Le pire n’est pas toujours certain…

mmsmrs

mmsmrs5

mmsmrs1

mmsmrs3

L’Américain Reeve Schumacher démontre selon moi que si le pire n’est pas toujours certain en matière de représentation de notre Demoiselle, il n’est désormais pas bien loin.

Deux questions

Le fait que l’artiste soit sympa et fan de Mireille suffit-il à lui donner du génie comme l’affirment certains fans sensibles à la personnalité qu’il dégage ?

S’il s’agissait là d’œuvres signées Barthès ou Ruquier ne crierions-nous pas au scandale, à l’impertinence, à l’irrespect ?

Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Jean de La Fontaine (1621 – 1695)

rs

CPK.jpg

Lettre adressée à Mireille en 2017.

l

Publicités

Don’t talk to me of love

ABM480.jpg

En 1986, Mireille Mathieu et Barry Manilow chantaient en duo « Don’t Talk To Me Of Love » (Ariola / RCA).

La chanson est sortie sur un 45 tours deux titres.  
La face B, « It’s All Behind Us Now », est interprétée par Barry Manilow, seul.

On retrouve « Dont’t Talk To Me Of Love » sur le CD « Mireille Mathieu – Greatest Hits », sorti en 1991 (BMG Denmark – Licence Abilène Disc). Les auteurs compositeurs  sont Tim Smith, Charlie Skarbek et Le Noir. parlez-moi d'amour,barry manilow,45 toursBarry Manilow a repris, quant à lui, « Don’t Talk To Me Of Love » sur la face B de son 45 tours, « The One That Got Away », sorti en 1989. 

Le Noir est en fait, Jean Lenoir, le compositeur de « Parlez-moi d’amour », une chanson créée par Lucienne Boyer, en 1930 et qui est, ici, adaptée en anglais. Ce grand succès français a été interprété par de nombreux artistes, parmi lesquels, Sacha Distel, Nana Mouskouri, Petula Clark, Dalida, Isabelle Aubret, Juliette Gréco, Serge Reggiani, Marie Laforêt… et Mireille Mathieu.

Le mur du son

evelynne axell,namur,pop impact,woman artists

Évelyne Axell, Le Mur du son, 1966, huile sur toile, 200 x 200 cm. Collection privée.

evelynne axell,namur,pop impact,woman artistsEvelyne Axell (1935-1972), artiste namuroise disparue tragiquement dans un accident de la route il y a 43 ans, qui, en 7 années de création, aura réussi à tracer les contours d’une oeuvre riche qui n’a absolument rien perdu de sa force et de son actualité, même si son travail est longtemps resté dans l’ombre de ses homologues masculins.

Cette oeuvre était présente à l’exposition « Pop Impact/Women Artists » qui s’est tenue, en 2015-2016, à la Maison de la Culture de la province de Namur.

12109170_10153663439064344_2464419681783634218_n.jpg

Evelynne Axell, Namur, Pop Impact, Woman Artists

Evelynne Axell, Namur, Pop Impact, Woman Artists

Jacqueline Pagnol – Hommage

jacqueline-pagnol13.jpg22 août 2016. – À 95 ans, Jacque­line Pagnol a rendu son dernier souffle, entou­rée de sa famille. Elle fut l’épouse de l’écri­vain et cinéaste Marcel Pagnol, auprès duquel elle va être enter­rée.

Une céré­mo­nie se tien­dra le vendredi 26 Août à 10h30 en l’église Saint Honoré d’Eylau à Paris puis au village de la Treille, où Jacque­line Pagnol va être enterrée aux côtés de Marcel Pagnol.

C’est une bien triste nouvelle que nous apprend l’écri­vaine Karin Hann. Spécia­liste de Marcel Pagnol et membre du jury du Prix Marcel Pagnol, l’au­teure française a révélé sur son compte Twit­ter le décès de Jacque­line Pagnol, épouse du regretté drama­turge. Une infor­ma­tion confir­mée par le petit-fils de l’actrice, qui a annoncé son décès ce lundi 22 août 2016, à Paris. Elle s’est éteinte à 95 ans auprès des siens.

