« Mes Classiques » – Ave Maria

avma

Après Tchaikovsky et « Le premier regard d’amour », voici Schubert et son célèbre « Ave Maria ».  Une mélodie qui se chante avec le cœur. Dans quelle mesure l’interprétation de Mireille vous a-t-elle convaincus ?

Avis sur YouTube (sélection)

  • Un sublime clip avec une Mireille Mathieu tout en retenue. (Antho158)
  • Quel cadeau vous nous offrez MADAME avec cet album… Je reste impressionné par la technique et la puissance de votre voix malgré le temps qui passe… (G. Jarlaud)
  • Superbe interprétation de Mireille, très émouvant. (Stéphane Grégoire)
  • Merveilleuse interprétation de Mireille tout en finesse et émotion. N’en déplaise à certains, elle demeure la plus grande chanteuse française qu’il nous reste. J’espère que l’album aura le succès qu’il mérite. Mireille vous manquez à votre public français. En espérant une scène en France pour défendre ce disque. (jipem751)
  • Que dire sinon vivement du disque. J’espère que les médias vont en parler. (Patrick Hossard)
  • Merveilleuse et grande Mireille MATHIEU. Un sublime Ave Maria ! Grand MERCI, chère Mireille MATHIEU, pour ce grand moment d’émotion. (Olivier Lavigne)
  • L’AVE MARIA de SCHUBERT revisité par MIREILLE tout simplement MAGNIFIQUE. Que dire de l’ensemble symphonique de PRAGUE et de la magnificence des Lieux. GRANDIOSE. (Bernard Genand)

5a8be-2332323243-16Paolo. – Personnellement je n’ai pas du tout aimé le premier regard d’amour, mais l’Ave Maria me ravit. Mireille a su éviter les pièges qu’un tel morceau présente. Elle s’en sort très bien la technique est efficace ; j’attends donc le reste de l’album avec impatience .
Dernièrement j’ai réécouté « Dank sei dir Herr » que Mireille avait chanté à l’Olympia en 2002, c’était déjà très bon, alors croisons les doigts…
Petite critique toutefois sur le mixage, il me semble que la voix est légèrement trop mise en avant. Attendons le CD et surtout le vinyle pour se forger un avis plus net. J’ai également constaté un bruit de fond avec quelques grésillements et un très léger souffle sur la bande son. Je pense que la matrice n’a pas été totalement nettoyée volontairement, pour ne pas effacer les nuances de la voix de Mireille et de l’orchestre. Belle réussite en tout cas.

Andrès. – Ce qui m’étonnait dans le CD classique de MM, c’est que l’on nous proposait à écouter qu’un seul titre : toute la publicité ne se faisait que sur cette seule chanson. Je n’étais pas très optimiste pour la suite : ce n’est pas encore le cas avec ce second titre, l’optimisme renaît. Bravo MM !

Wolfgang. – Etonnante Mireille! Oui, elle m’a convaincu avec cette deuxiėme publication. L’orchestration rėussie, digne, la voix bien placėe. Mireille chante ce morceau trės bien et à SA maniėre. Je connais d’autres interprėtations que j’aime bien. Celle-là s’y ajoute à 100 pour 100 ! Le cadre, les images sont superbes aussi. Bravo Mireille. J’attends le disque…
Bon weekend de l’Allemagne.

MPA. – Très déçu par le premier titre, ce nouvel extrait tend à faire renaître nos cœurs de fan, sachant que ce projet est dédié à sa maman perdue récemment, il faut bien admettre qu’ une telle interprétation est loin d’ être anodine, de plus chantée par une fervente croyante.

Le CD/33 tours « Mes Classiques » sortira le vendredi 9 novembre.

Publicités

2006 – DVD Olympia

Bruxelles 22 mars 012x
f93aa-2842481893-8Article paru dans la DH en mars 2006. Mireille Mathieu va sortir son premier DVD. Produit et réalisé par une équipe belge.

BRUXELLES. – Au premier rang, se sont installés sa maman, sa soeur et ses amis. Elle, fine et menue dans son tailleur-pantalon noir, a pris place dans l’énorme chaise qui trône sur l’estrade de la salle des mariages de l’hôtel de ville de Bruxelles. «C’est magnifique», dit-elle en s’installant et avant d’écouter les mots de bienvenue du bourgmestre, Freddy Thielemans. «Vous nous avez apporté d’Avignon la tendresse de l’accent et du coeur. Et même le soleil», lui lance M. le Maire, comme elle se plaît à l’appeler. «Je suis très touchée par ce que vous avez dit à mon égard, commente-t-elle à son tour, derrière un pupitre presque trop grand pour elle. «Si je suis ici aujourd’hui, c’est aussi parce que nous préparons un DVD et je suis très contente que ce soit une coproduction franco-belge.»

Bruxelles 22 mars 027xCar, pour ce baptême du feu, Mireille Mathieu a fait confiance à une jeune société belge, MediaDreams, dont elle connaissait les bonnes références. «Je sais qu’ils avaient fait le DVD pour Disneyland», confie-t-elle. «J’avais envie de quelque chose de beau, qui laisse une grande part à l’émotion. Je suis très enthousiaste: hier, nous avons regardé les images du bonus et j’étais émue aux larmes de voir ma maman parler de moi. Mais aussi des techniciens, etc.»

Bruxelles 22 mars 041xChez le producteur et réalisateur du docu-bonus, Mathias Ervyn, même jubilation. «Tout est parti de la chanson Aujourd’hui, je reviens», nous explique-t-il. «J’ai vraiment éprouvé un sentiment particulier en l’entendant et j’ai eu envie de réaliser ce documentaire. Nous avons pris contact avec Mireille avec laquelle le courant est très vite passé.» Si bien que, pendant quinze jours, l’équipe va se faire l’ombre de la chanteuse, en toute discrétion, filmant en coulisses, dans les loges, multipliant les interviews de proches, d’amis, d’admirateurs. «Nous avons recueilli les témoignages de Florent Pagny, Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, entre autres», complète Jean-François Lesage, l’un des jeunes responsables de MediaDreams. «Mireille s’est abandonnée aux caméras», ajoute Mathias. «Je crois que c’est aussi parce que nous avons su être discrets, silencieux et respectueux. C’est très belge, tout ça.» Enregistré en novembre dernier à l’Olympia, à l’occasion de la série de spectacles que la chanteuse a donnés pour ses 40 ans de carrière, le concert, lui, a fait l’objet de deux jours de captation. «Un luxe», se réjouit-on chez MediaDreams. «C’est un passeport qui pourra voyager dans le monde entier», dit encore Mireille Mathieu, soixante ans en juillet prochain. «Lors de ces concerts, dans la salle il y avait 36 nationalités représentées: Français, Belges, Chinois, Japonais venus tout exprès, mais aussi Canadiens, Italiens, Espagnols… Je chante dans toutes ces langues.»

Source : La Dernière Heure (DH) – 23.03.2006 – Isabelle Monnart
Photos : Blog Avignon – RicoSouvenirs

118661248-2.jpg

Pardonne-moi ce caprice d’enfant

pardonne.jpgJ’envisage une série de classiques du dimanche avec des versions piano interprétées par Slava Makovsky, de grandes oeuvres symphoniques et autres. Lors de la sélection, j’ai déniché non une mélodie classique mais un grand succès de Mireille Mathieu, « Pardonne-moi ce caprice d’enfant ». Deux versions vidéos sont données de la même interprétation. A noter qu’il ne s’agit ici ni d’un piano à queue ni d’un piano droit mais d’un Digital Piano: Roland RD-800. Voilà pour la pub…

Beautiful French song performed by beautiful French singer – This is my piano arrangement for Mireille Mathieu « Pardonne-Moi ce Caprice D’enfant ». (Slava Makovsky)


Interview – « Romy Schneider, une femme au Cinéma »

717-VRqSaQLInterview d’Emmanuel Bonini réalisée dans le cadre de l’exposition « Romy Schneider, une femme au Cinéma », le 23 septembre 2018, à La Queue Les Yvelines, près de Boissy sans Avoir.
Imaginez un tournage de campagne avec une vieille caméra d’époque et un ventilateur qui tourne au-dessus de vos têtes…
A la fin de l’interview, juste avant la « chanson d’Hélène », on entend le bruit de la machine à écrire sur laquelle Romy tape au tout début des Choses de la vie, on l’entend même croquer une pomme... Bon visionnage!

Regard sur le Streaming…

streamingLe site Sony Music France indique que « Le premier regard d’amour » est disponible en téléchargement et en streaming.

C’est quoi le streaming ?

Apparu il y a déjà quelques années sur internet, le streaming permet une lecture en continue d’un contenu audio ou vidéo sans avoir à réaliser un téléchargement préalable. Si le streaming s’est notamment popularisé en permettant aux internautes de visionner, souvent illégalement, des films ou séries sur la toile, il existe également sous une forme plus encadrée depuis l’apparition des plateformes de partage de vidéos que sont Youtube, Dailymotion et autres…

Doucement mais surement, la possibilité de visionner ou d’écouter gratuitement un contenu (en échange du visionnage d’une publicité dans la majeure partie des cas) a pris le dessus sur la logique d’achat, qu’il soit matériel ou virtuel (disque ou digital pour l’audio, Blu-ray/DVD ou VOD pour la video). Conscients de cette réalité, des services tels que Spotify, Deezer, Apple Music ou encore Tidal… sont apparus en proposant, en l’échange d’un abonnement payant, d’accéder de manière illimitée au contenu de leurs catalogues. Dès lors, le streaming payant est devenu une alternative à la consommation classique.

Qu’est-ce que ça change ?

Si aux Etats-Unis, le streaming est déjà le premier mode de consommation payant en matière de musique devant le physique et le digital, ce n’est pas encore le cas en France. Pour autant, sa fulgurante ascension laisse augurer d’une issue comparable dans l’hexagone.

Principale conséquence, cette nouveauté a relancé tout un secteur. En permettant à tous d’accéder à des millions de titres et projets en échange de la somme de 10e, le streaming a mis un frein à l’essor du téléchargement illégal. Même si elles prennent désormais différentes formes, les ventes sont de retour. 

Nouveau contexte, donc nouvelles règles… Sans nulle doute, cette manière inédite de consommer va entraîner une nouvelle manière de vendre. C’est la loi de l’offre et de la demande. Désormais, il ne s’agit plus d’inciter à acheter, mais à écouter. […] D’ores et déjà, les artistes ont adapté leurs stratégies. Leur musique doit aujourd’hui se propager au maximum, sans obligatoirement entraîner l’achat.

La comptabilisation pour les certifications

Depuis le mois de juillet 2016, le streaming est officiellement comptabilisé pour les certifications GFK (disques d’or, de platine, de diamant…) sous un modèle de comptabilité extrêmement compliqué expliqué par le SNEP.

Pour faire plus simple, environ 1 500 streams équivaudraient à une vente…

Cette prise en compte récente du streaming dans les chiffres a permis à de très nombreux artistes d’accéder à des distinctions, au point que certains militent déjà pour un retour du disque d’or à 100 000 ventes. Un rétro-pédalage qui ne serait pas totalement dénué de sens afin que ces récompenses conservent leurs caractères exceptionnelles.

Source : Booska-P (Yago, 23.09.2018)

Allumez les bougies…

PR JMM223exja.jpg

Aujourd’hui Mireille Mathieu continue de représenter l’image qu’on se fait d’une
certaine France, là où on l’aime.
(Emmanuel Bonini)

Une voix travaillée qui passe joliment de la douceur à la puissance.
(La Tribune de Genève)

Aucune chanteuse française n’a reçu plus de disques d’or et de platine qu’elle.
Avignon l’a faite reine, l’étranger l’a faite star.
(Fabuleuses années 60-70)

PR JMM223ex (2)

Capturemm11.jpg

affiche%20rfacp480.png

Capturemm2 (2).JPG

s-l1600mm l'amour et les chansons lp japon3143.jpg

Capturemm5.JPG

2112400059.jpg

mmd2018