L’enfant de l’Irlande (Danny Boy)

204403230.jpg

Le Londonderry Air est un hymne irlandais. Cette mélodie populaire au sein de la diaspora irlandaise est également utilisée par l’Irlande du Nord comme hymne avant certaines compétitions sportives (comme aux Jeux du Commonwealth). Les paroles les plus célèbres de cette mélodie sont celles de Danny Boy.

Outre les nombreux enregistrement orchestraux, Danny Boy a été interprétée par un très grand nombre d’artistes : Judy Garland, Johnny Cash, Mario Lanza, Bing Crosby, Andy Williams, Sam Cooke, Elvis Presley, Harry Belafonte, Tom Jones, Nana Mouskouri, etc.

Mireille Mathieu a repris cette célèbre ballade, en 1991, sous le titre : L’Enfant de l’Irlande, sur un texte de Jean-Marie Moreau dans l’album Mireille Mathieu (1991 – Dessin   Jean Marais). La chanson se trouve également dans l’album 3 CD Amoureusement vôtre…

Source : Wikipedia (adaptation RicoSouvenirs)

R-8925527-1483435552-22263.jpeg

Publicités

Am Ende bleibt die Liebe

aqwCapture1

« Auld Lang Syne » est une chansons écossaise plus connue des francophones sous le nom de « Ce n’est qu’un au revoir ». En français et en anglais, ce chant est souvent repris à la nouvelle année ou à la fin de réunions amicales ou de certaines cérémonies maçonniques, ainsi que par un cantique catholique (Restons toujours unis !).
Elle fait également partie des nombreux et variés volkslieder (chants populaires) ré-harmonisés par Beethoven dans son recueil « Douze chants écossais », dans une harmonisation pour soprano, ténor et basse, avec accompagnement de violon, violoncelle et piano. (*)

Mireille Mathieu nous donne sa version allemande de ce chant – ou plutôt celle des auteurs compostieurs Bruhn/Buschor – puisque « Am Ende Bleibt die Liebe », loin d’être un dernier mot d’amour, nous en assure la pérennité. Le texte allemand diffère entièrement de la version classique connue sous le titre : « Nehmt abschied, Brüder ».

Plus haut : 33 tours et CD sur lesquels vous trouverez la chanson.

(*) Source : Wikipédia

So will ich mit dir leben (1981)

dlef

« So will ich mit dir leben » est la face B du 45 tours « Die Liebe einer Frau ».
La chanson se trouve sur les CD « Lieder Traüme » (Ariola) et « Die Grosse liebe zur Musik » (Shop24Direct), ainsi que sur 33 tours allemand, « Die Liebe einer Frau », sorti en 1981.
Ce 33 tours contient les titres suivants :

frontblog1063

01 – Die Liebe einer Frau
02 – Bei mir bist du zu Haus
03 – Paris ist nicht mehr, was es war
04 – So will ich mit dir leben
05 – Worte
06 – Niemand
07 – Die Welt ist neu
08 – Nachts, wenn du alleine bist
09 – Noch immer
10 – Vielleicht bin es ich, die dich verlässt

depositphotos_24119667-stock-illustration-a-letter-in-the-mail

Wolfgang. – Une belle chanson, bien rhytmėe. Même le texte est bien écrit.
Avec « Paris ist nicht mehr, was es war » qui sert tout les clichés, mais d’une manière très sympa, et les adaptions de titres internationaux, adaptés pour Mireille, pour moi il s’agit d’un album bien conçu. C’était l’époque ou Streisand sortait son album « blanc »: « Guilty » avec Robin Gibb – pour moi, c’était l’album « blanc » de Mireille. L’époque où elle a chanté « Une femme amoureuse » – LA preuve d’une voix hors commun. Un bel album, bon souvenirs d’un temps révolu… 😉