Marcel Pagnol rencontre cette jolie jeune femme aux boucles lors d’un casting, auquel Jacque­line audi­tionne pour le rôle d’une lycéenne. Elle a alors 18 ans. Le long-métrage tombe à l’eau et tous deux ne se retrouvent que cinq ans plus tard. Elle fut sa muse, puis son épouse, malgré leurs 25 années de diffé­rence. “J’avais vingt-trois ans quand j’ai commencé à vivre avec Marcel, et je ne l’ai plus quitté, a-t-elle confié en 2011 au Figaro. J’ai choisi cette vie, près de lui, et je ne l’ai jamais regretté. Je n’ai plus fait autre chose qu’être à ses côtés, dans la vie quoti­dienne, bien sûr, mais aussi au cinéma, puisque je n’ai pratique­ment plus tourné que pour lui…”

Pour elle, il écrira le scéna­rio du film Manon des sources (1952). “C’était la plus belle des décla­ra­tions d’amour! Parce que Manon des Sources, c’était moi. J’avais raconté à Marcel qu’enfant, je gardais les chèvres de ma tante en Camargue. C’est pour ça qu’il m’a écrit ce rôle magni­fique de bergère”, avait-elle expliqué à Var Matin en 2013. Person­nage mythique qu’en­dos­sera ensuite Emma­nuelle Béart en 1986, sous la direc­tion de Claude Berri.

Née Jacque­line Bouvier, elle a vu le jour en 1920 à Ribaute-les-Tavernes dans le Gard. De son mariage avec Marcel Pagnol, elle a eu deux enfants, Frédé­ric et Estelle.

Source : Gala

 Pour voir le film « Manon des Sources », cliquez ici.

Wim Van Moerbeke – Pianiste

Wim Van Moerbeke.jpgWim Van Moerbeke interprète sur YouTube la nocturne n° 8 de John Field – cliquez sur la photo ou ici :  
http://www.youtube.com/watch?v=GxJjaUHOFRU.

Le piano Clementi sur lequel cette nocturne est interprétée date de l’année de composition de celle-ci, à savoir 1821. Il s’agit donc d’un instrument historique récemment restauré. 

L’utilisation de la pédale revêt une importance capitale pour l’exécution des nocturnes de Field. L’accompagnement, réservé à la main gauche et généralement dessiné en ondulations d’arpèges ou d’accords brisés, ne nuit jamais à la liberté de la ligne mélodique (cf. Guide de la musique de piano – Fayard).

Issu d’une famille musicale brugeoise, Wim Van Moerbeke a étudié la musique classique depuis son plus jeune âge, notamment à Gand, Bruxelles, Weimar et Salsbourg. Il a également enseigné dans différents conservatoires.
Wim a donné des concerts, entre autres, à l’ambassade du Vénézuela à Londres, au concertgebouw de Bruges, au Museu Oscal Niemeyer de Curitiba (Brésil) et à la Sala Darsena de Lignano (Italie). Il a participé, en 2012, au Festival Lisztomanias de Châteauroux (France). Ses activités sont actuellement concentrées sur l’interprétation de pièces célèbres sur des instruments historiques. C’est ainsi que le public a déjà pu apprécier ses interprétations de Liszt sur un Erard (piano à queue) pareil à celui qu’utilisait Franz Liszt et que Wim van Moerbeke a fait restaurer récemment.  

Voyez aussi la page : CHOPIN – NOUVELLE ETUDE N° 1 (cliquez sur le titre).
 
***

Le prochain concert de piano donné par Wim Van Moerbeke en Belgique est fixé au 29 mars 2014, à 19 heures.

Wim jouera sur un Pleyel de 1839 !

