Les Palmarès des Chansons – Mireille Mathieu

 1966, vidéo, Palmarès, Guy Lux, le plamarès de la chanson

La carrière télévisuelle de Guy Lux débute en 1952, quand il lança l’idée originale de jeux
radiophoniques et télévisés à la RTF.
Animateur d’émissions de variétés, il a présenté Le Palmarès des chansons de 1965 à 1968.

Publicités

France 2 / TV5 – Concert « Notre-Dame »… avec notre dame Mireille Mathieu

57258298_10161955790700508_3209995386651410432_n.jpg

sb

Samedi soir, moins d’une semaine après l’incendie qui a frappé la cathédrale parisienne, Marie-Sophie Lacarrau et Stéphane Bern animeront une soirée spéciale à laquelle participeront Laurent Voulzy, Gauthier Capuçon ou encore Anggun.

Les chaînes de télévision se mobilisent pour Notre-Dame de Paris. Alors que TF1 propose ce jeudi soir un Qui veut gagner des millions? spécial au profit de la Fondation du Patrimoine, France 2 diffusera samedi soir un concert de solidarité animé par Stéphane Bern qui aura lieu depuis la cour des Invalides. Celui qu’on surnomme «Monsieur Patrimoine» sera accompagné par la présentatrice du 13 heures la semaine, Marie-Sophie Lacarrau. Si certains imaginaient déjà la possibilité que cet événement soit organisé sur le parvis de la cathédrale frappée par un incendie lundi, c’est un autre endroit de la capitale qui a été choisi pour des raisons de sécurité.

Les artistes qui ont déjà répondu présent pour cette émission coproduite par Carson et Électron libre sont: Laurent Voulzy, Slimane, Anggun, Marie-Claude Pietragalla, Chimène Badi, Gauthier Capuçon, Lang Lang, Angélique Kidjo, la troupe actuelle de Notre-Dame de Paris, Orchestre national de France, Maîtrise et chœur de Radio France, Pietry, Bénabar, Vincent Niclo, Pretty Yende, Julie Fuchs, Jakub Joseph, Mireille Mathieu, Les Petits Chanteurs à la croix de bois et Orlinsky. D’autres artistes devraient s’ajouter à cette liste d’ici samedi soir. Des appels aux dons au profit de «Rebâtir Notre-Dame de Paris» géré par le Centre des monuments nationaux seront relayés pendant toute la soirée.

Source :  Le figaro.fr

« Les Carpentier » – Rediffusion

mc

Les nostalgiques des émissions de variétés 70’s avaient rendez-vous ce mercredi 2 décembre sur France 3, avec le document Les numéros Un des Carpentier. L’occasion de revoir de nombreuses archives, avec entre autres Mireille Mathieu, Johnny Hallyday, Michel Sardou, Charles Aznavour, Dalida. 2.8 millions de personnes devant ce programme.

PROCHAINES DIFFUSIONS

Sur France 3 : jeudi 10 janv. 2019 à 00h10  – Rediffusion
Sur France 3 Aquitaine : jeudi 10 janv. 2019 à 00h10 – Rediffusion
.
Pendant plus de vingt ans, les époux Maritie et Gilbert Carpentier ont fait briller les samedis soir des téléspectateurs. Pour les vedettes de l’époque, avoir son « Numéro 1 » était la consécration. Retour sur l’une des plus belles soirées de divertissement de la télévision afin de revivre le meilleur de la chanson française des années 1970-1980. De nombreuses anecdotes révèlent les secrets de préparation, de tournage et les relations entre le couple Carpentier et les artistes, de Michel Sardou à Johnny Hallyday, en passant par Mylène Farmer ou Patrick Bruel.
Un fabuleux voyage dans le temps, empreint de nostalgie, riche en superbes images d’archives et en anecdotes étonnantes. Des séquences captivantes d’une époque passionnante et grandiose font revivre les plus grandes stars françaises et donnent lieu de découvrir des instants jamais diffusés. Un beau divertissement.
.
Source : Télé-Loisirs
gm
Ce mercredi 2 janvier à 21h, France 3 proposait un documentaire retraçant la saga du couple qui régna sur le divertissement français des années 1960 à 1980. Petit portrait pour les plus jeunes qui ne les ont pas connus.
« Maritie et Gilbert Carpentier / sont heureux de vous présenter / Attention, l’émission va commencer » : si Bénabar a rendu hommage au célèbre couple de producteurs dans l’une de ces chansons, ce n’est pas un hasard tant ils ont régné en maître sur la télévision française pendant trois décennies. Avec le Sacha Show (dont le chanteur Sacha Distel était la pierre angulaire), les Top à… et Numéro Un… centrés sur un artiste qui invitait sa bande d’amis, les producteurs ont réinventé l’art du divertissement à la télévision. Résultat : des émissions proches des shows à l’américaine, avec des décors grandioses construits pour l’occasion, des strass, des paillettes, des comédiens connus transformés en chanteurs d’un soir, des chanteurs qui deviennent choristes pour leur copain… De quoi inspirer, encore aujourd’hui.
C’est sur Radio Luxembourg (l’ancêtre de RTL) que Maritie et Gilbert Carpentier ont débuté leur carrière à la fin des années 1940. D’abord pianiste et technicien, Gilbert Carpentier se voit confier la composition d’habillages musicaux de la station. Il est aidé dans sa mission par sa femme, Maritie, qui écrit ses textes. Le duo prend les rênes d’émission radiodiffusées dans les années 1950 avant de conquérir le petit écran dès la décennie suivante. En plus d’avoir contribué à révéler France Gall lors du concours de l’Eurovision en 1965 (c’est eux qui proposent à Serge Gainsbourgde lui écrire la chanson qui lancera sa carrière, Poupée de cire, poupée de son), les producteurs ont vu émerger des talents comme Sylvie Vartan, Mireille Mathieu, Johnny Hallyday ou encore Charles Aznavour ! Bref, vous l’aurez compris, les Carpentier, c’est un peu comme si on avait réunis Arthur, Michel Drucker, Cyril Hanouna et Laurent Ruquier à la tête d’une émission. Improbable ? Jetez un oeil au documentaire Les Numéros Un des Carpentier ce mercredi 2 janvier à 21h sur France 3 !

