, servie par des auteurs et compositeurs qui ont cru en elle, se révèle plus magistrale que jamais. on ne peut qu’être séduit par cet album.
Un poète faisait remarquer que la « modernité » mariait « mode » et « éternité », et en ce sens, « De tes Mains » correspond tout à fait à cette définition : un album dans le goût du jour et qui pourtant restera indémodable, à l’image de la Demoiselle d’Avignon.
Source : Amazon – Philippe Don
.
Les titres de l’album sorti en octobre 2002 (EMI France)
  1. La Solitude
  2. Embarqué Pour Un Voyage
  3. Les Larmes De Tes Yeux
  4. Aujourd’hui Je Reviens
  5. Si Tu M’aimes Assez
  6. La Même Histoire
  7. La Vie N’est Plus La Vie Sans Nous
  8. Personne
  9. De Tes Mains
  10. Chansons Des Rues
  11. Pense A Moi
.

L’enfant de l’Irlande (Danny Boy)

204403230.jpg

Le Londonderry Air est un hymne irlandais. Cette mélodie populaire au sein de la diaspora irlandaise est également utilisée par l’Irlande du Nord comme hymne avant certaines compétitions sportives (comme aux Jeux du Commonwealth). Les paroles les plus célèbres de cette mélodie sont celles de Danny Boy.

Outre les nombreux enregistrement orchestraux, Danny Boy a été interprétée par un très grand nombre d’artistes : Judy Garland, Johnny Cash, Mario Lanza, Bing Crosby, Andy Williams, Sam Cooke, Elvis Presley, Harry Belafonte, Tom Jones, Nana Mouskouri, etc.

Mireille Mathieu a repris cette célèbre ballade, en 1991, sous le titre : L’Enfant de l’Irlande, sur un texte de Jean-Marie Moreau dans l’album Mireille Mathieu (1991 – Dessin   Jean Marais). La chanson se trouve également dans l’album 3 CD Amoureusement vôtre…

Source : Wikipedia (adaptation RicoSouvenirs)

R-8925527-1483435552-22263.jpeg

Es führt kein Weg vorbei

Es geht

Le 33 tours « Alle Kinder dieser Erde » vous a été présenté sur ce blog en 2010 (cliquez ici).

mireille-mathieu

La chanson « Es fürht kein Weg vorbei » se trouve sur le 33 tours présenté plus haut, ainsi que sur la compilation « Die grosse Liebe zur Musik » (Shop24Direct).

Mireille Mathieu et les Petits Chanteurs à la Croix de Bois - 2.jpgVincent nous racontait en 2010 une anecdote personnelle sur l’enregistrement des choeurs de Alle Kinder Dieser Erde.

Avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, nous étions au Studio Davout, où Mireille enregistrait tous ses albums à l’époque (la photo en studio dans l’album « chante Paul Anka » me semble prise dans la cabine du grand studio Davout). C’était en juin 78 et nous venions enregistrer les choeurs de Santa Maria de la Mer qui devait sortir à la rentrée 78 comme Mille Colombes était sorti à la rentrée précédente avec le succès que l’on sait. Nous n’avions pas fait les choeurs de la version allemande de Santa Maria qui était sorti en mai 1978 soit un mois avant l’enregistrement de sa version française. A la fin de l’enregistrement alors que nous pensions avoir fini, on a nous amené une nouvelle partition « Alle Kinder Dieser Erde » et nous avons appris sur place les deux voix du refrain et avons enregistré dans la foulée notre partie de la chanson. L’année suivante à la même époque, nous avons retrouvé « Alle Kinder… » dans le même studio mais en français et avec un autre arrangement de Don Costa sous le titre « un enfant viendra ». J’en profite pour indiquer que Mireille et Johnny Stark étaient présents pour la séance d’enregistrement comme à presque chacune des séances que j’ai eu l’occasion de faire pour Mireille en 4 ans (6 chansons en français dont une inédite, 4 versions allemandes, une anglaise et une espagnole). Sinon, dans cet album j’aime bien « Es geht auch ohne dich » pour on côté rythmé et son arrangement aux inspirations légèrement disco. Mais mes préférées sont les deux reprises en anglais qui sont un peu étrangère à cet album puisque enregistrées hors ce contexte essentiellement pour des émissions télé (Carpentier, Lux) et rajoutées en fin de plage comme dans certains pressages japonais de l’époque. J’aime particulièrement « The Way We Were » dont je regrette qu’il n’existe pas de version CD même si j’ai l’ai bien entendu converti en format numérique afin de pouvoir l’écouter.

