Mes Tops – 23 : Ce monde

ce monde

Publicités

Mes Tops – 22 : La chanson de Virginia

La chanson de Virginia.jpg

Auteur-compositeur-interprète, Anne Vanderlove est née le 11 décembre 1943 à Scheveningen, La Haye.

Née aux Pays-Bas d’une mère bretonne et d’un père artiste peintre néerlandais, Anne Vanderlove est élevée en Bretagne par ses grands-parents maternels. En 1966, alors qu’elle est à Paris pour se rendre à une mission humanitaire à l’étranger, elle observe des chanteurs dans la rue, et décide de composer et d’interpréter des chansons elle aussi.

Elle acquiert la célébrité en 1967 avec la chanson Ballade en novembre, qui lui vaut un Grand prix du disque, et enregistre l’album homonyme la même année. En 1970, elle participe (voix et chœurs) à l’album noir et mythique de Gérard Manset : La Mort d’Orion. Après La vie s’en va (1981 – Oscar de la chanson française), Partir et une dizaine d’autres disques produits par l’artiste elle-même, une compilation sur 3 CD sort en 1987.

Absente de la production musicale depuis quelques années, elle enregistre de nouveaux albums : Bleus en 1997, Silver en 1999, Escales en 2000 ; Femme de légende sort en novembre 2003.

Source : Wikipédia

Repères : « Ballade de novembre », « La vie s’en va », « Partir », « Montréal-Mirabel ».

Tu regardes de l’autre côté de la rivière
De plus en plus souvent et depuis quelque temps,
Je n’sais ce qui voyage en toi des nuits entières
Mais je sais que tu n’es plus le même qu’avant

{Refrain:}

L’amour s’en vient, l’amour s’en va
Et l’on y laisse à chaque fois
Un peu de sa jeunesse
Et le temps glisse entre les doigts

Quand les pluies de l’automne mouillent les bruyères,
Tu suis les oiseaux des yeux un peu trop longtemps
Et moi, qui n’ai jamais passé la frontière,
J’ai peur des chansons que t’apporte le vent

{au Refrain}

Qui pourrait me dire de quelle manière
Il faut aimer pour qu’un amour dure longtemps ?
Je ne sais plus de quel côté tourne la Terre
Mais je sais que tu n’es plus le même qu’avant

{au Refrain}

Mes Tops – 21 : L’équipe à Jojo

L'équipe à Jojo.jpg

L’Équipe à Jojo est une chanson issue de l’album « Joe Dassin – La Fleur aux dents« , sorti en 1970. Le 45 tours est sorti en 1971 (face B Le Portugais).

On allumait une cigarette et tout s’allumait,
Et c’était la fête, le Quatorze Juillet.
Il n’y avait jamais un copain de trop
Dans l’équipe à Jojo.

Y avait moins des nuits sans guitare que des jours sans pain,
On partageait tout et on n’avait rien.
Qu’est-ce qu’on était fou, qu’est-ce qu’on s’en foutait,
Qu’est-ce qu’on était bien…

La chanson a été écrite et composée par Claude Lemesle. Quand il l’écrit, il n’a que 25 ans. Il en a conservé une tendresse particulière :  Je l’ai écrite très jeune, à 25 ans. J’ai signé les paroles et la musique. Elle me ressemble vraiment. Je voulais l’appeler La bande à Jojo, mais comme Joe avait déjà fait La bande à Bonnot, il y avait trop de similitudes entre les deux titres. Quarante-sept ans après elle tient le coup, je l’aime toujours. Elle signe la philosophie de l’époque 1960-1970 mais je ne m’en rendais pas compte. Elle rejoignait une chanson que j’adore de Pierre Delanoë : Soirée de prince. La mienne est plus festive, elle signe un autre air du temps.

Source : Wikipédia

Repères : « Excuse-me lady », « Les Champs-Elysée », « L’Amérique », « La fleur aux dents », « Si tu t’appelles mélancolie », « L’Eté indien ».

Mes Tops – 20 : La plus belle pour aller danser

la plus belle pour aller danser.jpg

« La plus belle pour aller danser » est un tube initiatique puisque c’est avec cette chanson que tout va commencer en 1964 pour Sylvie Vartan. Un tube international, qui tranche sur la production yéyé française de l’époque. « La plus belle pour aller danser » a été enregistré à Nashville avec un producteur américain, des musiciens américains et les choristes d’Elvis Presley : les Jordanaires, ce qui donne à la chanson un relief assez épatant !

