Mes Tops – 18 : Et si c’était vrai

et si c'était vrai

Georgette Lemaire est née à Paris dans le quartier de Belleville le 15 février 1943. Elle connut le succès dans les années 1960 et 1970 avec des chansons réalistes comme Je ne sais pas et Vous étiez belle, madame. Marchant sur les trace de sa grand-mère, chanteuse à l’entracte des cinémas, elle quitta l’école à quatorze ans pour écumer les places publiques avec des refrains réalistes de On n’a pas tous les jours vingt ans. Georgette Lemaire est une « traditionaliste », elle doit se battre contre la concurrence des juke-box et des transistors. La galère des radios-crochets, la jeune femme connait. A Paris, elle remporta l’une des éditions de celui de la place Gambette, sans jamais rien voir venir derrière.

Les premiers enregistrements de Georgette Lemaire paraissent à la fin de l’année 1965. Charles Dumont, Michel Emer, Christian Gaubert, Michel Vaucaire, Frank Gérald… signent ses premiers succès que l’on retrouve sur le 1er album édité au printemps 1966 (Et si c’était vrai, Le Cœur désaccordé,  Eblouis par notre amour et À faire l’amour sans amour). Les années suivantes, Georgette Lemaire enregistrera d’autres grands succès signé Jean-Jacques Debout, Pierre Delanoë, Roger Dumas, etc. et se produira en première partie de Georges Brassens à Bobino.

Son plus grand succès, peut-être, « Vous étiez belle, madame », sort en 1968 et est signé Pascal Sevran.

Repères : « Vous étiez belle Madame », « Des milliers d’amoureux », « Goodbye and Farewell », « Tant qu’il y aura sur terre »

Source : Noircebo

Publicités

Patronnées par Piaf – Caricature de Lebon

LebonEm.jpg

Dessin de Lebon

André Lebon (1918/1996) – Dessinateur français qui commence sa carrière dans l’immédiat après-guerre. On rencontre sa signature dans les principaux journaux des années 50/70, notamment dans France Soir, l’Aurore, C’est la Vie, Le Figaro et Télé 7 jours où il caricature d’un trait net et acerbe les personnalités du monde politique et des arts. Il illustre également de nombreux livres sur le spectacle et le théâtre.

tioepmmgl.jpg

Paris Jazz – Suite

1606296_10152322119976654_283950111_o.jpg

1601219_10152292143471654_837087589_n.jpg

Suite de la série de vidéos « sessions répétitions » consacrées à l’enregistrement du CD Paris Jazz
 Ce CD est proposé, entre autres, sur amazon.fr

Georgette Lemaire telle qu’en elle même !

Pour voir la 1re partie contenant 5 vidéos, cliquez ici

Humeur et bonne humeur garantis.

Voyez aussi :
www.georgia.unblog.fr
www.georgettelemaire.com
https://www.facebook.com/georgettelemaire.officiel?fref=ts

6.

« Excuse moi d’vous couper… »
http://www.georgettelemaire.com
http://www.facebook.com/georgettelemaire.offici­el
Coups de gueule, fous rires, émotions… tout est là, Georgette telle qu’en elle même.

« Le retour du réalisme » Entrez dans l’intimité de l’album « Paris Jazz »

Balablan Music/GoMusic 2014

7.

« Piaf elle chante hyper vite… »
http://www.georgettelemaire.com
http://www.facebook.com/georgettelemaire.offici­el
Coups de gueule, fous rires, émotions… tout est là, Georgette telle qu’en elle même.

« Le retour du réalisme » Entrez dans l’intimité de l’album « Paris Jazz »

Balablan Music/GoMusic 2014


8.

« On va pas rester trois plombes sur Petit.. »
http://www.georgettelemaire.com
http://www.facebook.com/georgettelemaire.offici­el
Coups de gueule, fous rires, émotions… tout est là, Georgette telle qu’en elle même.

« Le retour du réalisme » Entrez dans l’intimité de l’album « Paris Jazz »

Balablan Music/GoMusic 2014

9.

« Faut qu’ca soit tel qu’elle est dans l’film… »
http://www.georgettelemaire.com
http://www.facebook.com/georgettelemaire.offici­el
Coups de gueule, fous rires, émotions… tout est là, Georgette telle qu’en elle même.

« Le retour du réalisme » Entrez dans l’intimité de l’album « Paris Jazz »

Balablan Music/GoMusic 2014

10.

« Ca vous fait quoi ca la cigarette?… »
http://www.georgettelemaire.com
http://www.facebook.com/georgettelemaire.offici­el
Coups de gueule, fous rires, émotions… tout est là, Georgette telle qu’en elle même.

« Le retour du réalisme » Entrez dans l’intimité de l’album « Paris Jazz »

Balablan Music/GoMusic 2014