Mes Tops – 40 : Casino

Casino.jpg

CASINO
Moi ma vie n’est qu’un casi, casino 
Une partie de baccara, bravo 
Celui qui gagne, me gagne en cadeau 
CASINO 
Elle sa vie n’est qu’un casi, casino 
Jetez vos plaques et vous aurez sa peau 
Au casi, casino 

Betty Mars voit le jour le 30 juillet 1944 à Paris. Dernière d’une famille de dix enfants, son itinéraire est celui des enfants prodiges : elle entre à l’École du Spectacle, joue la comédie au Théâtre du Petit Monde, fait du trapèze volant, monte un numéro de claquettes…

Un soir de 1960, elle remplace au pied levé une danseuse tombée malade au Concert Mayol. Deux mois plus tard, c’est elle qui mène la revue… qui durera trois ans. Devenue meneuse de revues, elle se produit aussi au Brésil et à Las Vegas – où une dame venue la voir lui prodigue quelques conseils : «Lève la jambe, ne regarde pas tes pieds, tiens-toi droite nom d’un chien ! ». La dame s’appelle Joséphine Baker.

En 1971, Botton lui propose la chanson Monsieur l’étranger, et la face B Ça, c’était un homme. «Visage parfait, corps splendide et voix de bronze» (P. Sevran), Betty charme la France…

Edimbourg, samedi 25 mars 1972. Accompagnée par le chef d’orchestre Franck Pourcel, Betty Mars représente la France à l’Eurovision avec Comé comédie, une nouvelle chanson de Botton. Le même mois, son premier 45 tours obtient le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros, dans la catégorie premier disque.

Quelque chose est stoppé net, Pathé semble hésiter sur la direction à prendre avec elle. Elle consacre tout un spectacle au répertoire de Piaf (1983), à contre-courant des tendances du moment. On peut toujours l’entendre à l’Orée du Bois, sur Radio Montmartre ou dans l’émission La Chance aux Chansons.

Au cinéma, elle a joué le rôle d’Esmeralda dans le film de Michel Audiard : Bons baisers… à lundi en 1974, et fait également partie de la distribution du film de Claude Lelouch Si c’était à refaire en 1976. Elle a également prêté sa voix au personnage d’Édith Piaf joué par Brigitte Ariel dans le film Piaf de Guy Casaril.

Le 31 janvier 1989, sans un mot, elle se jette par la fenêtre de son domicile, à La Défense ; elle s’éteint le 20 février à l’hôpital Foch de Suresnes.

Source : Edina Music & Wikipédia

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s