Premiers regards critiques

Le premier regard d'amour

17.09.2018 – 13:03. – Réactions sur YouTube & Amazon.fr (aucune réaction sur amazon.de)

Remarque personnelle. – Dans les critiques qui suivent du premier extrait de l’album Mes Classiques, Le premier regard d’Amour, quelques fans font référence à l’âge de Mireille et mettent l’accent sur la voix qui est quelque peu changée par rapport à ses débuts.
Serait-il possible de juger cet extrait sans référence au passé ? Tous les âges permettent de bien chanter, même si c’est d’une façon différence. Ce qui me choquerait, c’est que l’artiste essayât d’imiter sa voix du passé contre toute logique et possibilité naturelle. Il est heureux que Mireille ait renoncé à cette idée. Moyennant de bonnes chansons, Sa voix est susceptible de me plaire autant que celle d’avant. Je l’ai signalé clairement à l’occasion de son dernier concert à Aix-La-Chapelle, en mai 2018. Apprécions donc le travail sur base du résultat – et non par comparaison.
Si la chanson vous paraît belle et bien interprétée, ne cherchez pas à la comparer avec celle de Mon Credo ou La Paloma. Il n’y a aucun rapport et vous manipulez votre jugement.
Charles Trenet est le seul chanteur, à mon sens, qui ait gardé une voix parfaite jusqu’à sa mort. D’autres artistes ont eu l’intelligence d’adapter leur répertoire en fonction du changement de voix (Nana Mouskouri, Line Renaud, Juliette Gréco). Sincèrement – et malgré ma critique, acerbe paraît-il en ce qui concerne « Le premier regard d’amour » –, le nom de Mireille est en droit de figurer au sein de ce trio. Soyons heureux qu’elle n’en soit pas arrivée aux prestations d’autres artistes célèbres dont la voix est devenue plus proche de la dodécaphonie que de l’harmonie.
La voix de Mireille est redevenue belle après une période où j’aurais pu craindre le pire. Réjouissons-nous en en tant que fans. Et espérons que l’ensemble de l’album nous permettra de juger moins passionnément et plus généreusement ce qu’il faut, quoi qu’on pense, considérer comme un cadeau. On voulait une Mireille différente, on l’a… Attendons le 9 novembre pour le jugement définitif du concept de l’album et du choix des œuvres.

baffc-4194811858-25

Vivement la sortie du CD Même à 72 ans la voix de Mireille est d’une telle pureté. Souhaitons beaucoup de succès à ce CD (Patrik Hossard) – YT RicoSouvenirs

MERCI Mireille Mathieu. 🙏❤ (Kim Almé) – YT RicoSouvenirs

Cette voix magnifique de notre Mireille qui glisse sur ce sublime air très connu de Tchaikovsky n’en finit pas de nous ensorceler. Si toutes nos chanteuses pouvaient en prendre de la graine nous écouterions un peu plus souvent mais hélas… ce n’est pas le cas alors profitons en avec délectation. (Christophe Lenz) – YouTube

Si tout le CD est aussi mauvais que ça !! mimi le temps de la retraite a sonnée !!! texte incompréhensible, quand a la voix …..je n’ose rien dire !! (Paul Henry) – YouTube

Merci Mireille pour cette interprétation (Martine Riac) – YouTube

Bravo!! saludos desde la ciudad de México, país de Norte América olvidado por Mireille pero, la seguimos admirando y amando. (Henrike CMPS) – YouTube

Bonjour ! J’ai cliqué ! oulala j’aurais pas dû ! La douche froide ! Si tout l’album est aussi mauvais que ce que j’ai entendu là ! Mimi l’heure de la retraite a sonné ! (Ludovic)

C’est en tout cas ce que laisse augurer ce titre d’ouverture de l’album « Mes Classiques » de Mireille Mathieu. L’interprétation est éblouissante de justesse, de puissance, même si la voix est légèrement trop mise en avant au détriment de l’orchestre. En tout cas, Mireille fait la preuve qu’elle reste l’une des plus grandes, une des seules à pouvoir affronter le répertoire classique sans tomber dans le ridicule. A 72 ans, elle a vraisemblablement travaillé sa voix et le résultat est là : la voix a retrouvé sa clarté et sa puissance. J’attends avec impatience l’album dont la sortie est annoncée le 9 novembre. (MS) – Amazon.fr

