Sarah Vaughan

svLa chanteuse de jazz américaine, Sarah Lois Vaughan, est née le  à Newark dans le New Jersey et morte le 3 avril 1990 à Hidden Hills en Californie.

Née dans une famille aussi religieuse que musicienne, elle apprend le chant et l’harmonium dans un contexte religieux. Elle se consacre au chant lorsqu’elle gagne le concours d’amateurs du Théâtre Apollo à Harlem, dix ans après Ella Fitzgerald qui vient la féliciter. Elle est notamment influencée par Charlie Parker et Dizzy Gillespie, alors membres de l’orchestre de Billy Eckstine qui introduit le bibop dans la musique de big band.

En 1949, elle signe chez le label Columbia et y enregistre abondamment. Dans les années 1960, sa voix perd légèrement en virtuosité mais gagne en profondeur. Elle enregistre au cours de ces années avec des orchestres symphoniques. En 1982 elle enregistre pour Pablo Records un album très personnel, Crazy and Mixed Up, et afin de maitriser toutes les étapes dans la création de cet album, elle endosse le rôle de producteur.  Son rêve, dira-t-elle, c’est « de faire ce qu’elle veut sans interférence de la part de la maison de disques ». À partir de 1982, les enregistrements et concerts se font plus rares.

Source : Wikipédia (résumé RicoSouvenirs)

La chanson « The Man I Love » est extraite du CD/33 tours « Sarah Vaughan sings Georges Gershwin ». A noter que le CD contient plus de titres que le double 33 tours. Ne connaissant pas bien l’artiste, j’ai préféré la découvrir en acquérant le 33 tours de manière à éviter l’overdose qui pourrait dérouter tout néophyte. La chanson plus bas vous donnera une idée du ton de l’album. C’est du nanan pour ceux qui apprécient ce genre de musique et plus particulièrement Gershwin.

ella-fitzgerald-sings-the-george-ira-gershwinElla ou Sarah ? RG-Tommy répond sur Amazon.fr : … On ne peut rêver Gerswhin plus magnifiquement interprété! Certes, on peut préférer les Gershwin d’Ella Fitzgerald, il s’agit là non pas de l’interprétation – les deux Dames sont extraordinaires – mais du timbre de la voix. Entre les deux, mon cœur balance… Chez Sarah, il y a ce velouté de la voix semblant sortir d’un écrin serti de diamants. Graves et aigus sidérants. Avant le CD, j’avais le double album vinyle qui me fascinait, avec le numérique, je suis littéralement envoûté par cette voix qui est l’une des plus belles du monde!

– Voyez l’article consacré à Ella Fitzgerald en cliquant ici.

– Pour plus d’informations sur ce CD « Sarah Vaughan » , cliquez ici : Amazon.fr.

– Pour le CD « Ella Fitzgerald sings Gershwin », cliquez, plus haut, sur la pochette du CD.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s