Facebook… question d’accent.

bv

Il fut un temps oû les sites et blogs consacrés à Mireille Mathieu satisfaisaient les fans de la petite avignonnaise. Aujourd’hui, Facebook semble emporter la faveur de ses fans. C’est pourquoi je vous invite à devenir membre et, pourquoi pas, de participer à « C’est l’accent de Mireille », un groupe dirigé par Brigitte Vial et qui est apprécié entre autres par « Aujourd’hui je reviens », « Mireille Mathieu… une passion, « Mimirosemar », « Le blog d’Anthony » et « RicoSouvenirs ».

Cliquez ici : « C’est l’accent de Mireille » (ou sur l’image) pour entrer et faire partie éventuellement, au groupe.

Publicités

LE CHANT DU DEPART

 russie,urss,1987,départ,chant du départ

Palais des Sports – Paris – 1967

***

1987 – Le chant du départ – Mireille Mathieu & Les Chœurs de l’Armée Rouge 
Tournée URSS – Orchestre dirigé par Jean Claudric 

par enzo92110

Un fuoco

Un fuoco, Tour de l'Europe, 1987 La chanson que je préférais sur l’album « Tour de l’Europe » était « Un Fuoco » que Mireille interprète avec une force qui fait reculer les moins téméraires d’entre nous, car il en faut du courage pour résister à un tel feu – dit-on…

J’ai retrouvé la vidéo dans mes dossiers, je la remets donc en ligne. Ne connaissant pas l’italien je suis incapable de juger de l’accent, mais tout me semble parfait – merci de ne pas me contredire Clin d'œil

 

Doris Day sur Facebook

Doris Day, Facebook, Wikipédia

La voix sensuelle de Doris Day couvrait divers styles et genres musicaux, le blues, jazz, ballade, rock’n’roll, pop, big band, etc. Sa carrière comme chanteuse solo commença en 1947 pour se terminer en 1967. Elle enregistra plus de six cents chansons populaires, qu’elle chanta dans les films auxquels elle participa.

Doris Day fut souvent reconnue comme une crooner dans le genre de Bing Crosby et Frank Sinatra qui chantait d’une façon intime dans le micro, ce qui donne l’impression que Doris Day s’adressait directement au spectateur. Non seulement elle avait un style de jazz avec un mélange de crooner, mais elle avait un contrôle incroyable sur sa voix. Lors d’une entrevue avec le New York Times, Doris Day définit son talent comme chanteuse ; « I like the simplest form of music. I would prefer singing with just a guitar or piano ». En revanche, la plupart des enregistrements qu’elle réalisa présentent une grande variété d’instruments. (Source : Wikipédia.fr)

Retrouvez Doris Day sur Facebook (cliquez sur l’image).
Pour un aperçu de sa carrière, cliquez ici Wikipédia.

L’Américain – 1989

3475272562_3.jpgJe tente d’apporter quelques informations sur les conditions dans lesquelles cet album a été créé. Pour ce faire, je me réfère à « La véritable Mireille Mathieu » d’Emmanuel Bonini (pp. 269-270). Que dit l’auteur ? (Je rappelle que Johnny Stark est décédé le 24 avril 1989.)

dyn006_original_361_529_pjpeg_49341_3a011b0cab97f6547cb7bad466814be6_modifié-1.jpgPour la deuxième fois, après le décès de papa Roger en août 1985 (une rupture d’anévrisme), à trente-neuf ans, la « petite » se sent orpheline. Plus qu’un trou, c’est un gouffre. Affectivement elle est perdue. Professionnellement, tout le monde s’accorde à reconnaître que l’on ne rencontre qu’un seul Stark dans sa vie.
Didier Barbelivien, alors très en cour sur le marché de la variété française, prend le deuil au bond et présente à Mireille une chanson bouleversante en hommage au Butch, qu’elle enregistre à chaud : L’Américain.
C’est fini, la « petite » ne veut plus de manager. Elle conduire sa carrière toute seule ! […]
Aidée par l’équipe de Stark (Nadine Joubert, Vincente Stark), mais également par sa soeur Matite qui la suite partout et peu à peu va reprendre les affaires en main, la « petite » repart courageusement. Or sans « Pépé Jo » l’aventure tourne à la retraite de Russie. La presse fait état du désarroi de Mireille Mathieu et parle de « trahison » et « mensonges » dans l’entourage de la chanteuse. Mireille elle-même confie : « Lorsque je m’en suir rendu compte, j’ai été complètement anéantie. Carrément KO. Exactement comme un boxeur sur le ring. A ce moment-là, j’ai ressenti le besoin de prendre du recul pour faire le point. Faire le ménage, aussi, autour de moi… »

[…] Un palais des Congrès en 1990, programmé avant la dernière farce du Boss, qui marchote mais dont elle n’a pas à rougir – quarante mille spectateurs en vingt-trois dates -, suivi d’un disque français (elle fait appel à François Feldman qui signe entre autres la musique et l’orchestration de Ce soir je t’ai perdu), un autre en espagnol et quelques galas en Scandinavie ; voilà à peu près tout de l’activité de Mireille Mathieu. En France, son image a pris un sérieux coup  de vieux, dont la disparition de Stark donne toute la mesure. Que faire ?
« Et c’est là qu’elle a commis sa seconde erreur, explique-t-on dans l’une de ces revues dites « à sensation », toujours très bien informées, avec lesquelles les artistes collaborent très souvent : à part sa famille, elle n’a plus voulu voir autour d’elle aucun des témoins, même les plus proches, de son bonheur passé. Elle s’est séparée du « cocon », de la précieuse Nadine Joubert, la fidèle collaboratrice de Johnny Stark depuis trente-huit ans.

Ceci nous permet de déduire que l’album « L’Américain » a été conçu peut-être en partie avec Johnny Stark pour certains titres, mais certainement avec l’ancienne équipe constituée, entre autres de Nadine Joubert, Vincente Stark et Matite.

N.B. – « Avignon » a consacré un article à au CD « L’Américain » daté d’avril 2012 (cliquez ici). 

emmanuel bonini,la véritable mireille mathieu,l'américain,cd

« De Gaulle » est une chanson extraite du CD « L’Américain »

 

Mireille et la mode sur Facebook

co10.jpg

co1.jpg            co2.jpg            Co8.jpg

Mireille est bien présente sur Facebook comme vous le savez. Vous trouverez quelques créations inspirées par notre star en cliquant ici.  Il s’agit de la page de Moises Portella-Leuridan, qui a étudié au Studio Berçot. Le Studio Berçot est une école de stylisme française située à Paris.
Merci à Reynald Roussel pour l’information.

modeMarie. – C’est magnifique ! Merci d’avoir partagé 🙂