Wolfgang. – Ein schönes Lied, sehr rythmisch. Selbst der Text ist gut geschrieben. Mit « Paris ist nicht mehr, was es war », das zwar alle gängigen Paris/Frankreich-Clichés biedient, dies aber auf eine sehr sympstische Weise tut und all den anderen deutschen Adaptionen der internationalen Hits der Zeit für mich ein gelungenes Album. Es war die Zeit, in der Barbra Steisand ihr « weißes » Album « Guitlty » mit Robin  Gibb veröffentlicht hatte. Dieses Album war seinerzeit für mich Mireilles « weißes » Album :-).
Eine Zeit in der Mireille « Une femme amoureuse » sang – DER Beweis für eine außergewöhnliche, einzigartige Stimme… Gloreiche Zeit… 😉

Seit ich Dir gehör

$_57 (1).JPG

Pour compléter l’article « Du warst meine Liebe » (cliquez ici), j’ai mis en ligne sur YouTube « Seit ich Dir gehör », une chanson qui n’y est pas encore répertoriée. D’autres bonnes chansons de Mireille ne s’y trouvent pas non plus. N’hésitez pas à me faire savoir lesquelles y sont pour vous tristement absentes.

Anthony Murphy. – Thanks for putting this together. Mireille Mathieu is the best singer in the world love from the U.K.

Andrès. –  C’est incroyable la transformation de MM, c’est une autre personnalité quand elle chante (autant elle est réservée dans la vie courante, autant elle se donne à fond dans la chanson) : c’est le Hulk de la chanson. Les Allemands peuvent lui dire merci, elle rend leur langue très belle pour les mélomanes.

Ce_soir_je_t'ai_perdu_(2)

117688866-2

En 1990, Mireille publie un nouvel album français chez Carrère. Cet album est le second après L’américain à être sorti après la mort de son mentor Johnny Stark. Cet opus, constitué de 9 titres, contient 4 nouvelles chansons, 3 anciens succès de Mireille et 2 chansons réenregistrées en 1990 (Celui que j’aime et Mon Dieu). Il est l’un des derniers albums de Mireille à être sorti en format 33 tours, cassette audio et l’un des premiers à sortir également en CD. (Antho158/Wiki)

P. R. Price. – Although I do not speak French, I greatly admire the recordings of Mireille Mathieu. She communicates over language barriers with her recordings. Of course, it helps to have an exceptional and well trained singing voice, to choose good songs, to have very good musical arrangers, and to work with top professional musicians and supporting singers. She also tends to sing a variety of different types of songs. This CD is an example of these trends. It was released in about 1990 and includes several of her 1960-70’s French hits (« Amour defendu », »Paris en Colere », and « Celui que j’aime »), a Piaf song (« Mon Dieu »), her French hit « Une femme amoureuse » (a reframing of Steisand’s « A Woman in Love ») and five other songs. One of the songs, « Parler d’autre chose » (Speak of Other Things) could be called a rock song. The title song « Ce soir je t’ai perdu » (Last Evening, I Lost You) is a haunting song of lost love, a genre at which Ms. Mathieu excells. It also was one of her French hits. Overall, a very good CD.

Source : amazon.com

Du warst meine Liebe

51uF00u23JL

Philippe Don (23.08.2009) – Mireille Mathieu connait depuis toujours une immense popularité en Allemagne. […] « In Meinem Herzen » est un album très réussi avec de bonnes chansons – voire même de grandes chansons pour certaines, – joliment mélodieuses et bien rythmées. Mais, comme toujours chez Mireille Mathieu, ce qui frappe, c’est la conviction qu’elle met dans ses interprétations et les diverses émotions qui passent dans cette voix unique. Pas de démonstrations vocales inutiles, pas d’exercices de style superflus, elle va à l’essentiel et utilise sa voix pour imprimer de la passion aux paroles, à mettre en relief les mots. Elle ne se contente pas de chanter : elle interprète, elle incarne!
Sur les 14 titres, je n’en regrette que deux (Tauch in ein Gefühl et Au revoir heisst nicht Adieu) qui relève d’une variété allemande ringarde et insipide mais qui plait outre-Rhin. Heureusement, pour le reste, MM nous offre des chansons de qualité!
A noter que cet album [sorti en 2007] annonçait [la] grande tournée de [2008] durant laquelle la Demoiselle d’Avignon remporta un vif succès aux quatre coins de l’Allemagne.

*

Jean-Pierre (20.01.2008) – Cet album est excellent, c’est une oeuvre d’art, notre star est plus que jamais au top de son art. Le disque est un voyage dans la modernité, très bien composé. Le rêve y trouve une grande place ainsi que le romantisme. Personne ne chante l’amour aussi bien que Mireille Mathieu.
C’est le talent et en plus vous pouvez danser sur les chansons, cela bouge, c’est lumineux. C’est du bonheur.

*

Ulrich Groh (11.11.2007) – Richtig ist, dass diese Produktion nicht mit ihren französischen Alben mithalten kann – ein Kritikpunkt, der immer wieder zu hören ist. Vergessen dabei wird, dass « der Deutsche » Mireille nun einmal mit « Akropolis adieu » oder aber « Hinter den Kulissen von Paris » assoziiert, sie hierzulande an ihrem Schlagerimage nichts ändern kann und dieses Album demzufolge auf den deutschen Massengeschmack zugeschnitten ist. Richtig ist auch, dass sich die Diskrepanz bzgl. der Qualität im Vergleich mit ihren internationalen Produktionen insbesondere textlich auswirkt; es geht hauptsächlich um Sehnsucht, Leidenschaft und dem « zu nah am Feuer » Befindens. Darauf reduziert könnte man von einer gewöhnlichen Schlagerproduktion sprechen – nett, unterhaltsam, massenkompatibel.
KÖNNTE – wenn da nicht diese Stimme wäre, dieses unglaubliche Organ voller Kraft, Sensibilität und einer fast übermenschlichen Intensität. DAS bzw. SIE ist es, die auch Banalstes vergessen lässt, in den Bann zieht und eine Magie ausübt, die mir als Liebhaber ihrer höchsten Ansprüchen genügenden französischen Produktionen auch in den Untiefen deutschen Liedguts beinahe den Atem raubt. Alleine Titel wie « Der wundervollste Mensch » oder « Gott im Himmel » rechtfertigen jeden Cent, den man für diese Produktion zahlen muss. Trotz meiner Kritikpunkte gebe ich 5 Sterne und ergötze mich an dem « flüssigen Gold », das da aus den Lautsprechern fließt.

Source : Amazon.fr & Amazon.de

depositphotos_24119667-stock-illustration-a-letter-in-the-mailWolfgang (16.05.2018) – Ulrich Groh a tellement raison avec son commentaire: sans la voix de Mireille et son art d’interprétation de ses chansons, ce disque ne serait qu’une simple production de CD Schlager. Mais elle fait honneur également à ce genre de musique.
Je partage son avis, que par « Gott im Himmel » und « Der wundervollste Mensch » la production de ce disque est tout a fait justifiée. En plus, Mireille le prouve en chantant « Gott im Himmel/La voix de Dieu » toujours pendant ses concerts actuels.
(P.-S. – Où restent ses commentaires toujours bienvenus à l’heure actuelle?)

Ulrich Groh hat ganz recht mit seinem Kommentar aus dem Jahr 2007: Ohne Mireilles Stimme und die Kunst ihrer Interpretation handelte es sich bei dieser Produktion um eine einfache weitere Schlager-CD.
Auch seine Einschätzung, dass alleine « Gott im Himmel » und « Der wundervollste Mensch » die Produktion dieser CD rechtfertigen, wird von mir geteilt. Mireille beweist es ja auch selbst, da sie « Gott im Himmel/La voix de Dieu » immer bei ihren aktuellen Konzerten singt.
(PS. wo bleiben aktuell seine sehr willkommenen Kommentare?)
Le bonjour de l’Allemagne. W.

51E11fj3ikL