Clip « Le premier regard d’amour »

Capturelprav

Publicités

Regard sur le Streaming…

streamingLe site Sony Music France indique que « Le premier regard d’amour » est disponible en téléchargement et en streaming.

C’est quoi le streaming ?

Apparu il y a déjà quelques années sur internet, le streaming permet une lecture en continue d’un contenu audio ou vidéo sans avoir à réaliser un téléchargement préalable. Si le streaming s’est notamment popularisé en permettant aux internautes de visionner, souvent illégalement, des films ou séries sur la toile, il existe également sous une forme plus encadrée depuis l’apparition des plateformes de partage de vidéos que sont Youtube, Dailymotion et autres…

Doucement mais surement, la possibilité de visionner ou d’écouter gratuitement un contenu (en échange du visionnage d’une publicité dans la majeure partie des cas) a pris le dessus sur la logique d’achat, qu’il soit matériel ou virtuel (disque ou digital pour l’audio, Blu-ray/DVD ou VOD pour la video). Conscients de cette réalité, des services tels que Spotify, Deezer, Apple Music ou encore Tidal… sont apparus en proposant, en l’échange d’un abonnement payant, d’accéder de manière illimitée au contenu de leurs catalogues. Dès lors, le streaming payant est devenu une alternative à la consommation classique.

Qu’est-ce que ça change ?

Si aux Etats-Unis, le streaming est déjà le premier mode de consommation payant en matière de musique devant le physique et le digital, ce n’est pas encore le cas en France. Pour autant, sa fulgurante ascension laisse augurer d’une issue comparable dans l’hexagone.

Principale conséquence, cette nouveauté a relancé tout un secteur. En permettant à tous d’accéder à des millions de titres et projets en échange de la somme de 10e, le streaming a mis un frein à l’essor du téléchargement illégal. Même si elles prennent désormais différentes formes, les ventes sont de retour. 

Nouveau contexte, donc nouvelles règles… Sans nulle doute, cette manière inédite de consommer va entraîner une nouvelle manière de vendre. C’est la loi de l’offre et de la demande. Désormais, il ne s’agit plus d’inciter à acheter, mais à écouter. […] D’ores et déjà, les artistes ont adapté leurs stratégies. Leur musique doit aujourd’hui se propager au maximum, sans obligatoirement entraîner l’achat.

La comptabilisation pour les certifications

Depuis le mois de juillet 2016, le streaming est officiellement comptabilisé pour les certifications GFK (disques d’or, de platine, de diamant…) sous un modèle de comptabilité extrêmement compliqué expliqué par le SNEP.

Pour faire plus simple, environ 1 500 streams équivaudraient à une vente…

Cette prise en compte récente du streaming dans les chiffres a permis à de très nombreux artistes d’accéder à des distinctions, au point que certains militent déjà pour un retour du disque d’or à 100 000 ventes. Un rétro-pédalage qui ne serait pas totalement dénué de sens afin que ces récompenses conservent leurs caractères exceptionnelles.

Source : Booska-P (Yago, 23.09.2018)

Un courrier qui mérite 20 photos

mmddcJ’adore voter site que je consulte chaque jour.

Je salue votre objectivité et votre lucidité par rapport à la chanteuse que vous « servez » sur votre site.

Je n’aime pas le fan qui vient de fanatique, admiration poussée à l’extrême… 

Moi j’admire la chanteuse, sa rigueur, son professionnalisme et la façon dont elle est « habitée par son métier ».

Un sacerdoce ? Peut-être. On ne connaîtra jamais la vraie vie de la chanteuse.

(Julien R.)

