Je t’aime, moi non plus

ACTU 001(1)

Depuis plusieurs années, il n’y a pas un article de la presse allemande qui ne parle des larmes amères versées par Mireille Mathieu pleurant la perte d’un être cher. A ce train, il n’est pas exclu que la Demoiselle finisse par être plus célèbre pour ses larmes que pour sa voix.

J’ignore si Mireille participe de plein de cœur à cette mascarade ou si cela relève entièrement du mauvais goût d’une presse à sensation. Quoiqu’il en soit, je me réjouis de voir Mireille généralement souriante dans la presse française tandis que ses larmes coulent à flot en Allemagne.

Mireille aussi a rendu hommage à Aznavour tout en se félicitant de l’amitié qu’ils se portaient mutuellement. Selon la presse allemande, Aznavour était son meilleur ami. Et pourtant… et pourtant, le petit Charles ne lui avait-il pas tourné le dos après le décès de Johnny Stark à la suite du refus du clan Mathieu d’aller vers le clan Aznavour au profit de l’omniprésente Matite ?

Il est vrai que le « père » mort, les fils vous retournent le champ comme ils l’entendent, celui-ci n’étant plus là pour rectifier le sillon. Faut-il y voir une nécessité du marketing à la veille de la sortie de son album « Mes Classiques » ? La (trop) grande présence de Mireille dans les médias à l’occasion des funérailles permet de le croire, mais ne rejetons pas pour autant une sincère admiration et une indéfectible reconnaissance pour de précieux appuis en début de carrière.

Mireille se félicitait dans les années 70-80, du fait que Charles Aznavour lui envoyait une carte postale illustrée chaque fois qu’il était à l’étranger. Mais depuis l’adieu de Stark en 1989, c’était le grand silence. Plus de duo… une ou deux photos ensemble, par hasard dans un groupe… et le fauteuil de Charles désespérément vacant lors des concerts de « la petite »… Plus de compositions pour Mireille, plus d’invitations à la télé, plus de marques d’amitié spontanées non plus (du moins dans les médias). Et si, comme l’indiquait une personne bien informée, l’on s’aventurait à poser à Charles Aznavour une question relative à sa relation amicale avec Mireille, celui-ci avançait l’inconfort d’une mauvaise oreille pour écarter la question…

Parmi les nombreux points communs que se partageaient Charles Aznavour et Mireille Mathieu, il y en a un qui leur était particulier : tous deux se sont « félicités » d’être moins appréciés en France qu’à l’étranger (*).  Mais impression n’est pas vérité. Le temps qui vient et jamais ne s’arrête en témoignera.

(*) Avec des titres comme « Emmenez-moi » ou encore « La Bohème », Charles Aznavour est devenu le chanteur français le plus connu à l’étranger, allant même jusqu’à être sacré « chanteur de variété le plus important du XXème siècle » par CNN et Le Time devant Bob Dylan, Frank Sinatra et Elvis Presley…
Publicités

3 commentaires sur « Je t’aime, moi non plus »

  1. En effet ils furent amis, mais que c’est il passé ? Peut importe. En tout cas rien ne saurait justifier la goujaterie de ce personnage le jour où Mireille a chanté à capella, pour lui et , en face de lui, lors d’une émission hommage à Piaf. En effet pour rendre hommage à son créateur Mireille entonna Jezebel ! Pas la moindre réaction de ce monsieur !!!

    J'aime

  2. Bonjour. Votre analyse est intéressante et je la rejoins un peu.
    J’écris « un peu » car lorsque Mireille a été interviewée « à chaud » à l’annonce de la mort d’Aznavour, elle était en larmes et ce n’était pas de la comédie.
    D’après les infos que des proches de Mireille m’avaient communiquées, elle n’a jamais été fâchée avec Aznavour. C’est lui qui ne lui a pas pardonné d’avoir décliné son offre. D’un autre côté, il a accepté qu’elle intitule sa compilation de 2014 « Une vie d’amour » et reprenne cette chanson en version solo.
    Il en est d’Aznavour comme de Piaf : de très grands artistes mais humainement des êtres capables de jalousie, de coups bas, de médisances.
    Piaf était détestable et Aznavour aimait l’argent.

    J'aime

    1. Bonjour Henry, – J’avais prévu ces possibles objections. C’est pourquoi j’avais pris la précaution d’écrire « le petit Charles ne lui avait-il pas tourné le dos ? » et non Mireille lui a tourné le dos. Par ailleurs, je n’insiste pas trop sur le fait qu’ils aient ou non été fâchés mais que c’était le grand silence depuis 1990. A ce sujet j’écrivais : « … plus de marques d’amitié spontanées non plus (DU MOINS DANS LES MEDIAS). » Autrement dit, s’il y avait encore une amitié elle était bien plus discrète pour ne pas dire secrète. Quant aux larmes, je ne doute pas de leur sincérité bien évidemment, mais de là à me féliciter du fait que la presse allemande, en fait la une pendant des mois pour ne pas dire des années, c’est trop ! Ce que j’attends de la presse c’est qu’elle parle de la carrière professionnelle de Mireille au présent, au passé et au futur, le reste ne m’intéresse qu’en passant. Merci pour votre commentaire.

      J'aime

Répondre à Rico Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s