Réalisation exceptionnelle on croirait l’orchestre dans la pièce captation et rendu sonore incroyable, La voix de Mireille est puissante et vraie sans artifices . Comme un live … Bravo ! (Arthur) – Amazon.fr

Je ne sais pas quelle mouche l’a piquée de se lancer dans un tel concept, mais à l’ écoute de ce premier extrait ça donne vraiment pas envie d’en écouter plus, la voix est à bout de souffle, quant à traverser le channel pour un mastering de carton pâte… Butch doit se retourner dans sa tombe ! Du neuf du nouveau please. (MAP) – YouTube

Difficile de juger sur un seul titre. Très beau texte. Cependant la mastérisation laisse à désirer. La voix et la musique sont d’une froideur décevante. Mauvais réglages a Abbey Road ???? Espérons que le CD soit de meilleure qualité. (Marina) – Amazon.fr

Très moyen. Une interprétation « formatée », sans spontanéité. Mais attendons la suite de l’album pour avoir un bon jugement. (AMRH) – Amazon.fr

Très beau. Sublime. (Jean-Pierre Echinard) – YT RicoSouvenirs

C’est simplement grandiose. Une chanson merveilleuse ! – (Winfried Hoffmann) – RicoSouvenirs

Sublime ! (Remy Pugeaut) – RicoSouvenirs

Tout au long de sa carrière, Mireille Mathieu a ‘flirté’ avec le classique, mais c’est à l’âge de 72 ans que l’artiste se décide à sortir un album reprenant des airs du répertoire. On peut se demander: N’est-il pas trop tard? La voix est-elle encore assez solide? Le premier extrait de l’album vient balayer ces doutes en une seule note. Mireille Mathieu s’impose avec une voix claire, puissante, juste et nuancée. Le mariage de la voix de la chanteuse et de la mélodie de Tchaikovsky (interprétée par un orchestre symphonique), c’est tout simplement un enchantement. A 72 ans, la Demoiselle d’Avignon continue à impressionner le public par sa voix unique. On est impatient de découvrir l’album le 9 novembre, il s’annonce déjà comme un opus magnifique. (Philippe Don) – Amazon.fr

Le premier titre que je viens d’écouté attentivement confirme, hélas, mes craintes. Oh, bien sûr c’est propre, et l’arrangement est soigné, le texte est beau…mais… Je vais me montrer franc. C’est une artiste que j’aime beaucoup, mais sortir un album sur des musiques classiques, il fallait le faire il y a 25 ans, lorsque la voix était encore à même de mener le combat. Le paradoxe ici ne vient pas de la puissance vocale, elle n’en manque pas, le diaphragme soutien encore relativement bien. Je dirai même que les notes aigües sont étonnamment présentes. C’est tout le reste que je déplore. Le médium et le grave sont zingués, le timbre irrémédiablement fêlé ; l’artiste essaie de rendre une clarté perdue en ouvrant les voyelles en largeur, ( les « è » en particulier) le comble du mauvais goût en classique. Très mal conseillée techniquement Melle Mathieu… […] (Daniel Bastian) – Commentaire RS

Mireille ne nous déçoit pas. Ce premier titre préfigure un très bel album à venir. (Antho158) – YT RicoSouvenirs

Elle a vraiment augmenté mes battements de coeurs. J* – YT Ricosouvenirs

Il est clair que la voix de Mireille n’est plus aussi belle qu’autrefois. Mais à 72 ans et après plus de 50 ans de carrière, elle ne peut plus avoir la voix de ses 20 ans. Cependant, je trouve qu’elle a retravaillé sa voix car j’ai entendu bien pire ces derniers temps. Cependant, j’aurai préféré un album de chansons originales et non un album de classiques sur lesquels on ajoute des textes. (Frédéric 622000) – YT Ricosouvenirs

Projet très original qui sied bien à Mireille. Ce premier extrait est magnifique. Et la voix est encore et toujours aussi parfaite. Jean-Pierre Bressier – YT Ricosouvenirs

Quelle voix quelle sincérité open your ear your heart et laissez vous bercer. (Bertrand Langlet) – YT RicoSouvenirs

Je suis au paradis ! Quelle merveille, la voix unique au monde. (Marie Jose Bedran) – RicoSouvenirs

Publicités

Premier regard critique

mes-classiques

Comme vous le savez depuis peu, « Le premier regard d’amour » peut-être téléchargé sur Amazon (cliquez sur l’image).