« Mes Classiques » présenté à la RTBF

rtbf

La RTBF (télévision belge) a fait la promotion de l’album « Mes Classiques »
qui sortira le 9 novembre prochain.
L’essentiel y a été dit. Le texte plus bas est le contenu de la vidéo.

mes-classiquesMireille Mathieu c’est une icône.
Je suis sûre que beaucoup d’entre vous se demandaient ce qu’elle devenait.
Eh bien, elle bosse ! Elle sortira, le 9 novembre, un nouvel album baptisé « Mes Classiques »… album gigantesque !
Elle y est accompagnée de 90 musiciens de l’ensemble symphonique de Prague et reprend les plus grands airs de Mozart, Schubert, Tchaïkovsky…
L’album est masterisé dans les studios d’Abbey Road et, ici, elle nous offre évidemment – la « Patronne » –, son premier morceau de reprises. Elle revisite un Tchaïkovsky et ça s’appelle « Mon premier regard d’amour ». Alors, on l’écoute …

– Vous savez rouler les « r » comme ça Julie ?
– Je n’essaierais pas non plus !
– C’est dingue – rire – non non c’est dingue. Quelle voix ! Mireille Mathieu a 72 ans quand même, 54 ans de carrière. Vous savez qu’elle a vendu deux cent millions de disques à travers le monde ; c’est là moitié moins quand même que Nana Mouskouri, c’est déjà pas mal.
– Il s’appelle comment l’album ?
– Alors, l’album s’appelle « Mes Classique » et c’est l’album qu’elle rêvait absolument de faire parce que, voilà, elle s’est entourée de paroliers pour mettre vraiment beaux textes sur ces chansons classiques. Et alors, sur l’album qui sort le 9 novembre, elle chante en français, en anglais, en allemand, en espagnol, en itallien, en russe évidemment où elle vient d’être sacrée docteur Honoris Causa par l’Université d’Etat de Moscou… et elle chante aussi en latin. Ah oui ? Donc, voilà, ça va être très sympa ! Mireille, « Mes Classiques ».

Transcription : RicoSouvenirs

Thérèse Deroy – Portrait

td2Thérèse Deroy est née en 1942 à Sainte-Thérèse-de-Colombier sur la Côte-Nord au Québec. Elle commence très jeune à chanter avec le groupe formé principalement des membres de sa famille. La Famille Deroy se produit dans les salles paroissiales et les cinémas. Avant de débuter sa carrière, Thérèse pratique les métiers de professeure et de secrétaire. En 1965, elle signe un premier contrat avec la maison de disques RCA Victor.

En novembre de la même année, son premier 45 tours parait : « L’amour » et « Prends garde à toi ». Quelques semaines plus tard, le disque est numéro 1. Les séries de spectacles s’enchaînent ainsi qu’un 2e disque qui obtient autant de succès que le premier. Elle enregistre par la suite son premier album. Un super 45 tours sera lancé en France. Les succès au palmarès et les spectacles se multiplient jusqu’au début des années 70.

Elle fera plus tard la rencontre de Martin Peltier, auteur-compositeur et interprète. Elle enregistre en duo 3 disques qui connaîtront de grands succès, soit « Vois comme c’est beau » que Céline Dion a enregistré avec sa soeur Claudette, « Tous les deux » et « La rencontre ».

Elle deviendra chanteuse dans un piano-bar pendant des années à l’instar de son frère Rosaire Deroy puis ralentira ses activités par la suite.

Thérèse Deroy nous a laissé une belle discographie de 10 simples, 4 albums originaux et un album de grands succès ainsi qu CD paru en 1999.

a6(*) Mireille Mathieu a enregistré « L’Amour » en 1966 ou 1967. Chanson composée par Armand Gomez et Raymond Marmoudy – Album »Made in France » (Barclay & Polydor). Elle n’existe pas sur CD.
Une autre chanson intitulée également « L’Amour » figure sur le CD « Rencontres de femmes » enregistré 20 ans plus tard, soit en 1987. Ces deux chansons n’ont que le titre et l’interprète en commun.

Source : QuéBecSixties – RicoSouvenirs.

Romy Schneider

rst2aRomy Schneider, née à Vienne, le 23 septembre 1938, aurait eu 80 ans ce dimanche. 

