Tchaïkovski revisité

mes-classiques« Le premier regard d’amour » : Mireille Mathieu revisite Tchaïkovski avant son nouvel album.

Bonne nouvelle pour les fans de Mireille Mathieu. L’illustre chanteuse sortira le 9 novembre un nouvel album baptisé « Mes Classiques », sur lequel elle chantera avec un orchestre symphonique sur les airs les plus célèbres de Tchaïkovski, Mozart ou Schubert. Découvrez un premier extrait !

A 72 ans, Mireille Mathieu n’est pas prête à raccrocher le micro. « Je suis toujours heureuse de vivre de ma passion et de voyager partout à travers le monde pour chanter et découvrir d’autres cultures » assurait en 2015 celle qui est sans doute la plus connue des ambassadrices de la langue française. Les chiffres parlent d’eux-même : en 54 ans de carrière, Mireille Mathieu a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde ! Et ça n’est pas fini. Le 9 novembre prochain, l’icône à la voix si reconnaissable sera de retour dans les bacs avec un tout nouvel album. Son premier en 13 ans sur le sol français ! Son nom ? « Mes Classiques ».

Un disque qu’elle a « secrètement toujours rêvé de faire »

Le concept ravira les amateurs de musique classique puisque Mireille Mathieu revisitera à sa manière les plus grands airs d’illustres compositeurs comme Mozart, Brahms, Schubert, Fauré ou Haendel. Pour l’occasion, l’interprète de « Une femme amoureuse » s’est entourée des 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague afin de donner vie à des chansons à mi-chemin entre la reprise et l’inédit. Mireille Mathieu a en effet fait appel à des paroliers de renom comme Claude Lemesle ou Christophe Andreani pour sublimer ces célèbres musiques avec des textes en français, anglais, allemand, espagnol, italien, russe et latin. « « Mes Classiques » est le disque que Mireille Mathieu a secrètement toujours rêvé de faire » assure le communiqué de presse annonçant ce projet enregistré à Prague et masterisé dans les mythiques studios d’Abbey Road à Londres.

Très populaire en Russie, où elle a reçu en début d’année et de « Docteur Honoris Causa » de l’université d’État de Moscou, Mireille Mathieu ne pouvait bien entendu pas faire l’impasse sur le plus grand compositeur russe : Piotr Ilitch Tchaïkovski. Le premier extrait de l’album, « Le premier regard d’amour », est une réinvention du « Concerto pour piano n°1 en si bémol mineur, Op. 23 », créé en 1874 et 1875. « Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, le premier jour de ses parents / Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est une étoile en plein jour, une étincelle qui vient de loin, du paradis qui tend les mains, qui rend la vie » chante-t-elle avec puissance sur cette mélodie éternelle. A noter qu’une version russe de la même chanson sera incluse sur l’album, riche de 18 pistes.

Source : ChartsInFrance

Publicités

La romance de maître Pathelin

mpCe samedi je vous proposais d’écouter « Après un rêve » de Fauré, ce dimanche nous passons à « La romance de maître Pathelin » qui figure sur le prochain album « Mes Classiques » de Mireille Mathieu.

Mireille a déjà interprété cette romance dans le passé. Cependant, pour ne pas confondre cette interprétation avec celle enregistrée à Prague tout dernièrement, et que nous découvrirons tout prochainement sur CD et vinyle, écoutons la version de Nana Mouskouri. Elle fait partie des interprétations intemporelles de l’artiste.

Le compositeur, François Emmanuel Joseph Bazin, est né le 4 septembre 1816 à Marseille et mort le  à Paris. Il a donné plusieurs opéras-comiques qui ont eu du succès dont ses deux chefs-d’œuvre : Maître Pathelin représenté le 12 décembre 1856 (avec la célèbre romance de Charlot à Angélique : Je pense à vous quand je m’éveille) et Le Voyage en Chine, représenté le 9 décembre 1865. On lui doit aussi divers morceaux de musique sacrée et profane. (Source : Wikipédia)

(« La romance de maître Pathelin » a été interprétée par de nombreux autres artistes : Tino Rossi,  André Dassari, Roberto Alagna, Marcel Amont, Jack Lantier, etc.)

La romance de maître Pathelin
Compositeur : François Emmanuel Joseph Bazin
Livret  de Adolphe de Leuven et Ferdinand Langlé

Je pense à vous quand je m’éveille
Et de loin, je vous suis des yeux
Je vous revois quand je sommeille
Dans un songe mystérieux
Le seul bonheur auquel mon cœur aspire 

C’est d’obtenir un aveu des plus doux
Voilà, voilà ce que je veux vous dire…
Mais, hélas, j’ai trop peur de vous.

Quand je guette votre passage,
Lorsque j’espère enfin vous voir,
Je me dis par un doux langage
Aujourd’hui je veux l’émouvoir…
Je veux, je veux, dans mon brûlant délire
Dire je t’aime en tombant à genoux…
Voilà, voilà ce que je veux vous dire,
Mais, hélas, j’ai trop peur de vous.

Après un rêve

R-3341866-1326567078.jpeg« Mes Classiques » contiendra la célèbre mélodie de Gabriel Fauré, « Après un rêve ». C’est pourquoi je vous propose de la découvrir interprétée par Gérard Souzay.

