« Mes classiques » – Plan Promo

promomc

Voyez le site officiel : Cliquez ici

mes-classiques

Publicités

Mireille à l’Unesco

forum unesco

Paris, 24 & 25 ocobre 2018. – La chanteuse française Mireille Mathieu a pris part au Forum pour le développement des relations publiques bilatérales entre la Russie et la France au siège de l’ UNESCO à Paris .

forum unesco1Le développement des relations culturelles et publiques entre la Russie et la France est discuté au cours de ces journées lors d’un forum. Ces discussions impliquent des diplomates, des érudits, des écrivains, des figures de théâtre et de cinéma, des musiciens des deux pays.

L’invitée d’honneur du forum était la pop star française Mireille Mathieu. «Ce que j’ai vu dans le hall était merveilleux, c’était merveilleux. Tout le monde a parlé et a dit ce qu’il pense, du fond du cœur, sincèrement. Dans tous les yeux, j’ai vu l’amour, le désir d’améliorer l’amitié et la communication entre la France et la Russie », a déclaré Mireille Mathieu.

Source  (adaptation RicsoSouvenris) : TV1.ru

Malcolm Roberts (1944 – 2003)

malcolm roberts7b2b2-1972701043_41-12

 

Malcolm Roberts commence sa carrière artistique comme acteur. Il obtient un petit rôle dans la série Coronation Street et des rôles plus importants dans les comédies musicales West Side Story et Maggie May.

Son premier single est Time Alone Will Tell en 1967 que Mireille Mathieu interprétera en français sous le titre Quand tu t’en ira.

Dans les années 60, il apparaît à la télévision américaine dans The Tonight Show Starring Johnny Carson, The Morecambe and Wise Show et The Kenneth Williams Show sur BBC Television. Plus tard il fera partie de la figuration mettant en vedette Ronnie Corbett et Clodagh Rodgers dans Cinderella en 1971 au London Palladium.

Roberts meurt d’une crise cardiaque le 7 février 2003.

Source : Wikipédia.fr (extrait)

2006 – DVD Olympia

Bruxelles 22 mars 012x
f93aa-2842481893-8Article paru dans la DH en mars 2006. Mireille Mathieu va sortir son premier DVD. Produit et réalisé par une équipe belge.

BRUXELLES. – Au premier rang, se sont installés sa maman, sa soeur et ses amis. Elle, fine et menue dans son tailleur-pantalon noir, a pris place dans l’énorme chaise qui trône sur l’estrade de la salle des mariages de l’hôtel de ville de Bruxelles. «C’est magnifique», dit-elle en s’installant et avant d’écouter les mots de bienvenue du bourgmestre, Freddy Thielemans. «Vous nous avez apporté d’Avignon la tendresse de l’accent et du coeur. Et même le soleil», lui lance M. le Maire, comme elle se plaît à l’appeler. «Je suis très touchée par ce que vous avez dit à mon égard, commente-t-elle à son tour, derrière un pupitre presque trop grand pour elle. «Si je suis ici aujourd’hui, c’est aussi parce que nous préparons un DVD et je suis très contente que ce soit une coproduction franco-belge.»

Bruxelles 22 mars 027xCar, pour ce baptême du feu, Mireille Mathieu a fait confiance à une jeune société belge, MediaDreams, dont elle connaissait les bonnes références. «Je sais qu’ils avaient fait le DVD pour Disneyland», confie-t-elle. «J’avais envie de quelque chose de beau, qui laisse une grande part à l’émotion. Je suis très enthousiaste: hier, nous avons regardé les images du bonus et j’étais émue aux larmes de voir ma maman parler de moi. Mais aussi des techniciens, etc.»

Bruxelles 22 mars 041xChez le producteur et réalisateur du docu-bonus, Mathias Ervyn, même jubilation. «Tout est parti de la chanson Aujourd’hui, je reviens», nous explique-t-il. «J’ai vraiment éprouvé un sentiment particulier en l’entendant et j’ai eu envie de réaliser ce documentaire. Nous avons pris contact avec Mireille avec laquelle le courant est très vite passé.» Si bien que, pendant quinze jours, l’équipe va se faire l’ombre de la chanteuse, en toute discrétion, filmant en coulisses, dans les loges, multipliant les interviews de proches, d’amis, d’admirateurs. «Nous avons recueilli les témoignages de Florent Pagny, Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, entre autres», complète Jean-François Lesage, l’un des jeunes responsables de MediaDreams. «Mireille s’est abandonnée aux caméras», ajoute Mathias. «Je crois que c’est aussi parce que nous avons su être discrets, silencieux et respectueux. C’est très belge, tout ça.» Enregistré en novembre dernier à l’Olympia, à l’occasion de la série de spectacles que la chanteuse a donnés pour ses 40 ans de carrière, le concert, lui, a fait l’objet de deux jours de captation. «Un luxe», se réjouit-on chez MediaDreams. «C’est un passeport qui pourra voyager dans le monde entier», dit encore Mireille Mathieu, soixante ans en juillet prochain. «Lors de ces concerts, dans la salle il y avait 36 nationalités représentées: Français, Belges, Chinois, Japonais venus tout exprès, mais aussi Canadiens, Italiens, Espagnols… Je chante dans toutes ces langues.»