717-VRqSaQLLa comédienne française d’origine allemande au visage lumineux et au talent acclamé, devenue célèbre à 17 ans avec « Sissi », a marqué le cinéma par une carrière jalonnée de plus de 60 films avec des metteurs en scène tels que Claude Sautet, Luchino Visconti ou Andrzej Zulawski. Parmi eux, « La Piscine », « Le Vieux Fusil », « César et Rosalie » ou encore « L’Important c’est d’aimer » et « Une histoire simple » – qui lui vaudront tous deux un César, récompenses décernées par le monde du cinéma français.

Mais le destin tragique de cette femme passionnée, née Rosemarie Magdalena Albach, sa mort à 43 ans à Paris dans la nuit du 29 mai 1982 des suites d’abus de somnifères et d’alcool, dix mois après la mort accidentelle de son fils David, à l’âge de 14 ans, restent aussi dans les mémoires. (AFP)

Voyez aussi le site de Emmanuel Bonini (cliquez ici

Tchaïkovski revisité

mes-classiques« Le premier regard d’amour » : Mireille Mathieu revisite Tchaïkovski avant son nouvel album.

Bonne nouvelle pour les fans de Mireille Mathieu. L’illustre chanteuse sortira le 9 novembre un nouvel album baptisé « Mes Classiques », sur lequel elle chantera avec un orchestre symphonique sur les airs les plus célèbres de Tchaïkovski, Mozart ou Schubert. Découvrez un premier extrait !

A 72 ans, Mireille Mathieu n’est pas prête à raccrocher le micro. « Je suis toujours heureuse de vivre de ma passion et de voyager partout à travers le monde pour chanter et découvrir d’autres cultures » assurait en 2015 celle qui est sans doute la plus connue des ambassadrices de la langue française. Les chiffres parlent d’eux-même : en 54 ans de carrière, Mireille Mathieu a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde ! Et ça n’est pas fini. Le 9 novembre prochain, l’icône à la voix si reconnaissable sera de retour dans les bacs avec un tout nouvel album. Son premier en 13 ans sur le sol français ! Son nom ? « Mes Classiques ».

Un disque qu’elle a « secrètement toujours rêvé de faire »

Le concept ravira les amateurs de musique classique puisque Mireille Mathieu revisitera à sa manière les plus grands airs d’illustres compositeurs comme Mozart, Brahms, Schubert, Fauré ou Haendel. Pour l’occasion, l’interprète de « Une femme amoureuse » s’est entourée des 90 musiciens de l’Ensemble Symphonique de Prague afin de donner vie à des chansons à mi-chemin entre la reprise et l’inédit. Mireille Mathieu a en effet fait appel à des paroliers de renom comme Claude Lemesle ou Christophe Andreani pour sublimer ces célèbres musiques avec des textes en français, anglais, allemand, espagnol, italien, russe et latin. « « Mes Classiques » est le disque que Mireille Mathieu a secrètement toujours rêvé de faire » assure le communiqué de presse annonçant ce projet enregistré à Prague et masterisé dans les mythiques studios d’Abbey Road à Londres.

Très populaire en Russie, où elle a reçu en début d’année et de « Docteur Honoris Causa » de l’université d’État de Moscou, Mireille Mathieu ne pouvait bien entendu pas faire l’impasse sur le plus grand compositeur russe : Piotr Ilitch Tchaïkovski. Le premier extrait de l’album, « Le premier regard d’amour », est une réinvention du « Concerto pour piano n°1 en si bémol mineur, Op. 23 », créé en 1874 et 1875. « Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est le plus clair des discours, le premier jour de ses parents / Le premier regard d’amour d’un enfant, c’est une étoile en plein jour, une étincelle qui vient de loin, du paradis qui tend les mains, qui rend la vie » chante-t-elle avec puissance sur cette mélodie éternelle. A noter qu’une version russe de la même chanson sera incluse sur l’album, riche de 18 pistes.

Source : ChartsInFrance