Gérard Souzay est un chanteur français classique (baryton). Il est né le 8 décembre 1918 à anger et mort le 17 août 2004 à Antibes. Souzay a remporté à trois reprises le grand prix du disque, dont un prix pour son enregistrement des mélodies de Maurice Ravel. Il a également participé aux intégrales des mélodies de Fauré et de Poulenc.

Gabriel Fauré, pianiste , organiste et compositeur français, est né à Paniers, le 12 mai  1845 et mort à Paris, le 4 novembre 1924.  Il est l’un des plus grands compositeurs français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

« Après un Rêve » est une merveilleuse chanson sur un homme qui rêve d’un amour perdu. Les paroles douces de rimes combinées à la belle imagerie et à la mélodie envoûtante envoient l’auditeur dans un rêve presque aussi puissant que l’amant incarné par le poème.

Sources : Wikipédia & Schmick

Après un rêve
Musique : Gabriel Fauré
Poésie : Romain Bussine, d’après une poésie toscane

Dans un sommeil que charmait ton image
Je rêvais le bonheur, ardent mirage,
Tes yeux étaient plus doux, ta voix pure et sonore,
Tu rayonnais comme un ciel éclairé par l’aurore ;

Tu m’appelais et je quittais la terre
Pour m’enfuir avec toi vers la lumière,
Les cieux pour nous entr’ouvraient leurs nues,
Splendeurs inconnues, lueurs divines entrevues.

Hélas ! Hélas, triste réveil des songes,
Je t’appelle, ô nuit, rends-moi tes mensonges ;
Reviens, reviens radieuse,
Reviens, ô nuit mystérieuse !

« Mes Classiques » – Prévente positive

mes-classiques

Comme vous pouvez le constater la promotion de « Mes classiques » s’avère être un succès.

Cela signifie que tous les débats de ces derniers jours n’influencent pas l’opinion des admirateurs de Mireille. Certains achèteront par fidélité indéfectible, d’autres par conviction de la réussite de l’album sur base de l’interprétation du « Premier regard d’amour », d’autres encore par curiosité ou pour les offrir à papa, maman, grand-papa ou grand-maman, – ou plus simplement par sympathie pour Mireille. Dans quelle catégorie vous placez-vous ?

Nouveaux résultats Amazon :  (11:42 – dimanche 23.09)

place 298 : catégorie CD & vinyles (73e place le 21.09)
place 15 : catégorie Musique Classique (3e place le 21.09)

« Mes Classiques » – Mot de l’éditeur

mes-classiques

Après 200 millions de disques vendus dans le monde et 54 ans de carrière, Mireille Mathieu sort le 9 novembre 2018 un nouvel album (le premier en France depuis 13 ans) intitulé «Mes classiques», où elle revisite les plus grands airs classiques composés par Tchaïkovski, Mozart, Brahms, Schubert, Fauré, Haendel… Accompagnée par les 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague, Mireille Mathieu interprète en 7 langues différentes (français, anglais, allemand, espagnol, italien, russe, latin) de magnifiques chansons écrites par des paroliers de renom tels que Claude Lemesle.

abcdL’album contient également Meine Rose (Letzte Rose), chanson adaptée du sublime poème irlandais The Last Rose of Summer, et le cantique mondialement connu Amazing Grace.

Enregistré à Prague en juillet 2017 aux Smecky Studios et mastérisé aux mythiques Abbey Road Studios de Londres, «Mes classiques» est le disque que Mireille Mathieu a secrètement toujours rêvé de faire. Ce rêve devient enfin réalité pour elle avec ce très bel album, écrin parfait pour sa voix unique.

CD en précommande dès à présent (Amazon, FNAC et Shop24Direct).

baffc-4194811858-25

Le premier regard d’amour – Paroles (Claude Lemesle)

« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, le premier jour de ses parents. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est une étoile en plein jour, une étincelle qui vient de loin, du paradis, qui tend les mains, qui rend la vie ».
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est la tendresse infinie, le chant d’espoir du jour naissant. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le sourire d’un avenir à nos soupirs, c’est un ange qui se rappelle encore du ciel d’avant. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, l’éternité en un instant et l’on se sent beaucoup moins fort mais bien plus grand. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est Dieu qui vit dans les yeux d’un couple heureux, d’un innocent. »
« Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est la confiance, l’espoir immense qui recommence, c’est un soleil qui en chacun réveille un cœur d’enfant. »

Une promo réussie

661593119.8Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, que cela plaise ou déplaise, une chose est certaine : la promotion de l’album « Mes Classiques » est réussie. D’une part grâce  aux capitaux investis pour cette promotion dans les médias, d’autre part grâce à la publicité qui lui a été faite sur les sites consacrés à l’artiste où toutes les opinions, tous les espoirs, voire tous les dépits ont été exprimés. Mais la possibilité de télécharger « Le premier regard d’amour » plus d’un mois avant la sortie de l’album y a plus que tout contribué largement.

Tant de réactions indiquent que Mireille ne reste pas indifférente au grand public pour autant qu’elle l’aborde, l’intrigue et le surprenne.

Je suis assez optimiste pour espérer de la bonne réussite de l’ensemble de l’album que je me réjouis de pouvoir écouter sur un double 33 tours. La nostalgie est toujours présente quand une platine nous entraîne dans les sillons d’une gloire confirmée.