1966 – The Fabulous French Singing Star

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque choseEn 1966, le premier 33 tours de Mireille Mathieu « En direct de l’Olympa » a connu une version américaine sous le titre « The Fabulous New French Singing Star ».

Les deux albums nous offrent douze chansons, à la différence que l’album français (Barclay) contient « Celui que j’aime », « Est-ce que tu m’aimeras », « Un homme et une femme » et « Et merci quand même » ; l’album américain (Atlantic) : « Quelque chose de merveilleux », « Je suis là », « Mr. Jack Hobson » et « Je veux ».

Une version israélienne proposait les mêmes titres que l’album Atlantic, mais avec une photo différente ; idem pour le « UK pressing on FONTANA ».

Les quatre chansons absentes sur l’album français sont reprises dans la vidéo plus bas. 

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque chose

discorico,1966,fabulous,french,singng star,33 tours,je veux,jack hobson,je suis là,merveilleux,quelque choseligne rouge.jpg

mm4s copie copie.jpg

Publicités

La chanson de notre amour

La chanson de notre amour, chanson, disque, You TubeVoici une chanson datant de 1966-1967 : « La Chanson de notre Amour ». Les paroles sont de Pascal Sevran. Jean-Loup Jordan nous en avait fait une intéressante analyse.

Prenez le temps d’écouter les arrangements : l’entrée vocale des chœurs s’ouvrant sur un ciel lumineux ; le piano romantique coulant comme une rivière chatoyante venant au secours de l’amour ; les basses et les violoncelles relevant un texte « voulant toujours recommencer » ; la batterie elle, délicieusement délicate, juste pour tenir les pieds sur terre afin de ne pas être emporté par l’incertitude, quand celui-ci n’est pas là.
Quant aux violons, ils supervisent avec finesse tous les élans d’espoir introduit dans cette romance d’un renouveau tant attendu.
Puis une modulation pour donner encore plus de passion à cette voix forte et fragile à la fois qui, envahie d’espoir, supporte mal l’absence.
Pour clore, un crescendo afin de signer fortement son appartenance, son credo.

En deux minutes tout a été dit. Par la musique et le texte rien n’est resté dans l’ombre.

Où êtes-vous les auteurs, les compositeurs, les arrangeurs ? Ceux par qui nous aimerions encore croire, ceux qui nous font rêver et adoucissent notre quotidien. À quand les bons textes et les bonnes musiques, les soupes débordent déjà depuis longtemps.

Alors, j’espère à bientôt…

Que pour toi

mmquepourtoi

« Que pour toi ». Chanson extraite du CD Mireille Mathieu
Le disque est sorti en 1991 – ℗ Abilene Disc
Dessin réalisé par Jean Marais

  1. La musique du bonheur
  2. Enfants d’amour et d’avenir (Vivir de Suenõs d’après l’adagio d’Albinoni)
  3. L’enfant de l’Irlande (« Danny Boy« )
  4. Pour la vie
  5. L’amour viendra (My Own True Love du film « Autant en emporte le vent » (« Gone With The Wind »)
  6. Mes soirs de blues
  7. Maria Rosa (Immenso Amor d’après Recuerdo de la Alhambra de Francesco Tarrega)
  8. Contes de Fées
  9. Comme si c’était écrit

Que pour toi
Arrangements – Milan Zdravkovic, Pierre Zito
Réalisation Artistique – Milan Zdravkovic
Auteurs compositeurs – Milan Zdravkovic, Pierre Zito

« Mes Classiques » – Ave Maria

avma

Après Tchaikovsky et « Le premier regard d’amour », voici Schubert et son célèbre « Ave Maria ».  Une mélodie qui se chante avec le cœur. Dans quelle mesure l’interprétation de Mireille vous a-t-elle convaincus ?

Avis sur YouTube (sélection)

  • Un sublime clip avec une Mireille Mathieu tout en retenue. (Antho158)
  • Quel cadeau vous nous offrez MADAME avec cet album… Je reste impressionné par la technique et la puissance de votre voix malgré le temps qui passe… (G. Jarlaud)
  • Superbe interprétation de Mireille, très émouvant. (Stéphane Grégoire)
  • Merveilleuse interprétation de Mireille tout en finesse et émotion. N’en déplaise à certains, elle demeure la plus grande chanteuse française qu’il nous reste. J’espère que l’album aura le succès qu’il mérite. Mireille vous manquez à votre public français. En espérant une scène en France pour défendre ce disque. (jipem751)
  • Que dire sinon vivement du disque. J’espère que les médias vont en parler. (Patrick Hossard)
  • Merveilleuse et grande Mireille MATHIEU. Un sublime Ave Maria ! Grand MERCI, chère Mireille MATHIEU, pour ce grand moment d’émotion. (Olivier Lavigne)
  • L’AVE MARIA de SCHUBERT revisité par MIREILLE tout simplement MAGNIFIQUE. Que dire de l’ensemble symphonique de PRAGUE et de la magnificence des Lieux. GRANDIOSE. (Bernard Genand)

5a8be-2332323243-16Paolo. – Personnellement je n’ai pas du tout aimé le premier regard d’amour, mais l’Ave Maria me ravit. Mireille a su éviter les pièges qu’un tel morceau présente. Elle s’en sort très bien la technique est efficace ; j’attends donc le reste de l’album avec impatience .
Dernièrement j’ai réécouté « Dank sei dir Herr » que Mireille avait chanté à l’Olympia en 2002, c’était déjà très bon, alors croisons les doigts…
Petite critique toutefois sur le mixage, il me semble que la voix est légèrement trop mise en avant. Attendons le CD et surtout le vinyle pour se forger un avis plus net. J’ai également constaté un bruit de fond avec quelques grésillements et un très léger souffle sur la bande son. Je pense que la matrice n’a pas été totalement nettoyée volontairement, pour ne pas effacer les nuances de la voix de Mireille et de l’orchestre. Belle réussite en tout cas.