MM et la jeune génération d’artistes

photo_1543491951.pngMireille Mathieu égratigne la jeune génération d’artistes qui « n’apprend pas son métier ».

Pour la promotion de son album « Mes classiques », Mireille Mathieu revient sur sa longue et foisonnante carrière dans « Paris Match ». La chanteuse y fait notamment part de ses impressions sur la jeune génération, qu’elle estime propulsée trop vite sous le feu des projecteurs.

On ne présente plus Mireille Mathieu. En plus de 50 ans de carrière, la demoiselle d’Avignon a enregistré quelques 1.200 chansons et vendu plus de 150 millions de disques, devenant l’une des ambassadrices les plus populaires de la langue française à travers le monde. Mais l’artiste de 72 ans se refuse à endosser ce rôle. « Je suis Française et fière de l’être, mais je ne suis pas une ambassadrice : je chante mon clocher pour faire chanter le monde. Et c’est ce qui me plaît » assure-t-elle dans un portrait que lui consacre Paris Match dans son dernier numéro.

L’occasion pour elle de faire le bilan de son extraordinaire parcours : « J’ai une vie sublime, c’est vrai. Dire que j’ai commencé dans une usine d’enveloppes… Mais je n’ai rien sacrifié pour ma carrière. C’était ma vie telle qu’elle devait être ». Sa passion pour la musique classique, qu’elle revisite dans son nouvel album « Mes classiques », Mireille Mathieu la tient de son père. « J’ai été bercée par les airs d’opéra que chantait mon papa, « Tosca », « Carmen »… J’avais ce rêve enfoui de les interpréter et quand ma maman est tombée malade (ndlr : en 2016), je me suis dit que c’était le moment de le faire. Je chantais ces mélodies pour elle, j’espère que cela lui a fait du bien sur la fin de sa vie ».

« Je pleurais souvent »

Pour ce projet cher à son coeur, Mireille Mathieu s’est préparée avec rigueur. « Je chante en sept langues différentes, c’est un travail énorme et minutieux, où il faut toujours apprendre. Comme un sportif, je m’entraîne tous les jours » affirme l’interprète du titre « Le premier regard d’amour »… qui en profite pour glisser quelques piques à la jeune génération. Pour l’icône, les artistes qui émergent aujourd’hui via YouTube ou la télévision ne font pas suffisamment mis en condition pour les feux des projecteurs. « La jeune génération est propulsée et n’apprend pas son métier. Moi, j’interprétais trois chansons en lever de rideau d’Hugues Aufray. J’ai pu me familiariser avec la scène et avec le public » explique Mireille Mathieu, qui a dû travailler avec acharnement pour mériter sa place dans l’industrie : « Johnny Stark, mon manager, était très dur, je pleurais souvent, mais il savait ce qu’il voulait. C’était bien ».

Pour autant, la chanteuse ne se dit pas contre les télé-crochets puisqu’elle y a goûté elle aussi à ses débuts. « Je suis issue du « Jeu de la chance », un radio-crochet. Sauf qu’à l’époque, on était uniquement sauvé par le public qui appelait en direct. Il ne peut pas y avoir meilleur choix » confiait-elle il y a quelques jours, pas vraiment convaincue de l’utilité des coachs dans « The Voice » : « Souvent les candidats sont meilleurs que les jurés ».

Yohann RUELLE

Source : ChartInFrance

N.B. – S’il y a bien une chanteuse qui a été propulsée dans la chanson dès sa 1re télévision c’est Mireille Mathieu. Si elle avait dû attendre d’être modelée à l’image que voulait lui donner Johnny Stark elle ne serait pas montée sur scène à l’Olympia quelques semaines après le « Jeu de la Chance » mais des années plus tard.
Heureusement pour ses fans, ni Mireille ni Johnny Stark n’ont eu cette patience, la poule aux oeufs d’or devant renflouer très vite les caisses vides du manager à la suite du départ de Johnny et Sylvie.
En 1968-1969, Mireille renonçait à passer en seconde partie du spectacle au profit de la formule « récital » qui évoluerait en couleurs et paillettes pour sombrer plus tard dans le noir Cardin.
Le succès mis à part, n’oublions pas que Mireille Mathieu a commencé – du moins pour ma part – à s’épanouir dans les années 75-80… et que son déclin, ou ce qui était injustement qualifié ainsi, a commencé assez bizarrement au moment où son « écolage » était terminé (décès du Butch en 1989).
Mireille Mathieu est (certains diront n’est que) chanteuse. Beaucoup de jeunes de la nouvelles génération sont chanteurs et auteurs compositeurs – et tout ça sans l’appui d’un Johnny Stark qui écrasait les concurrents de notre demoiselle par l’influence qu’il exerçait férocement sur les médias. En 50 ans de temps le monde de la chanson a changé. C’est bien d’avoir gagné le « Jeu de la Chance », chère Mireille, mais insistons un peu plus sur le fait qu’il n’y avait que 5 candidats par compétition et que cette victoire n’était somme toute que résultat d’un ex-aequo qui a poussé une concurrente à s’incliner devant une nouvelle venue. Déjà le pouvoir de Johnny Stark se mettait en place avec la complicité de Nanou Taddéi, sa première épouse.
Si Mireille peut se vanter d’être millionnaire en matière de vente de disques c’est précisément dû à la période où elle était en pleine formation. Enfin, de façon assez contradictoire Mireille lance un pique aux jurés (professionnels) jugés souvent moins  compétents que les débutants… Dieu seul sait qui elle souhaite vexer ainsi car cette déclaration est loin d’être gratuite. Et de façon contradictoire aussi, notre demoiselle qui se vante depuis des années à l’étranger d’être l’ambassadrice de la langue française, renionce à ce titre tout en se félicitant depuis un ans et plus dans les médias d’être officiellement distinguée comme ambassadrice de la langue russe. C’est Mireille, direz-vous… une chanteuse comme on n’en fait plus.

81e11-2332323243-15Georges Henry. – Je crois que certains medias transforment les propos de Mireille avec des titres accrocheurs. Vous êtes beaucoup plus nuancé.
Ce qui m’amuse c’est que ces medias relèvent ces propos maintenant alors que cela fait très longtemps qu’elle les répète ! Contrairement à ce qu’ils affirment, Mireille ne « dénigre » pas les jeunes chanteurs actuels ; je ne l’ai d’ailleurs jamais entendu dire du mal d’un artiste, quel qu’il soit. Elle a bien retenu la leçon de Stark qui l’avait remise à sa place un jour où elle avait dit : « Je n’aime pas Trini Lopez »…
Franchement, ce que dit Mireille dans ses interviews est rarement intéressant et original : ce sont des formules apprises par coeur et ressassées. On peut remarquer que même si le journaliste lui pose une question précise et pertinente, elle la contourne toujours pour retourner sur son texte : « tout a commencé pour moi…je suis l’aînée de 14 enfants…etc… ».
Je ne crois pas que les jeunes talents « propulsés trop rapidement » ou pas l’intéressent vraiment : ces propos sont un moyen de parler d’elle et de rappeler sa propre histoire.
Je ne suis pas du tout d’accord avec vous quand vous écrivez qu’elle se serait épanouie dans les années 75/80. Les premiers albums étaient magnifiques et aucune chanson n’était médiocre. En 72, il y a l’excellent album consacré à Francis Lai, par exemple. Dans les années que vous évoquez, il y a eu des titres réussis et des albums disques d’or mais aussi des flops, comme l’album « chante Paul Anka » qui ne s’est pas beaucoup vendu…

@ George Henry. – Je parle d’épanouissement en ce qui concerne sa personnalité, non ses succès. Le grand succès elle l’a précisément connu alors qu’elle était en plein écolage… Preuve qu’un talent en formation peut tout aussi bien remporter du succès qu’un vrai professionnel, tout étant question de bon management et de talent – de chance et de santé aussi. Je me souviens qu’à la suite de son concert à Bruxelles en 2002 j’avais fait part au gestionnaire du site français que je l’avais trouvée – enfin – libérée. Comme toute impression celle-ci était subjective. Et puis comme me l’indiquait souvent jadis mon professeur, n’hésitez pas à titiller vos lecteurs de manière à susciter des réactions. Cela dit, ne croyez pas que je manque pour autant de sincérité dans mes propos que je n’hésite pas à modifier dix fois si nécessaire tant qu’il ne représentent pas exactement le message que je souhaite transmettre. Bonne journée.