Une confusion semble s’être posée entre la critique de la chanson et celle de l’album, alors que celui-ci n’est pas encore sorti.

Mon premier regard critique était réservé. Non à cause de la prestation de Mireille, mais de l’arrangement du célèbre concerto n° 1 de Tchaïkovsky.  Ce point de vue était tout personnel et ne comptais pas passer pour vérité. Il ne jugeait pas non plus l’album ! Dès lors, pour ne pas faire de tort à la promotion de l’album « Mes Classiques » qui devrait sortir le 9 novembre, j’ai estimé préférable retirer ce commentaire.

Texte de la chanson

« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, le premier jour de ses parents. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est une étoile en plein jour, une étincelle qui vient de loin, du paradis, qui tend les mains, qui rend la vie ».
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est la tendresse infinie, le chant d’espoir du jour naissant. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le sourire d’un avenir à nos soupirs, c’est un ange qui se rappelle encore du ciel d’avant. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, l’éternité en un instant et l’on se sent beaucoup moins fort mais bien plus grand. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est Dieu qui vit dans les yeux d’un couple heureux, d’un innocent. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est la confiance, l’espoir immense qui recommence, c’est un soleil qui en chacun réveille un cœur d’enfant. »

 Premier concerto de Tchaïkovsky par Martha Arguerich
sous la direction de Charles Dutoit.

 

Romy Schneider : une histoire simple ?

fi

Ecoutez l’émission de Laurent Goumarre (43 minutes) en cliquant sur le lien ci-après.
N’oubliez pas ensuite de faire démarrer l’émission dans l’écran obtenu, en
cliquant sur la flèche
fi2
https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/dd9b14fd-3c9b-4f4c-9972-534aa1ec8a22

Cliquez ici pour lire l’article : « Romy Schneider : fatalité et paradoxes ».

fi1

 

Corse Infos Grand Formatxbdef1.jpgbdef2

Sources : Emmanuel Bonini – Marie-Lise Cuissard (Corse Matin) – France Inter

Romy Schneider – Fatalité et paradoxes

717-VRqSaQL« La véritable Romy Schneider » est sortie ce 29 août dans toutes les bonnes librairies.

Qui ne se souvient du talent et de la personnalité de Romy Schneider ?

Romy Schneider n’a pas vingt ans lorsqu’elle obtient une notoriété internationale, grâce à son rôle inoubliable dans Sissi. Enfermée dès lors dans des emplois stéréotypés, elle va devoir lutter pour casser son image. C’est la France qui va finalement offrir à Romy l’épanouissement professionnel auquel elle aspirait. De « La Piscine » à « La Passante du Sans-Souci » en passant par « César et Rosalie » », « Le Train » ou « Le Vieux Fusil », la comédienne va révéler toutes les facettes d’un talent unique.
Sa vie privée ne sera pas du même ordre. Tourmentée et extrêmement vulnérable, Romy mène sa vie sans tiédeur ni concessions et cette soif d’absolu va la conduire au désastre. Abandons, trahisons, escroqueries, rien ne lui sera épargné. En manque continuel d’affection et incapable de se remettre en question, elle cherchera son salut dans l’alcool et les « médicaments », jusqu’à la mort tragique de son fils de quatorze ans, qui aura raison de ses dernières forces. De nombreux témoignages, documents inédits éclairent d’un nouveau jour le destin de cette immense actrice qui revit dans cet ouvrage telle qu’elle ne cessera jamais d’être : fière, libre, rayonnante et profondément malheureuse.

IMG_41891Cette biographie richement illustrée est une réécriture presque totale de l’édition de parue en 2001 qualifiée  par une lectrice de bouleversants, qui vous remue ; vous en sortez atteint par tant de douleurs. L’édition de 2018 – totalement remaniée – contient des chapitres supplémentaires et non des moindres. On ne peut, dès lors, pas vraiment parler d’une réédition au sens stricte du terme.