On l’a oublié depuis longtemps, mais le texte de  » La plus belle pour aller danser  » est signé Charles Aznavour qui, dans l’anthologie yéyé, a déjà écrit ceci :  » La plus belle pour aller danser » fait partie de la musique d’un film crétino-ado de Michel Boisrond qui s’appelle « Cherchez l’idole ». L’héroïne de « La plus belle pour aller danser » sait absolument ce qu’elle veut, dans un texte qui, malgré les apparences de l’innocence, a une incroyable résonance érotique. Les mots de cette chanson renvoient à une situation sexuelle que les robes en mousseline de Sylvie Vartan n’ont pas suffi à voiler…

Ce soir, je serai la plus belle.
Pour aller danser. Danser.
Pour mieux évincer toutes celles que tu as aimées.

D’emblée, on sait qu’on a affaire à une jeune fille qui est dans le combat : elle va évincer l’adversaire.

Ce soir je serai la plus tendre 
Quand tu me diras 
Tous les mots que je veux entendre 
Murmurés par toi

Elle a quelque chose en tête et elle part gagnante…

Mais arrive le passage le plus bitch :

Je fonde l’espoir que la robe que j’ai voulue 
Et que j’ai cousue 
Point par point 
Sera chiffonnée 
Les cheveux que j’ai coiffés 
Décoiffés par tes mains 

L’histoire dans  » La plus belle pour aller danser « , c’est quand même celle d’une jeune fille qui sort le soir pour aller offrir sa virginité à l’homme qu’elle s’est choisi. Il y a dans cette chanson un féminisme qui ne dit pas son nom ! Mieux : un érotisme qui échappe complètement à celle qui la chante. La robe qu’elle a cousue  » point par point  » et qu’elle espère voir découdre, c’est une métaphore de sa virginité qu’elle réserve au bien aimé. Idem pour la coiffure, éminemment sexuelle. Une coiffure de femme défaite, c’est une coiffure de femme qui s’abandonne…

Cette charge érotique est précisée plus loin :  » Tu peux me donner le souffle qui manque à ma vie. Dans un premier cri. De bonheur.  » Avec  » un premier cri de bonheur « , on fait référence à la perte de virginité sur laquelle on insiste d’ailleurs :  » si tu veux ce soir cueillir le printemps de mes jours.  » Cela signifie l’envie d’un premier passage à l’acte… Passage à l’acte qui est d’ailleurs fantasmé par le personnage.

 » La plus belle pour aller danser  » est une chanson sur le fantasme féminin du sexe.

Quand la nuit referme ses ailes 
J’ai souvent rêvé.
Que dans la soie et la dentelle  
Un soir, je serai la plus belle 
La plus belle pour aller danser

Dans l’imaginaire de ces années-là, qu’est-ce qu’il y a de plus sexuel que la soie et la dentelle ? Rien.  » La plus belle pour aller  » a un double fond, une cachette secrète, car c’est une chanson écrite pour une fille de 20 ans par un homme de 40 ans… C’est une chanson qui, deux ans plus tard, va peut-être influencer Gainsbourg, plus pornographe qu’Aznavour, lorsqu’il fera chanter ceci à France Gall : Hé oui,  » La plus belle pour aller danser « , c’est l’antichambre des  » Sucettes  » !

Source : RTBF.be

Repères : « L’homme en noir », « Qu’est-ce qui fait pleurer les blondes », « La Maritza », « Irrésistiblement », « Comme un garçon », « Nicolas ».

Mes Tops – 19 : Potemkine

Potemkine (2).jpg

Le mardi 27 juin 1905, une mutinerie éclate à bord du principal cuirassé de la flotte du tsar Nicolas II – le Potemkine – en manœuvre sur la mer Noire. La présence de viande avariée, provenant du dernier ravitaillement, est à l’origine de l’émeute. Plusieurs officiers sont tués. Les mutins hissent le drapeau rouge et se dirigent vers le port d’Odessa. La ville de 400.000 habitants est en proie à des troubles à la suite de grèves ouvrières et de la répression qui s’en est suivie par la cavalerie cosaque. Mutins et grévistes s’allient. Deux torpilleurs arrivés également à Odessa, le même jour, se mutinent à leur tour. Puis d’autres encore sur d’autres navires de la flotte russe les 28 et 29 juin 1905.