Mireille à la télé allemande ARD

Florian+Silbereisen+Mireille+MathieuSamedi 1er décembre 2018 – Chaîne allemande ARD (Das Erste)

Le Festival de l’Avent des 100 000 lumières (Das Adventsfest der 100.000 Lichter)
Florian Silbereisen présente le grand spectacle pour l’ouverture des marchés de Noël | ARD (Das Erste)

À la veille du premier dimanche de l’Avent, Florian Silbereisen présente en direct le grand spectacle d’ouverture des marchés de Noël : « Das Adventsfest der 100.000 Lichter« . L’animateur allumera les premières bougies avec de nombreuses stars et les plus belles chansons de l’Avent et de Noël.

Les invités sont, entre autres, Kelly Family, Michelle Hunziker, André Rieu, Mireille Mathieu, Ben Zucker, Kerstin Ott, Rolando Villazón, Mait Kelly, Eloy de Jong et Oli. P. 

Le temps de l’Avent compte quatre dimanches avant Noël.  L’Avent honore donc ces deux aspects : méditer sur le retour du Christ (en gros, les 2 premières semaines) et ensuite la préparation de nos cœurs à célébrer Noël, du 16 au 24 décembre, et qui est une préparation plus centrée sur la fête même de Noël avec la lecture des évangiles qui précèdent la naissance du Christ et les divers événements : l’annonce de la naissance de Jean le Baptiste ; l’annonce à la Vierge Marie, à saint Joseph, la nativité de saint Jean-Baptiste, etc. (Pour en savoir plus, cliquez ici.

lr560

mm2 (2).JPGDas Adventsfest der 100.000 Lichter

Florian Silbereisen präsentiert die große Show zur Eröffnung der Weihnachtsmärkte | Das Erste

Am Vorabend zum ersten Advent präsentiert Florian Silbereisen live die große Show zur Eröffnung der Weihnachtsmärkte: « Das Adventsfest der 100.000 Lichter ». Der Showmaster zündet gemeinsam mit vielen Stars die ersten Kerzen an und stimmt die Zuschauer mit den schönsten Advents- und Weihnachtsliedern auf die besinnlichste Zeit des Jahres ein. Ein feierlicher Höhepunkt der Eurovisionsshow wird das Eintreffen des Friedenslichts aus der Geburtsgrotte in Bethlehem sein, das wieder an den tiefen Sinn von Weihnachten erinnern soll.

Gäste: Kelly Family, Michelle Hunziker, André Rieu, Mireille Mathieu, Ben Zucker, Kerstin Ott, Rolando Villazón, Maite Kelly, Eloy de Jong, Oli. P. und viele weitere.

Stephane Bern dit non à Cyril Hanouna

sbLe défenseur du patrimoine français ne mettra définitivement plus les pieds sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste

Comme nous vous le disions sur 7sur7, Stéphane Bern a signifié à Cyril Hanouna qu’il ne viendrait pas dans son émission à cause des propos négatifs prononcés par le chroniquer Gilles Verdez. Si l’animateur à succès espérait arranger les choses, il risque fortement de changer d’avis.

Pour le magazine Télépro, le présentateur de Secrets d’Histoire a souligné qu’il n’avait rien contre Gilles Verdez en particulier. « C’est lui donner beaucoup d’importance. Je ne demande jamais la tête des gens. Je ne suis pas prêt à aller dans Touche Pas à Mon Poste pour autant. Est-ce que vous avez envie d’aller dans une émission où le but est de vous insulter quand vous n’êtes pas là et quand vous êtes là, on vous brosse dans le sens du poil? Moi, ça ne m’intéresse pas! »

Coup de grâce pour Cyril Hanouna, Stéphane Bern a ajouté: « Je préfère aller dans les émissions où on me pose de vraies questions. C’est le cas de Quotidien, que j’aime beaucoup avec Yann Barthès, ou de C à vous avec Anne-Elisabeth Lemoine. Ce sont des émissions que je fais avec plaisir ». Ces déclarations raviront sûrement l’ex-animateur du Petit Journal, l’ennemi juré de Baba.

Source : 7 sur 7