Evidemment

evidemment

Évidemment 
La fin d’un amour, c’est banal 
Évidemment 
Souffrir n’est pas original 
Évidemment 
Le désespoir s’use les dents 
Au fil des gens, au fil du temps
Il n’y a que dans les romans 
Qu’on meurt vraiment 
Les sanglots longs ne durent pas 
Morte-saison s’en vient, s’en va 
Évidemment 

(Evidemment – D. Vallis / P. Mauriat)

Publicités

Un commentaire sur « Evidemment »

  1. Quand on a un tant soit peu de sentiment, on ne peut qu’apprécier son interprétation : elle donne avec sa voix mélodieuse et puissante un supplément de corps au texte. MM, avec des interprétations de ce genre, ne pouvait que perdurer dans la chanson : évidemment. :

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s