Source : La Dernière Heure (DH) – 23.03.2006 – Isabelle Monnart
Photos : Blog Avignon – RicoSouvenirs

118661248-2.jpg

Clip « Le premier regard… »

l1er

Mireille MATHIEU dévoile un nouveau clip, « Le premier regard d’amour« , sur une musique de TCHAIKOVSKI ! Le premier depuis « Noël » paru il y a trois ans. Car après 200 millions de disques vendus à travers le monde, et 54 ans de carrière, Mireille MATHIEU dévoilera son nouvel album le 9 novembre prochain. Le premier en France depuis 13 ans, si l’on exclu ses reprises de PIAF ou ses compilations « Made in France » et « Une vie d’amour« , portées par différents inédits dont « Ce n’est rien« , écrit et composé par Jean CLAUDRIC et par YCARE.

Mais les fans qui attendaient un disque de compositions originales risquent d’être déçus… En effet, intitulé « Mes classiques« , l’opus revisitera les plus grands airs composés par MOZARTBRAHMSSCHUBERTFAURÉHAENDEL… Accompagnée par les 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague, Mireille MATHIEU interprétera en 7 langues différentes des chansons écrites par des paroliers de renom, tel que Claude LEMESLE.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La chanteuse a reçu le titre de « Docteur Honoris Causa » d’une prestigieuse université de Russie, pays où elle jouit d’une importante popularité depuis la période soviétique. L’Université d’État des sciences humaines de Moscou a tenu à récompenser « un talent musical phénoménal ayant eu une influence significative sur la jeunesse« . « Vive la Russie! Et vive la France ! Cette distinction me rend très fière« , a déclaré Mireille MATHIEU après avoir donné une leçon inaugurale devant un public composé majoritairement d’étudiants.

Source : Mélody – Par Damien Louvetys | 19/10/2018

Je t’aime, moi non plus

ACTU 001(1)

Depuis plusieurs années, il n’y a pas un article de la presse allemande qui ne parle des larmes amères versées par Mireille Mathieu pleurant la perte d’un être cher. A ce train, il n’est pas exclu que la Demoiselle finisse par être plus célèbre pour ses larmes que pour sa voix.

J’ignore si Mireille participe de plein de cœur à cette mascarade ou si cela relève entièrement du mauvais goût d’une presse à sensation. Quoiqu’il en soit, je me réjouis de voir Mireille généralement souriante dans la presse française tandis que ses larmes coulent à flot en Allemagne.

Mireille aussi a rendu hommage à Aznavour tout en se félicitant de l’amitié qu’ils se portaient mutuellement. Selon la presse allemande, Aznavour était son meilleur ami. Et pourtant… et pourtant, le petit Charles ne lui avait-il pas tourné le dos après le décès de Johnny Stark à la suite du refus du clan Mathieu d’aller vers le clan Aznavour au profit de l’omniprésente Matite ?

Il est vrai que le « père » mort, les fils vous retournent le champ comme ils l’entendent, celui-ci n’étant plus là pour rectifier le sillon. Faut-il y voir une nécessité du marketing à la veille de la sortie de son album « Mes Classiques » ? La (trop) grande présence de Mireille dans les médias à l’occasion des funérailles permet de le croire, mais ne rejetons pas pour autant une sincère admiration et une indéfectible reconnaissance pour de précieux appuis en début de carrière.

Mireille se félicitait dans les années 70-80, du fait que Charles Aznavour lui envoyait une carte postale illustrée chaque fois qu’il était à l’étranger. Mais depuis l’adieu de Stark en 1989, c’était le grand silence. Plus de duo… une ou deux photos ensemble, par hasard dans un groupe… et le fauteuil de Charles désespérément vacant lors des concerts de « la petite »… Plus de compositions pour Mireille, plus d’invitations à la télé, plus de marques d’amitié spontanées non plus (du moins dans les médias). Et si, comme l’indiquait une personne bien informée, l’on s’aventurait à poser à Charles Aznavour une question relative à sa relation amicale avec Mireille, celui-ci avançait l’inconfort d’une mauvaise oreille pour écarter la question…

Parmi les nombreux points communs que se partageaient Charles Aznavour et Mireille Mathieu, il y en a un qui leur était particulier : tous deux se sont « félicités » d’être moins appréciés en France qu’à l’étranger (*).  Mais impression n’est pas vérité. Le temps qui vient et jamais ne s’arrête en témoignera.

(*) Avec des titres comme « Emmenez-moi » ou encore « La Bohème », Charles Aznavour est devenu le chanteur français le plus connu à l’étranger, allant même jusqu’à être sacré « chanteur de variété le plus important du XXème siècle » par CNN et Le Time devant Bob Dylan, Frank Sinatra et Elvis Presley…