Emmanuel Bonini est actuellement à Paris pour la promotion de son livre. L’auteur a déjé été filmé pour le 13 heures de Pierre Pernaut, ainsi que Entrée Libre de Claire Chazal (ces émissions seront probablement diffusées le 22 ou 23 septembre). Il a été l’invité de Le nouveau Rendez-Vous de Laurent Goumarre et des émissions sont prévues chez Michel Drucker, Bernard Pivot et Stéphane Bern… Des papiers vont également sortir ! Autrement dit, le livre est lancé !

Sources : Editions Pygmalion et Emmanuel Bonini – adaptation : RicoSouvenirs

 

Mireille sur les traces de Patricia Kaas ?

1202211

© Marina Lystseva/TASS

pcMireille pourrait bien suivre l’exemple de Patricial Kaas en enregistrant un album russe, avec, qui sait, également musiciens des musiciens russes.
Rien n’est certain, tout est possible, mais j’imagine mal Mireille laisser à Patricia Kaas le plaisir d’annoncer qu’elle est la seule française à avoir accompli une telle prouesse.
C’est là une des lois de l’émulation. Une bonne loi, puisqu’elle nous permet de pourvoir espérer à tout moment l’annonce d’une belle surprise. Plus bas l’article de Tass d’abord en anglais puis en français.

baffc-4194811858-25

MOSCOW, September 5. /TASS

World-renowned French singer Mireille Mathieu does not rule out recording an album featuring songs in Russian.
« In the future – why not? » she told TASS when asked whether she planned to record an album in Russian. Matthieu added that she could record classical works or works by « more contemporary authors. »
The singer noted that a Russian-language composition would be included in her new album titled Mes Classiques, which is set to be released on November 9. « Your poet Mikhail Shabrov wrote a wonderful text on a subject from Tchaikovsky’s First Piano Concerto. The Russian version of this song is called My Darling Baby. Hope you like it, » she said.
Matthieu also hinted at the possibility of doing duets with Russian performers recalling the experience of her cooperation with Tamara Gverdtsiteli and Zara as part of the Spasskaya Tower Military Music Festival.
The French singer said that she had no plans to pursue Russian citizenship. « The most important Russian passport, which is very dear to me, is the love of the Russian audience, » she stressed.
Mireille Mathieu first visited Russia in 1967. That marked the beginning of « a big love story » with Russia’s audiences, she said. The French star has always included songs in Russian in her concerts. In 2010, Matthieu was awarded Russia’s Order of Friendship. During her current visit to Moscow, the world famous soloist was awarded the title of Honorary Professor of the State Academic University for the Humanities in the field of culture.

b1aa7-4194811858-618

219webedia-articles7fbfcbd3db4c56e0796218082a10b1031437700-mireille-mathieu-est-une-icone-de-la-var-orig-2MOSCOU, 5 septembre. / TASS

La chanteuse française de renommée mondiale, Mireille Mathieu, n’exclut pas l’enregistrement d’un album contenant des chansons en russe.
« Dans le futur – pourquoi pas? » elle a dit à TASS quand on lui a demandé si elle comptait enregistrer un album en russe. Matthieu a ajouté qu’elle pourrait enregistrer des œuvres classiques ou des œuvres d’auteurs plus contemporains.
La chanteuse a noté qu’une composition en langue russe serait incluse dans son nouvel album intitulé « Mes Classiques », qui devrait sortir le 9 novembre.  » La version française de cette chanson s’appelle « Le premier regard d’amour ».
Matthieu a également fait allusion à la possibilité de faire des duos avec des interprètes russes rappelant l’expérience de sa coopération avec Tamara Gverdtsiteli et Zara dans le cadre du festival de musique militaire de la tour Spasskaya.
La chanteuse française a déclaré qu’elle n’avait pas l’intention de poursuivre la citoyenneté russe. « Le passeport russe le plus important, qui m’est très cher, est l’amour du public russe », a-t-elle souligné.
Mireille Mathieu s’est d’abord rendue en Russie en 1967. Cela a marqué le début d’une « grande histoire d’amour » avec le public russe, a-t-elle déclaré. La star française a toujours inclus des chansons en russe dans ses concerts. En 2010, Matthieu a reçu l’Ordre de l’amitié de la Russie. Lors de sa visite actuelle à Moscou, le soliste de renommée mondiale s’est vu décerner le titre de professeur honoraire de l’Université universitaire d’État pour les sciences humaines dans le domaine de la culture.