Sur le moment, l’événement passe inaperçu dans une Russie bouleversée par une première Révolution et une guerre désastreuse contre le Japon. Il va acquérir une notoriété mondiale et accéder au rang de mythe historique, par la vertu d’un film que lui a consacré le réalisateur Eisenstein vingt ans plus tard. En 1965, Jean Ferrat lui a consacré aussi l’une de ses plus belles chansons.

 Pour en savoir plus, voyez les sources : Hérodote.net & Le Figaro.

Repères : « Ma môme », « La montagne », « On ne voit pas passer le temps », « Que serais-je sans toi », « Aimer à perdre la raison », « La Commune ».

Les moulins de mon cœur

ml
Le chanteur lyrique Placido Domingo et Mireille Mathieu chantent ensemble accompagnés par un orchestre conduit par Michel Legrand en 1984 à Paris, France. (Photo by PAT/Gamma-Rapho via Getty Images)

« Les moulins ne s’arrêteront jamais de tourner » (Mireille Mathieu)

« Les moulins de mon coeur », la célèbre chanson qui a valu un Oscar à Michel Legrand en 1969, « ne s’arrêteront jamais de tourner », a confié samedi à l’AFP Mireille Mathieu, qui a régulièrement interprété des mélodies du compositeur disparu.

Michel Legrand « vient de rejoindre les étoiles au paradis des musiciens », souligne-t-elle.

« J’ai de nombreuses fois collaboré et interprété ces mélodies, seule ou en duo avec lui et particulièrement et spécialement pour +Le Grand Échiquier+ de Jacques Chancel où Michel m’avait composé un Aria +Tous mes rêves+ que j’ai chanté en duo avec Placido Domingo », rappelle la chanteuse.

« Ses envolées musicales, ses compositions et ses arrangements si caractéristiques ont enchanté le monde entier », poursuit Mireille Mathieu.

« Les moulins de mon coeur », la chanson écrite pour le film « L’affaire Thomas Crown » en 1969, « ne s’arrêteront jamais de tourner. », conclut Mireille Mathieu, adressant une pensée à Macha Méril, l’épouse du compositeur, « et ses quatre enfants ».

Source : TV5Monde

ml 12

Michel Legrand, compositeur de légende

ml

Le compositeur Michel Legrand est décédé à l’âge de 86 ans. Chanteur et pianiste, Michel Legrand est également créateur de musiques de films, oscarisé à trois reprises.

Le célèbre compositeur, chanteur et pianiste français Michel Legrand, créateur des thèmes des films Les Parapluies de Cherbourg et Les Demoiselles de Rochefort, est décédé dans la nuit de vendredi 25 à samedi 26 janvier à Paris à l’âge de 86 ans, a annoncé samedi son attaché de presse.

Au cours d’une carrière de plus de 50 ans, qui lui a valu une renommée mondiale, et trois Oscars pour ses musiques de films, ce musicien touche-à-tout a travaillé avec les plus grands de Ray Charles à Orson Welles, en passant par Jean Cocteau, Frank Sinatra, Charles Trenet et Édith Piaf.

Michel Legrand a débuté sa carrière comme accompagnateur et arrangeur avant de composer les musiques de plusieurs films emblématiques de la Nouvelle Vague, travaillant dans les années 60 pour Agnès Varda, Jean-Luc Godard, et surtout Jacques Demy.

On lui doit notamment  les musiques des Parapluies de Cherbourg et des Demoiselles de Rochefort, qui ont lancé la comédie musicale à la française, mais aussi celle de « Peau d’âne ».

Michel Legrand avait obtenu trois Oscars, pour la chanson Les Moulins de mon coeur, tirée de la musique de L’affaire Thomas Crown en 1969, puis pour Un été 42 (1972) et Yentl (1984). Il était marié à Macha Méril et père de quatre enfants.

Source : RTL

Mireille Mathieu a interprété : « Veux-tu qu’on s’aime », « Les feux de la chandeleur » , « Paradis perdu », « Les parapluies de Cherbourg », « L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune ».