Mireille Mathieu sort un double album lyrique

3235308191_1_6_QrLt51GMcLa Demoiselle d’Avignon a dédié son 44e album à « sa petite maman » et à son père, ancien marbrier, ancien tailleur et ténor amateur, qui aimaient tant l’opéra.
Mireille Mathieu vient de sortir un double album intitulé « Mes classiques ».
Ce 44e disque de 18 titres, elle en a eu l’idée à la mort de sa « petite maman », comme elle l’appelle affectueusement, Marcelle, à 94 ans, en mars 2016. « Je me suis souvenue des dimanches où mon père, tailleur de pierre et ténor amateur, entonnait les grands airs de Carmen, chantait Tosca, maman lui soufflait les paroles, toute mon enfance a été bercée par ces musiques. Quand elle nous
a quittés, j’étais plongée dans un profond chagrin et pour m’en sortir je me
suis attelée à ce projet : enregistrer ces airs familiers ». « Mes classiques »  est dédié à ses parents qui aimaient tant l’opéra. Son père marbrier à Avignon a sculpté la pierre tombale du Prix Nobel de littérature, Albert Camus qui repose dans le petit cimetière bucolique de Lourmarin (Vaucluse).

Dans le studio mythique des Beatles

Des mois de travail, de déchiffrage des partitions (« comme je ne lis pas les notes, je faisais des flèches d’indien » explique Mireille), de répétition, des textes du parolier Claude Lemesle sur le célèbre « 1er concerto pour piano »
de Tchaïkowsky, l' »Ave Maria » de Schubert, « la Barcarole » d’Offenbach mais aussi Mozart, Fauré, Brahms, Haendel. L’enregistrement s’est déroulé à Prague avec un orchestre symphonique de 90 musiciens et le mixage dans le mythique studio londonien d’AbbeyRoad, où plane toujours l’ombre des Beatles.

En rockeuse et perfecto entre Johnny et Sardou

Mireille Mathieu a assisté en octobre dernier à l’Hommage National rendu à Charles Aznavour dans la Cour des Invalides. « C’était un grand Monsieur élégant qui incarnait la chanson française dans le monde entier. Il restera dans le coeur de nous tous ». Johnny aussi nous a quittés « J’avais chanté entre lui et Michel Sardou dans une des émissions des Carpentier, ils étaient sur des Harley Davidson et moi, au milieu, en rockeuse et perfecto avec une guitare plus grosse que moi !  » se souvient Mireille Mathieu. Autre disparition qui l’a marquée, il y a quelques jours, celle de Francis Lai. « Il avait été mon premier accordéoniste, un homme merveilleux, humble, simple, un compositeur oscarisé à Hollywood pour ses musiques de films « Un homme et une femme » et « Love Story ».
Comment à 72 ans, arrive-t- elle à faire des tournées internationales, enchaîner les voyages, enregistrer? « J’adore chanter mais j’ai une grande discipline de vie, je dors 9h par nuit, je ne fume pas, je ne bois pas à part un peu de champagne de temps en temps ou de Bordeaux et surtout je vocalise pendant des heures tous les jours. »
Cet été, elle était en Russie, lors de la Coupe du Monde de football. Mais elle n’a pas pu assister à la finale parce qu’elle enregistrait à Prague. « J’ai vu le match devant la TV, je connais tous les prénoms des joueurs Kylian (Mbappé), Antoine (Griezman), je criais pour les encourager et à la fin, j’ai chanté « La Marseillaise » à tue-tête dans ma chambre d’hôtel. On a gagné, vive la France! »

200 millions de disques vendus à travers le monde

Dans « Mes classiques », ce double CD lyrique, Mireille chante en 7 langues, allemand, anglais, allemand, russe, italien, espagnol, latin. En 2019, elle fêtera ses 55 ans de carrière par une tournée, notamment en Russie et en Ukraine. La Demoiselle d’Avignon a enregistré 1200 titres et vendu 200 millions de disques à travers le monde depuis son premier passage à l’Olympia en 1965.
Source : Midi Libre
Publicités

« Mes Classiques »… ce vendredi !

1539764301c

Le tendre hommage de Mireille Mathieu à sa mère disparue : « J’AI DÉDIÉ CE DISQUE À MA MAMAN »

Vendredi 9 novembre, Mireille Mathieu fait son grand retour avec un nouvel album inédit, le premier depuis treize ans. Comme elle l’a expliqué sur RTL, ce disque est un hommage à sa mère, décédée il y a bientôt trois ans.

