Es führt kein Weg vorbei

Es geht

Le 33 tours « Alle Kinder dieser Erde » vous a été présenté sur ce blog en 2010 (cliquez ici).

mireille-mathieu

La chanson « Es fürht kein Weg vorbei » se trouve sur le 33 tours présenté plus haut, ainsi que sur la compilation « Die grosse Liebe zur Musik » (Shop24Direct).

Mireille Mathieu et les Petits Chanteurs à la Croix de Bois - 2.jpgVincent nous racontait en 2010 une anecdote personnelle sur l’enregistrement des choeurs de Alle Kinder Dieser Erde.

Avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, nous étions au Studio Davout, où Mireille enregistrait tous ses albums à l’époque (la photo en studio dans l’album « chante Paul Anka » me semble prise dans la cabine du grand studio Davout). C’était en juin 78 et nous venions enregistrer les choeurs de Santa Maria de la Mer qui devait sortir à la rentrée 78 comme Mille Colombes était sorti à la rentrée précédente avec le succès que l’on sait. Nous n’avions pas fait les choeurs de la version allemande de Santa Maria qui était sorti en mai 1978 soit un mois avant l’enregistrement de sa version française. A la fin de l’enregistrement alors que nous pensions avoir fini, on a nous amené une nouvelle partition « Alle Kinder Dieser Erde » et nous avons appris sur place les deux voix du refrain et avons enregistré dans la foulée notre partie de la chanson. L’année suivante à la même époque, nous avons retrouvé « Alle Kinder… » dans le même studio mais en français et avec un autre arrangement de Don Costa sous le titre « un enfant viendra ». J’en profite pour indiquer que Mireille et Johnny Stark étaient présents pour la séance d’enregistrement comme à presque chacune des séances que j’ai eu l’occasion de faire pour Mireille en 4 ans (6 chansons en français dont une inédite, 4 versions allemandes, une anglaise et une espagnole). Sinon, dans cet album j’aime bien « Es geht auch ohne dich » pour on côté rythmé et son arrangement aux inspirations légèrement disco. Mais mes préférées sont les deux reprises en anglais qui sont un peu étrangère à cet album puisque enregistrées hors ce contexte essentiellement pour des émissions télé (Carpentier, Lux) et rajoutées en fin de plage comme dans certains pressages japonais de l’époque. J’aime particulièrement « The Way We Were » dont je regrette qu’il n’existe pas de version CD même si j’ai l’ai bien entendu converti en format numérique afin de pouvoir l’écouter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s