Andrès. – Ce qui m’étonnait dans le CD classique de MM, c’est que l’on nous proposait à écouter qu’un seul titre : toute la publicité ne se faisait que sur cette seule chanson. Je n’étais pas très optimiste pour la suite : ce n’est pas encore le cas avec ce second titre, l’optimisme renaît. Bravo MM !

Wolfgang. – Etonnante Mireille! Oui, elle m’a convaincu avec cette deuxiėme publication. L’orchestration rėussie, digne, la voix bien placėe. Mireille chante ce morceau trės bien et à SA maniėre. Je connais d’autres interprėtations que j’aime bien. Celle-là s’y ajoute à 100 pour 100 ! Le cadre, les images sont superbes aussi. Bravo Mireille. J’attends le disque…
Bon weekend de l’Allemagne.

MPA. – Très déçu par le premier titre, ce nouvel extrait tend à faire renaître nos cœurs de fan, sachant que ce projet est dédié à sa maman perdue récemment, il faut bien admettre qu’ une telle interprétation est loin d’ être anodine, de plus chantée par une fervente croyante.

Le CD/33 tours « Mes Classiques » sortira le vendredi 9 novembre.

2006 – DVD Olympia

Bruxelles 22 mars 012x
f93aa-2842481893-8Article paru dans la DH en mars 2006. Mireille Mathieu va sortir son premier DVD. Produit et réalisé par une équipe belge.

BRUXELLES. – Au premier rang, se sont installés sa maman, sa soeur et ses amis. Elle, fine et menue dans son tailleur-pantalon noir, a pris place dans l’énorme chaise qui trône sur l’estrade de la salle des mariages de l’hôtel de ville de Bruxelles. «C’est magnifique», dit-elle en s’installant et avant d’écouter les mots de bienvenue du bourgmestre, Freddy Thielemans. «Vous nous avez apporté d’Avignon la tendresse de l’accent et du coeur. Et même le soleil», lui lance M. le Maire, comme elle se plaît à l’appeler. «Je suis très touchée par ce que vous avez dit à mon égard, commente-t-elle à son tour, derrière un pupitre presque trop grand pour elle. «Si je suis ici aujourd’hui, c’est aussi parce que nous préparons un DVD et je suis très contente que ce soit une coproduction franco-belge.»

Bruxelles 22 mars 027xCar, pour ce baptême du feu, Mireille Mathieu a fait confiance à une jeune société belge, MediaDreams, dont elle connaissait les bonnes références. «Je sais qu’ils avaient fait le DVD pour Disneyland», confie-t-elle. «J’avais envie de quelque chose de beau, qui laisse une grande part à l’émotion. Je suis très enthousiaste: hier, nous avons regardé les images du bonus et j’étais émue aux larmes de voir ma maman parler de moi. Mais aussi des techniciens, etc.»

Bruxelles 22 mars 041xChez le producteur et réalisateur du docu-bonus, Mathias Ervyn, même jubilation. «Tout est parti de la chanson Aujourd’hui, je reviens», nous explique-t-il. «J’ai vraiment éprouvé un sentiment particulier en l’entendant et j’ai eu envie de réaliser ce documentaire. Nous avons pris contact avec Mireille avec laquelle le courant est très vite passé.» Si bien que, pendant quinze jours, l’équipe va se faire l’ombre de la chanteuse, en toute discrétion, filmant en coulisses, dans les loges, multipliant les interviews de proches, d’amis, d’admirateurs. «Nous avons recueilli les témoignages de Florent Pagny, Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, entre autres», complète Jean-François Lesage, l’un des jeunes responsables de MediaDreams. «Mireille s’est abandonnée aux caméras», ajoute Mathias. «Je crois que c’est aussi parce que nous avons su être discrets, silencieux et respectueux. C’est très belge, tout ça.» Enregistré en novembre dernier à l’Olympia, à l’occasion de la série de spectacles que la chanteuse a donnés pour ses 40 ans de carrière, le concert, lui, a fait l’objet de deux jours de captation. «Un luxe», se réjouit-on chez MediaDreams. «C’est un passeport qui pourra voyager dans le monde entier», dit encore Mireille Mathieu, soixante ans en juillet prochain. «Lors de ces concerts, dans la salle il y avait 36 nationalités représentées: Français, Belges, Chinois, Japonais venus tout exprès, mais aussi Canadiens, Italiens, Espagnols… Je chante dans toutes ces langues.»

Source : La Dernière Heure (DH) – 23.03.2006 – Isabelle Monnart
Photos : Blog Avignon – RicoSouvenirs

118661248-2.jpg

Pardonne-moi ce caprice d’enfant

pardonne.jpgJ’envisage une série de classiques du dimanche avec des versions piano interprétées par Slava Makovsky, de grandes oeuvres symphoniques et autres. Lors de la sélection, j’ai déniché non une mélodie classique mais un grand succès de Mireille Mathieu, « Pardonne-moi ce caprice d’enfant ». Deux versions vidéos sont données de la même interprétation. A noter qu’il ne s’agit ici ni d’un piano à queue ni d’un piano droit mais d’un Digital Piano: Roland RD-800. Voilà pour la pub…

Beautiful French song performed by beautiful French singer – This is my piano arrangement for Mireille Mathieu « Pardonne-Moi ce Caprice D’enfant ». (Slava Makovsky)