A Tours, souvenirs d’un photographe

docu1Ce week-end, le cabaret Chez Nello de Tours, complet, accueillait le photographe Hugues Vassal pour la première représentation de son spectacle « Dans l’intimité des stars. »

Comment décrire un spectacle qui va vous entraîner avec la complicité d’Anthony Fraysse, Lucille Payet et William Brocheriou dans les souvenirs de ce grand photographe, qui tout au long de sa longue carrière a côtoyé les plus grands du showbizz, qui a eu mille vies, cofondateur de l’agence Gamma, photographe officiel de la cour d’Iran, premier photographe à rentrer en Chine populaire après la révolution, qui a une photo sur l’apartheid exposée à l’ONU de New York mais qui là, pour environ plus de 2h30 va nous conter, comme un ami qui vous invite au coin du feu sa vie de photographe accompagnant les stars parfois jusqu’à la maternité comme Sylvie Vartan.

Photographe à France dimanche c’est Edith Piaf qui fut la première à lui offrir le statut de photographe des stars, il évoque cette période non sans une certaine émotion, en début et fin de spectacle un peu pour boucler la boucle.

C’est donc les mains pleines de photos qu’Hugues Vassal va ouvrir comme un album et nous faire partager toutes ses rencontres parfois brèves parfois plus longues, 5 ans avec Mireille Mathieu par exemple mais aussi des anecdotes plus tragi-comiques comme le crash de l’appareil l’emmenant en Afrique avec Daniel Guichard et le tout ponctué des chansons interprétées par Anthony Fraysse et Lucille Payet accompagné de William Brocheriou au piano, guitare, saxo véritable homme orchestre de ce spectacle.

Lorsque l’écran s’éteint et que la salle se rallume, on sent le spectateur très ému de toutes ces anecdotes et d’avoir partagé l’univers qu’a connu ce grand Monsieur qui vous donne rendez-vous pour son prochain spectacle chez Nello le dimanche 22 septembre à 14h30. Réservations au 06 66 47 13 87.

Source : Roger Pichot – InfoTours.fr (publié le 20 mai 2019)

Voyez aussi le site de Hugues Vallas (cliquez ici)

Hv

Publicités

Place Rouge, un émouvant hommage

2017,spasskaya,moscou,musique militaire,festival

Svelte, élégante dans la petite robe noire qu’elle portait malgré le froid et la pluie qui régnait le 26 août sur la place Rouge, Mireille a prononcé d’une voix tremblante d’émotion «Valery Khalilov» avant de lancer dans l’air «Une vie d’amour», les yeux levés vers le ciel. L’émotion de cette chanson et la voix de la chanteuse résonnaient sur la place Rouge comme si elles pouvaient atteindre le ciel où reposent désormais en paix les musiciens du Chœur de l’Armée rouge avec leur chef d’orchestre.

Alors que Moscou accueille à bras ouverts la dixième édition du festival de la musique militaire Tour Spasskaïa (Tour Saint-Sauveur), le cœur de la capitale est endeuillé par la disparition douloureuse du chef d’orchestre et l’un des organisateurs du festival, Valery Khalilov, qui a péri dans le crash aérien de décembre dernier, avec les musiciens du Chœur de l’Armée rouge. Pour Mireille Mathieu, célèbre chanteuse française, amie de Valery Khalilov et marraine du festival, cette perte est immense non seulement professionnellement mais aussi personnellement car elle était la première et aussi la seule chanteuse étrangère à avoir été adoptée et à avoir été accompagné dans ses tournées par l’orchestre militaire Alexandrov.

La 10e édition du Festival de musique militaire Tour Spasskaïa (Tour Saint-Sauveur) se déroule dans le centre de Moscou du 26 août au 3 septembre. Les Moscovites tout comme les touristes peuvent contempler le défilé des soldats de la garde d’honneur et les orchestres militaires de 14 pays. Au fil du temps, ce festival est devenu une belle tradition qui marque la fin de l’été à Moscou.

Source : Sputniknews

POUR LIRE L’ARTICLE COMPLET, CLIQUEZ SUR L’IMAGE.

Festival – Musiques militaires – Moscou

Capturemmos.JPGMireille Mathieu est la seule représentant la France au festival de musiques militaires Spasskaya de Moscou du 27/8 au 04/09. Comme tous les ans depuis 9 ans, les grands orchestres militaires sont réunis pour un de leurs trois plus grands rendez-vous de la planète.

Alors que les plus grands orchestres militaires ont figuré dans les programmations des années antérieures, les formations issues des armées occidentales sont beaucoup moins nombreuses. On a pu entendre l’Australie, le Canada, le Danemark, la France, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande. Cette année, l’Autriche, la Grèce, l’Ecosse, Israël, l’Italie, la Slovénie sont les seules formations européennes et anglo-saxonne représentées. Les autres, pourtant appréciées comme la Musique principale de la Légion pourtant appréciée, ont été obligées de décliner l’invitation.

Sous leurs uniformes bariolés, reflétant la culture de leur pays d’origine, les orchestres militaires sont tous, à de rares exceptions près, sur le modèle imaginé par Adolphe Sax en 1845 pour l’armée de Louis-Philippe. Pour la première fois étaient résolus les problèmes de fonctionnement des orchestres de plein air. Il vont connaître alors un développement prodigieux non seulement en France — on en comptait 7500 en 1900 —, mais dans le monde entier. Ils offraient de la musique gratuite à toute la population à l’époque où il fallait payer ou en jouer, pour entendre, mais ils permettaient aussi de faire entendre à tous les plus grandes mélodies de l’opéra, mettant effectivement en application le principe de subsidiarité.

Ces orchestres de plein air entretiennent un dialogue musical entre les peuples. Interrompre le « concert des nations », c’est aussi cesser d’entretenir le débat musical alors que les échanges économiques ont été réduits et ne fait que rendre compte d’un durcissement, comme d’une réorganisation des relations internationales.

Source : Theatrum-Belli.

Photo : Mireille Mathieu et Zara (chanteuse et actrice russe née le 26 juillet 1983).

moscou,2016,musique militaire,festival