Adaptation : RicoSouvenirs

Premier album depuis 13 ans ?

4284935-mireille-mathieu-lors-de-la-cloture-de-l-950x0-1aLe site Mélody TV écrit dans son article intulé : « Mireille lance un nouvel album, le premier en France depuis 13 ans » qu’après 200 millions de disques vendus à travers le monde, et 54 ans de carrière, Mireille MATHIEU dévoilera son nouvel album le 9 novembre prochain. Le premier en France depuis 13 ans, si l’on exclu ses reprises de PIAF ou ses compilations « Made in France » et « Une vie d’amour« , portées par différents inédits dont « Ce n’est rien« , écrit et composé par Jean CLAUDRIC et par YCARE.

Mais les fans qui attendaient un disque de compositions originales risquent d’être déçus… En effet, intitulé « Mes classiques« , l’opus revisitera les plus grands airs composés par TCHAÏKOVSKIMOZARTBRAHMSSCHUBERTFAURÉHAENDEL… Accompagnée par les 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague, Mireille MATHIEU interprètera en 7 langues différentes des chansons écrites par des paroliers de renom, tel que Claude LEMESLE.

Sans titreEst-ce à dire que les albums allemands « Herlichst, Mireille », « Wenn mein Lied deine Seehle kusst », « Das Liebe Lebt », « Na bei dir », « In meinen Hertzen, ne sont pas sortis en France ? N’oublions pas qu’il y a aussi eu la reprise des albums « Ennio Morricone », « Mireille Mathieu chante Noël » et »Olympia 67-69″ ?

Si faut entendre par là le premier album français, rappelons que celui-ci a des allures internationales, pour ne pas dire universelles, puisqu’il s’agit de « grande musique » et que Mireille y chanterait en 7 langues. Il s’agirait dès lors non du premier mais du énième album sorti en France depuis 2005, le premier nouvel album se faisant encore attendre.

Cela dit, vu la publicité qui lui est fait dans les médias en France comme à l’étranger, cet album pourrait faire parler beaucoup de lui s’il est aussi réussi que la promotion le laisse entendre et permettrait à Mireille d’étendre son rayonnement sur d’autres marchés que ceux des pays visités régulièrement ces dernières années. 

Le défi au temps

s-l500 (1)cEn 2014, Adrien Gombeaud demandait à ses lecteurs sur le site Les Echos.fr s’ils étaient Marianne ou Mireille, autrement dit Faithfull ou Mathieu ? Après l’introduction d’Adrien Gombeaux, Je vous donne en lecture ce qui s’est dit Mireille. Pour lire ce qui s’est dit sur Marianne Faithfull, cliquez ici

Il faut se rendre à l’évidence : ces deux femmes sont bien contemporaines. Mireille et Marianne ont traversé les mêmes époques, les mêmes bouleversements sociaux. De l’après-guerre à la chute du mur de Berlin, du mange-disque à l’iPhone, de Spoutnik à Facebook… leurs répertoires scandent un demi-siècle. Si l’on s’amuse souvent à séparer les admirateurs des Beatles et ceux des Rolling Stones, personne n’a jusqu’ici osé opposer Mireille Mathieu à Marianne Faithfull. Envisager de les comparer revient déjà à les rapprocher, ce qui paraît incongru. Ceux qui grattaient du Marianne Faithfull à la guitare autour d’un feu de camp ne s’identifient pas du tout à ceux qui tombaient amoureux au bal des pompiers sur du Mireille Mathieu.

Et pourtant, n’y a-t-il pas dans le plus Faithfull d’entre nous une part de Mathieu ? Et inversement. Enfin, outre le fait que Mireille fut le buste de notre Marianne dans les mairies, ces deux artistes partagent un point commun. Elles sont, chacune à leur façon, indestructibles et indémodables. L’une n’a jamais appartenu à son temps, l’autre l’a toujours défié.