Am Ende bleibt die Liebe

aqwCapture1

« Auld Lang Syne » est une chansons écossaise plus connue des francophones sous le nom de « Ce n’est qu’un au revoir ». En français et en anglais, ce chant est souvent repris à la nouvelle année ou à la fin de réunions amicales ou de certaines cérémonies maçonniques, ainsi que par un cantique catholique (Restons toujours unis !).
Elle fait également partie des nombreux et variés volkslieder (chants populaires) ré-harmonisés par Beethoven dans son recueil « Douze chants écossais », dans une harmonisation pour soprano, ténor et basse, avec accompagnement de violon, violoncelle et piano. (*)

Mireille Mathieu nous donne sa version allemande de ce chant – ou plutôt celle des auteurs compostieurs Bruhn/Buschor – puisque « Am Ende Bleibt die Liebe », loin d’être un dernier mot d’amour, nous en assure la pérennité. Le texte allemand diffère entièrement de la version classique connue sous le titre : « Nehmt abschied, Brüder ».

Plus haut : 33 tours et CD sur lesquels vous trouverez la chanson.

(*) Source : Wikipédia

So will ich mit dir leben (1981)

dlef

« So will ich mit dir leben » est la face B du 45 tours « Die Liebe einer Frau ».
La chanson se trouve sur les CD « Lieder Traüme » (Ariola) et « Die Grosse liebe zur Musik » (Shop24Direct), ainsi que sur 33 tours allemand, « Die Liebe einer Frau », sorti en 1981.
Ce 33 tours contient les titres suivants :

frontblog1063

01 – Die Liebe einer Frau
02 – Bei mir bist du zu Haus
03 – Paris ist nicht mehr, was es war
04 – So will ich mit dir leben
05 – Worte
06 – Niemand
07 – Die Welt ist neu
08 – Nachts, wenn du alleine bist
09 – Noch immer
10 – Vielleicht bin es ich, die dich verlässt

depositphotos_24119667-stock-illustration-a-letter-in-the-mail

Wolfgang. – Une belle chanson, bien rhytmėe. Même le texte est bien écrit.
Avec « Paris ist nicht mehr, was es war » qui sert tout les clichés, mais d’une manière très sympa, et les adaptions de titres internationaux, adaptés pour Mireille, pour moi il s’agit d’un album bien conçu. C’était l’époque ou Streisand sortait son album « blanc »: « Guilty » avec Robin Gibb – pour moi, c’était l’album « blanc » de Mireille. L’époque où elle a chanté « Une femme amoureuse » – LA preuve d’une voix hors commun. Un bel album, bon souvenirs d’un temps révolu… 😉

Wolfgang. – Ein schönes Lied, sehr rythmisch. Selbst der Text ist gut geschrieben. Mit « Paris ist nicht mehr, was es war », das zwar alle gängigen Paris/Frankreich-Clichés biedient, dies aber auf eine sehr sympstische Weise tut und all den anderen deutschen Adaptionen der internationalen Hits der Zeit für mich ein gelungenes Album. Es war die Zeit, in der Barbra Steisand ihr « weißes » Album « Guitlty » mit Robin  Gibb veröffentlicht hatte. Dieses Album war seinerzeit für mich Mireilles « weißes » Album :-).
Eine Zeit in der Mireille « Une femme amoureuse » sang – DER Beweis für eine außergewöhnliche, einzigartige Stimme… Gloreiche Zeit… 😉