Lieu :
Ryelandtzaal (salle Ryelandt)
Achiel Van Ackerplein 2 (Place Achille Van Acker 2)
8000 Bruges
 
Programme :
 
Frédéric Chopin : Préludes opus 28, n° 1-7
Frédéric Chopin : Sonate n° 2, opus 35 (sonate organisée autour de la Marche funèbre)
John Field : Nocturnes 12 et 14
Clara Schuman : 3 romances
 
Tickets : wimvanm@gmail.com
Prévente : 15 euros – à partir du 1er mars 2014 : 20 euros

Wim Van Moerbeke 2013.jpg

Klik op de foto en luister naar de Sonate nr. 8 van John Field gespeeld door Wim Van Moerbeke
op een Clementi van 1821.
N.B. – Op de foto speelt Wim op een ERARD vleugelpiano.

 

Wim Van Moerbeke, afkomstige uit een Brugse muzikale familie, begint al op jeugdige leeftijd te musiceren en op te treden. Hij studeerde in Gent, Brussel, Weimar, Salzburg en gaf les aan verschillende conservatoria.
Wim concerteerde o.m. in de Venezolaanse ambassade in London, het concertgebouw Brugge, het Museu Oscar Niemeyer in Curitiba (Brazilië), Sala Darsena in Lignano (Italië). In 2012 trad hij op tijdens het Festival Lisztomanias in Châteauroux.
Hij concentreert zich op de uitvoering van muziek op historische instrumenten. Hierdoor laat hij het publiek opnieuw genieten van Liszt uitgevoerd op een piano waar ook Liszt zelf op speelde. Wim’s recent gerestaureerde Erard vleugelpiano is één van deze historische instrumenten.

Bron : Wim Van Moerbeke – Davidsfonds Sint-Michiels & Sint-Andries

 
Op 29 maart 2014 (19.00 u) speelt Wim Van Moerbeke op een historische Pleyel vleugelpiano van 1839.
 
Waar ?
Ryelandtzaal
Achiel Van Ackerplein 2 (in de Ezelstraat)
8000 Brugge

Programma :

Frédéric Chopin : Preludes opus 28, nrs. 1-7
Frédéric Chopin : Sonate nr. 2, opus 35 (met o.a. de marche funèbre)
John Field : Nocturnes 12 en 14
Clara Schumann : 3 romances 
 
Voorverkoop : 15 euro – vanaf 1 maart 2014 : 20 euro

Info : www.wimvanmoerbeke.be

La légende de Montmartre – Alain Turban

2801348_WEB1m.jpg

Le chanteur Alain Turban est né à Montmartre, en 1947. Son tube le plus connu est Santa Monica. Il enregistrera d’autres disques par la suite dont un album dans les années 2000 où il chante Montmartre. 

Alain Turban a participé à la tournée Âge tendre et Têtes de bois (saison 5), aux côtés de Stone et Charden, Michelle Torr, Sheila, Hervé Vilard et bien d’autres artistes. 

Il s’est produit à l’Olympia en février 2013, avec « La légende de Montmartre ». Il y était entouré de Jean Sarrus, Gilles Dreu, Pierre Billon mais aussi Nathalie Lhermitte, Caroline Marx et le célébrissime Michou. Etaient présent à cette soirée : Jean-Marc Tarrit, Alain Coquard, mais aussi Herbert Léonard, Jean-Pierre Descombes, Charles Dumont, Claude Sésé, Bichou, ainsi que les Poulbots Montmartrois, France Fanell, Michel Drucker, les musiciens de la tournée âges tendres et d’autres personnalités. Il fera salle comble. Le DVD du spectacle vient de sortir et vous est présenté ci-contre.

La légende Montmartre – DVD

Salle comble pour le grand spectacle d’Alain Turban et ses amis, ou la plus belle histoire de la Butte Montmartre jamais contée, formidablement bien mise en musique. En bonus : un reportage exclusif avec les personnalités de Montmartre.

Si vous êtes intéressés par ce DVD, voyez le site Melody.tv (cliquez ici : http://www.melody.tv/boutique)

Pour voir le site officiel d’Alain Turban, cliquez ici : http://www.alainturban.com/index1.html. Vous y trouverez les dates de ses concerts pour la saison 2013-2014.

Sources : Wikipédia / site officiel Alain Turban / Facebook / Melody.tv

alain turban,allain turban,montmartre,michou,la légende de montmartre,dvd

Extrait de « La légende de Montmartre » 

AT.jpg