Avec son nouvel album inédit, dont la sortie est prévue vendredi 9 novembre, Mireille Mathieu compte bien surprendre le public. Dans ce disque intitulé Mes Classiques, l’interprète de Pardonne moi ce caprice d’enfant revisite les plus grandes mélodies de la musique classique. Accompagné par l’ensemble symphonique de Prague, elle chante sur du Brahms, du Schubert, du Mozart, ou encore du Verdi… Un pari osé, mais qui était cher au coeur de la chanteuse. En effet, comme elle l’a expliqué au micro de RTL, dont elle était l’invitée ce mardi 6 novembre, la musique classique revêt pour elle une importance toute particulière. « J’ai été bercée par l’opéra.(…) J’ai toujours rêvé de faire un CD double vinyle de musique classique », a-t-elle expliqué.

mes-classiquesMais outre son affection pour le classique, Mireille Mathieu a également souhaité, avec ce disque, rendre hommage à celle qui fut sans doute la personne la plus importante de sa vie : sa maman, Marcelle-Sophie Mathieu, mère de quatorze enfants et décédée le 20 mars 2016 à l’âge de 94 ans. « Ce disque, je l’ai fait avec mes émotions. (…) Je l’ai dédié à ma maman. Cette musique a été quelque chose de libérateur lorsque ma maman est décédée », a confié l’artiste de 72 ans sur RTL.

Si c’est son papa, le ténor Roger Mathieu, qui lui a transmis l’amour de l’opéra, Mireille Mathieu entretenait avec sa mère une relation particulièrement complice. Les deux femmes partageaient une véritable passion pour la musique, et Mireille Mathieu n’hésitait pas à emmener sa mère en tournée à ses côtés, si bien que cette dernière était devenue la coqueluche du public. Lorsqu’elle est décédée, ce fut un immense déchirement pour sa fille. Avec ce disque, Mireille Mathieu honore sa complice de toujours de la plus belle des manières.

Source : Gala.fr (6 .11.2018) –  Marine Gibert – Photos : Abilène

Tchaïkovsky en chanson

tcClaude Lemesle, l’un des paroliers de Mireille Mathieu, a mis en chanson spécialement pour elle l’un des plus célèbres thèmes de Tchaïkovski, le concerto pour piano numéro 1 opus 23 jamais chanté jusqu’ici, a-t-on appris dans l’entourage de la chanteuse.
.
Premier extrait d’un album classique attendu dans les bacs le 9 novembre, le titre intitulé « Le Premier regard d’amour » est disponible depuis lundi sur les plateformes de téléchargement.

Co-écrite par Claude Lemesle et Christophe Andréani, la chanson évoque la maternité. Le thème musical a été composé par Tchaïkovski entre novembre 1874 et février 1875. Auparavant, aucun parolier n’avait travaillé sur cette oeuvre majeure du compositeur russe.

Claude Lemesle, 72 ans, signe les paroles de quatre autres titres de cet album classique de Mireille Mathieu, abordant des sujets inédits sur d’autres thèmes célèbres de Verdi, Brahms, Mozart et Tárrega, joués par l’Ensemble Philharmonique de Prague.

« Made in France », le précédent album de Mireille Mathieu, regroupant de grandes chansons populaires françaises, est sorti en 2017.

Source : RTL INFO – 17.09.2018

Sarah Vaughan

svLa chanteuse de jazz américaine, Sarah Lois Vaughan, est née le  à Newark dans le New Jersey et morte le 3 avril 1990 à Hidden Hills en Californie.

Née dans une famille aussi religieuse que musicienne, elle apprend le chant et l’harmonium dans un contexte religieux. Elle se consacre au chant lorsqu’elle gagne le concours d’amateurs du Théâtre Apollo à Harlem, dix ans après Ella Fitzgerald qui vient la féliciter. Elle est notamment influencée par Charlie Parker et Dizzy Gillespie, alors membres de l’orchestre de Billy Eckstine qui introduit le bibop dans la musique de big band.

En 1949, elle signe chez le label Columbia et y enregistre abondamment. Dans les années 1960, sa voix perd légèrement en virtuosité mais gagne en profondeur. Elle enregistre au cours de ces années avec des orchestres symphoniques. En 1982 elle enregistre pour Pablo Records un album très personnel, Crazy and Mixed Up, et afin de maitriser toutes les étapes dans la création de cet album, elle endosse le rôle de producteur.  Son rêve, dira-t-elle, c’est « de faire ce qu’elle veut sans interférence de la part de la maison de disques ». À partir de 1982, les enregistrements et concerts se font plus rares.

Source : Wikipédia (résumé RicoSouvenirs)

La chanson « The Man I Love » est extraite du CD/33 tours « Sarah Vaughan sings Georges Gershwin ». A noter que le CD contient plus de titres que le double 33 tours. Ne connaissant pas bien l’artiste, j’ai préféré la découvrir en acquérant le 33 tours de manière à éviter l’overdose qui pourrait dérouter tout néophyte. La chanson plus bas vous donnera une idée du ton de l’album. C’est du nanan pour ceux qui apprécient ce genre de musique et plus particulièrement Gershwin.

ella-fitzgerald-sings-the-george-ira-gershwinElla ou Sarah ? RG-Tommy répond sur Amazon.fr : … On ne peut rêver Gerswhin plus magnifiquement interprété! Certes, on peut préférer les Gershwin d’Ella Fitzgerald, il s’agit là non pas de l’interprétation – les deux Dames sont extraordinaires – mais du timbre de la voix. Entre les deux, mon cœur balance… Chez Sarah, il y a ce velouté de la voix semblant sortir d’un écrin serti de diamants. Graves et aigus sidérants. Avant le CD, j’avais le double album vinyle qui me fascinait, avec le numérique, je suis littéralement envoûté par cette voix qui est l’une des plus belles du monde!

