Alle Kinder dieser Erde (1978)

bbbbbbclbckcheg004 copie.jpgalle kinder dieser erde,les petits chanteurs,1978Vincent. – Je me permets de vous livrer une petite anecdote personnelle sur l’enregistrement des choeurs de Alle Kinder Dieser Erde.
Avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, nous étions au Studio Davout, où Mireille enregistrait tous ses albums à l’époque (la photo en studio dans l’album « chante Paul Anka » me semble prise dans la cabine du grand studio Davout).
C’était en juin 78 et nous venions enregistrer les choeurs de Santa Maria de la Mer qui devait sortir à la rentrée 78 comme Mille Colombes était sorti à la rentrée précédente avec le succès que l’on sait. Nous n’avions pas fait les choeurs de la version allemande de Santa Maria qui était sorti en mai 1978 soit un mois avant l’enregistrement de sa version française.
A la fin de l’enregistrement alors que nous pensions avoir fini, on a nous amené une nouvelle partition Alle Kinder Dieser Erde et nous avons appris sur place les deux voix du refrain et avons enregistré dans la foulée notre partie de la chanson.
L’année suivante à la même époque, nous avons retrouvé Alle Kinder… dans le même studio mais en français et avec un autre arrangement de Don Costa sous le titre Un enfant viendra.
J’en profite pour indiquer que Mireille et Johnny Stark étaient présents pour la séance d’enregistrement comme à presque chacune des séances que j’ai eu l’occasion de faire pour Mireille en 4 ans (6 chansons en français dont une inédite, 4 versions allemandes, une anglaise et une espagnole).
Sinon, dans cet album j’aime bien Es geht auch ohne dich pour son côté rythmé et son arrangement aux inspirations légèrement disco. Mais mes préférées sont les deux reprises en anglais qui sont un peu étrangère à cet album puisque enregistrées hors ce contexte essentiellement pour des émissions télé (Carpentier, Lux) et rajoutées en fin de plage comme dans certains pressages japonais de l’époque. J’aime particulièrement The Way We Were dont je regrette qu’il n’existe pas de version CD même si j’ai l’ai bien entendu converti en format numérique afin de pouvoir l’écouter.

[N.B. – l’autre chanson anglaise sur ce 33 tours est « Over The Rainbow ». Ce souvenir que Vincent a la gentillesse d’évoquer pour « Avignon » fait suite de l’article consacré au 33 tours « Alle Kinder dieser Erde » – cliquez ici.]

Publicités

Un thé au Kremlin

thé, tente, KadHafi, Poutine, 2008

 

HISTORICO43.jpgMireille Mathieu donnait le samedi 1er novembre 2008, un concert dans l’un des palais du Kremlin. Parmi le public : le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, et son hôte le dirigeant libyen, Muammar Kadhafi, qui se sont tous deux entretenus avec la chanteuse. Celle-ci s’est dite ravie de l’entretien, qu’elle a qualifié de bonne surprise inattendue. « On vous aime beaucoup en Russie », a dit M. Poutine.

Vladimir Poutine et Mireille Mathieu ont rendu visite el 1er novembre 2008 au dirigeant libyen, Muammar Kadhafi, qui avait planté sa tente bédouine dans un jardin du Kremlin. Le Guide de la révolution effectuait son premier déplacement à Moscou depuis vingt-trois ans. Les deux dirigeants ont signé un accord de coopération dans le domaine du nucléaire civil, en particulier la conception et la construction des réacteurs et leur approvisionnement en combustible nucléaire. Vladimir Poutine et Muammar Kadhafi ont ensuite assisté à un concert donné au Kremlin par Mireille Mathieu, qui jouit d’une notoriété importante en Russie depuis l’époque soviétique. La chanteuse française s’est entretenue avec les deux leaders autour d’une tasse de thé.

Source : www.lefigaro.fr, www.france24.com et AFP

thé, tente, KadHafi, Poutine, 2008 Durant sa visite à Moscou, en novembre 2008, la tente de Mouammar Kadhafi avait été plantée dans le jardin Taïnitski sur le territoire du Kremlin. Il y a reçu en même temps le premier ministre russe Vladimir Poutine et la chanteuse française Mireille Mathieu.

Il est de notoriété que le chef de la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste préfère, dans la mesure du possible, éviter les palais et les suites des hôtels de luxe pour vivre sous sa tente durant ses visites officielles à l’étranger. La tente de Mouammar Kadhafi est  équipée de tout le confort moderne. Elle est dotée d’un téléviseur à écran plasma avec antenne parabolique et décodeur ad hoc, la sécurité du leader libyen étant assurée par ses incontournables et ravissantes amazones.

Source : https://europeorient.wordpress.com/tag/mireille-mathieu/

thé,tente,kadhafi,poutine,2008

Sarkozy fan absolu

mmlhns.jpg

HISTORICO43.jpgNicolas Sarkozy remet la Légion d’honneur à Mireille Mathieu le 26 janvier 2011 à l’Elysée.

« C’est fait, c’est avoué : je vous aime beaucoup ! Dans la posture assumée du fan absolu, Nicolas Sarkozy a élevé Mireille Mathieu au grade d’officier de la Légion d’honneur, mercredi à l’Elysée, en présence de sa famille et d’une cinquantaine d’amis de la demoiselle d’Avignon.

« Que la République vous honore parait tellement naturel : dans tant de pays, vous représentez la France. Vous rendre hommage, c’est tendre un miroir à la France, de vos débuts jusqu’à nos jours. Vous avez traversé les époques et vous avez séduit toutes les générations », a déclaré le président de la République, offrant à la chanteuse une cérémonie personnalisée dans la salle des fêtes de l’Elysée.