La ville de la source.

Avignon. Fille d’un maçon, aînée de 14 enfants, Mireille Mathieu est repérée lors d’un concours local et se hisse jusqu’à Paris à coups de radios et télé-crochets. Avec le succès, elle s’installera à Neuilly près de la Seine… sans jamais perdre tout à fait l’accent des confluents du Rhône et de la Durance. Mireille, par la voix, reste liée pour toujours aux bonheurs de la France méridionale et à son imaginaire ensoleillé.

Le mentor

En réalité, il s’appelait Roger, on le surnommait aussi « monsieur 15 % ». En 1965, l’imprésario Johnny Stark avait déjà construit la fusée qui avait accroché Johnny Hallyday au firmament des yéyés. Séduit par la voix tonitruante de Mireille Mathieu lors d’un passage télé, il restera son agent jusqu’à sa mort en 1989. De Line Renaud à Sylvie Vartan, Stark a géré la carrière de plusieurs vedettes françaises mais sa relation avec Mireille Mathieu est si fusionnelle qu’il repose aujourd’hui dans le caveau familial des Mathieu à Avignon.

s-l500 (7)La voix

La voix de Mireille Mathieu est un stradivarius entretenu par le plus soigneux des luthiers. Le maestro peut vieillir, le son de l’instrument restera clair et tranchant. Quand tous les yéyés chantaient à l’américaine en malaxant le français comme du bubble gum, Mireille continuait de rouler les « r  » au fond de sa gorge à la façon des années quarante. Elle demeure fidèle à la diction de l’idole insurpassable : Edith Piaf. Mireille chante en allemand, en japonais, en russe… mais partout cette voix est celle d’une France fantasmée, un peu kitsch, la voix de la tour Eiffel et de la baguette, celle d’une langue qui fait rimer « l’amour » avec « toujours « .

Les cheveux

Noirs et strictement coupés au bol depuis l’éternité. Ce casque inoxydable relie le mythe de Mireille à celui de Jeanne d’Arc. On note bien de rares variations mais la chevelure reste à l’image de sa voix : indéboulonnable. De temps en temps, quand la voix se lance dans un salto spectaculaire, la chanteuse secoue la tête. L’espace d’un instant, les mèches frissonnent. Puis la voix retombe sur ses pieds et les cheveux rentrent dans le rang.

s-l640Le refrain culte

« Que l’on touche à la liberté/Et Paris se met en colère/Et Paris commence à gronder/Et le lendemain, c’est la guerre/Paris se réveille/Et il ouvre ses prisons/Paris a la fièvre/Il la soigne à sa façon. « 

La reprise inoubliable

Si Mireille Mathieu est l’incarnation de la chanson française, une partie de son répertoire est constituée de reprises en français de hits anglo-saxons dont le légendaire « Je suis une femme amoureuse « , sa version de « Woman in love » de Barbra Streisand. Cette tradition désuète donne parfois lieu à d’étranges adaptations. Ainsi « The Winner takes it all » de ABBA devint en 1981, chez Mireille, l’étonnant « Bravo tu as gagné, et moi j’ai tout perdu. On s’est tellement aimé, on ne s’aime plus « .

Les duos étrangers

Vedette de l’ORTF, Mireille Mathieu a chanté avec le gratin des stars françaises des années soixante : Charles Aznavour, Claude François, Michel Sardou, Dalida… On trouve sur Internet quelques surprenants moments de télé, dont une reprise de « Cucurrucucu Paloma  » avec Demis Roussos entouré de mariachis en sombrero. La « demoiselle d’Avignon  » semble aussi totalement anachronique à côté d’un Hallyday. Et pourtant, Johnny reste un phénomène purement hexagonal qui déplace par charter ses fans français à son concert de Las Vegas. Mireille connaîtra, elle, une vraie carrière internationale, chantant avec des vedettes allemandes, japonaises, russes… et toujours devant des cartes postales de Paris.

Source : Adrien Gombeaud – Les Echos.fr (10.10.2014)