– Voyez l’article consacré à Ella Fitzgerald en cliquant ici.

– Pour plus d’informations sur ce CD « Sarah Vaughan » , cliquez ici : Amazon.fr.

– Pour le CD « Ella Fitzgerald sings Gershwin », cliquez, plus haut, sur la pochette du CD.

Regards critiques

1Dans les critiques du premier extrait de l’album Mes Classiques, Le premier regard d’Amour, beaucoup de fans intéressés font référence à l’âge de Mireille et mettent l’accent sur la voix qui est quelque peu changée par rapport à ses débuts.

Serait-il possible de juger cet extrait sans référence au passé ? Tous les âges permettent de bien chanter, même si c’est d’une façon différence. Ce qui me choquerait, c’est que l’artiste essayât d’imiter sa voix du passé contre toute logique et possibilité naturelle. Il est heureux que Mireille ait renoncé à cette idée. Moyennant de bonnes chansons, Sa voix est susceptible de me plaire autant que celle d’avant. Je l’ai signalé clairement à l’occasion de son dernier concert à Aix-La-Chapelle, en mai 2018. Apprécions donc le travail sur base du résultat – et non par comparaison.

mes-classiquesSi la chanson vous paraît belle et bien interprétée, ne cherchez pas à la comparer avec celle de Mon Credo ou La Paloma. Il n’y a aucun rapport et vous manipulez votre jugement.

Charles Trenet est le seul chanteur, à mon sens, qui ait gardé une voix parfaite jusqu’à sa mort. D’autres artistes ont eu l’intelligence d’adapter leur répertoire en fonction du changement de voix (Nana Mouskouri, Line Renaud, Juliette Gréco). Sincèrement – et malgré ma critique, acerbe paraît-il en ce qui concerne « Le premier regard d’amour » –, le nom de Mireille est en droit de figurer au sein de ce trio. Soyons heureux qu’elle n’en soit pas arrivée aux prestations d’autres artistes célèbres dont la voix est devenue plus proche de la dodécaphonie que de l’harmonie.

La voix de Mireille est redevenue belle après une période où j’aurais pu craindre le pire. Réjouissons-nous en en tant que fans. Et espérons que l’ensemble de l’album nous permettra de juger moins passionnément et plus généreusement ce qu’il faut, quoi qu’on pense, considérer comme un cadeau. On voulait une Mireille différente, on l’a… Attendons le 9 novembre pour le jugement définitif du concept de l’album et du choix des œuvres.baffc-4194811858-25

Premier album depuis 13 ans ?

4284935-mireille-mathieu-lors-de-la-cloture-de-l-950x0-1aLe site Mélody TV écrit dans son article intulé : « Mireille lance un nouvel album, le premier en France depuis 13 ans » qu’après 200 millions de disques vendus à travers le monde, et 54 ans de carrière, Mireille MATHIEU dévoilera son nouvel album le 9 novembre prochain. Le premier en France depuis 13 ans, si l’on exclu ses reprises de PIAF ou ses compilations « Made in France » et « Une vie d’amour« , portées par différents inédits dont « Ce n’est rien« , écrit et composé par Jean CLAUDRIC et par YCARE.

Mais les fans qui attendaient un disque de compositions originales risquent d’être déçus… En effet, intitulé « Mes classiques« , l’opus revisitera les plus grands airs composés par TCHAÏKOVSKIMOZARTBRAHMSSCHUBERTFAURÉHAENDEL… Accompagnée par les 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague, Mireille MATHIEU interprètera en 7 langues différentes des chansons écrites par des paroliers de renom, tel que Claude LEMESLE.

Sans titreEst-ce à dire que les albums allemands « Herlichst, Mireille », « Wenn mein Lied deine Seehle kusst », « Das Liebe Lebt », « Na bei dir », « In meinen Hertzen, ne sont pas sortis en France ? N’oublions pas qu’il y a aussi eu la reprise des albums « Ennio Morricone », « Mireille Mathieu chante Noël » et »Olympia 67-69″ ?

Si faut entendre par là le premier album français, rappelons que celui-ci a des allures internationales, pour ne pas dire universelles, puisqu’il s’agit de « grande musique » et que Mireille y chanterait en 7 langues. Il s’agirait dès lors non du premier mais du énième album sorti en France depuis 2005, le premier nouvel album se faisant encore attendre.

Cela dit, vu la publicité qui lui est fait dans les médias en France comme à l’étranger, cet album pourrait faire parler beaucoup de lui s’il est aussi réussi que la promotion le laisse entendre et permettrait à Mireille d’étendre son rayonnement sur d’autres marchés que ceux des pays visités régulièrement ces dernières années.