Evoquant l’enfance de Mireille Mathieu, issue d’une famille modeste de 14 enfants, Nicolas Sarkozy a ajouté :

« Lorsque l’on nait dans un milieu modeste, qu’a-t-on pour soi ? On a l’amour de ses parents, l’instruction de l’école, les valeurs familiales, l’énergie et le talent que l’on porte en soi ».

« Vous portez haut les couleurs de la chanson française à l’image d’Edith Piaf et de Tino Rossi« , a encore dit le chef de l’Etat, soulignant que Mireille Mathieu « est à la fois la plus française de nos artistes et en même temps la plus internationale, et qui réussit bien au-delà d’artistes qui se piquent d’être parfaitement bilingues« .

Marcelle Mathieu, la mère de la chanteuse, et quatre de ses soeurs étaient présentes ainsi que l’ancien ministre Jack Lang, le journaliste Philippe Bouvard et Marie-Josée Roig, maire d’Avignon, sa ville natale.

« Permettez-moi un souvenir personnel : cette nuit de mai 2007 où vous avez chanté la Marseillaise sur la place de la Concorde. Je n’ai pas oublié », a également dit le chef de l’Etat en faisant allusion à son élection.

Dans ses remerciements, Mireille Mathieu s’est déclarée « honorée et très fière comme petite provençale ».

Citant le président Kennedy, la demoiselle d’Avignon a résumé sa détermination par ces mots : « ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays ».

« En bon petit soldat, en noble chevalier et maintenant en officier, j’ai par mes chansons transporté la langue française aux quatre coins du monde. La France, notre beau pays me donne des ailes. Tel un moineau, mon credo a toujours été de servir bien humblement notre belle langue française », a-t-elle conclu des sanglots dans la voix.

AFP – Lionel Bonaventure

ça ricoche.jpg

Au bon endroit à la bonne heure…

Allez c’est très bien Mireille, mais le trop est l’ennemi du bien. S’il est juste et légitime d’affirmer que l’on est honorée et très fière d’être décorée pour porter haut et fort les couleurs de la chanson française, je me demande pourquoi les petites provençales ne bénéficieraient pas, elles aussi, de la généreuse égalité républicaine… Mais je vous ai compris, dirait le grand Charles, c’est la fierté de votre belle Provence que vous souhaitiez souligner en recevant votre prestigieuse décoration. Une récompense qui dans le contexte médiatique d’aujourd’hui vaut tous les awards et trophées raflés par des Jennifer de pacotille qui n’auront jamais que leur prénom comme seul objet de fierté.
Mais ça ricoche aujourd’hui… La phrase de Kennedy, avez-vous raison de vous l’approprier ? « Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. »  Seriez-vous inspirée par les grands mystiques ou sujette à une crise de mégalomanie inquiétante ? En seriez-vous arrivée à vous identifier à « la » Jeanne ou au grand Charles ? Mais non, vous êtes trop raisonnable pour cela. Au « ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi », je répondrais donc que c’est probablement une question que vous ne devriez plus vous poser puisque votre pays a déjà tout fait pour vous et que vous le lui avez bien rendu. Mais je présume que glisser de ces phrases fait partie de toute bonne rhétorique officielle, un domaine qui m’est étranger. Et puis, n’est-ce pas le genre de réflexion qu’on laisse aux héros de missions impossibles et… aux grands Charles… dont le parcours est bien plus miné que celui des artistes ? 
Quant au « demande ce que tu peux faire pour ton pays », y a-t-il autre chose à répondre que : chanter avec la mission tacitement confiée de le représenter en bonne ambassadrice de la chanson française ? 
Si vous êtes ce que vous êtes aujourd’hui, à savoir non une incarnation de la France mais une artiste internationale à part entière, c’est grâce à l’étoile de votre destin qui s’est posée au croisement de circonstances exceptionnelles. Des circonstances qui rendent édifiante l’histoire du music-hall. Enumérons les : 1° le décès d’Edith Piaf en 1963 ; 2° la présence d’un public français soucieux de trouver une interprète qui « réincarnerait » la Môme toujours pleurée ; 3° l’existence d’un radio-crochet transformé en match opposant deux candidates dans l’ombre de Piaf qui passionnera la France et la déchirera une fois de plus : vous et Georgette Lemaire ; 4° l’intérêt d’un imprésario hors du commun en la personne de Johnny Stark et les nombreux artisans (artistes eux-mêmes) qui vous ont coaché sans répit pour vous assurer un succès perdurable ; 5° la fée qui vous a dotée d’un talent que vous avez cultivé à force de travail, de volonté et de discipline. 
Cette bonne étoile vous a apporté succès, fortune et gloire, mais à toute aventure il faut aussi une belle histoire. La vôtre commence par : « Il était une fois Rosendael, puis Avignon et une famille nombreuse plus riche de chansons que d’argent. Une petite fille nommée Mireille rêvait déjà de vie en rose. »

légion d'honneur,sarkozy,2011,historico,ca ricoche

Jean-Pierre. – Bonjour, Bravo à Mireille pour cette haute distinction auparavant décernée uniquement pour acte de bravoure. Nicolas Sarkozy s’est un peu racheté de son indifférence pour Mireille depuis son élection. Il y a quelque chose qui me surprend c’est à priori la présence parmi les invités de Mireille de Philippe Bouvard qui l’a toujours copieusement ridiculisée. Mireille n’a-t-elle pas dit un jour dans télé 7 jours « Philippe Bouvard me sort par les narines ». Elle doit être vraiment naïve pour croire qu’après cette invitation il va cesser de la brocarder. Amicalement.
Ricochet @ Jean-Pierre. – Philippe Bouvard a-t-il été si méchant que ça ? Quand je tiens compte des mentalités actuelles, Bouvard était plutôt un saint… et ne l’a somme toute pas moins bien traitée que ses autres invités.