Mimi Callas en automne 2018 !

cd,classique,2018Peut-être avez-vous lu le commentaire de Daphné d’Hautefeuille qui faisait remarquer à la suite de l’article consacré à Claude Lemesle, je cite : Je n’y comprends plus rien ! Si Mireille a enregistré un album « classique » où elle chanterait (entre autres) en latin, cela signifie que c’est comme « Lascia ch’io pianga » de Haendel. Le texte est déjà écrit : nul besoin de paroliers ! Lemesle ne va pas se mettre à écrire en latin ? J’espère que ce ne sera pas des airs classiques en mode « variétés » ! Et pourquoi repousser cela à fin 2018 ?…

Une fois, encore, je rappelle que rien n’est officiel, et que les informations sont généralement recueillies à la faveur d’interviews ou d’articles de presse. Dernière info en cette matière : extrait d’une interview publiée sur le site « Aujourd’hui je reviens » et traduite par Rosa Maria :

Maintenant (sic) je suis plongée dans l’enregistrement d’un nouvel album qui va sortir en 2018. Ce sera un disque de mélodies classiques, en 7 langues, et c’est très important pour moi car il me tient au coeur. J’ai commencé à le préparer avec ma maman, et ce disque lui sera dédié. La chanteuse va nous interpréter à cette occasion des compositions de Mozart, Haendel, Tàrrega, Brahms, Tchaïkovsky, Offenbach, Verdi, Fauré…

cd,classique,2018S’il en est ainsi, Daphné a de bonnes raisons de penser que Claude Lemesle ne sera présent sur cet album que pour une ou deux chansons tout au plus. S’agit-il de Lieder ou arias authentiques, et non d’adaptations très courantes dans le domaine des variétés ? La présence de Francisco Tàrrega (guitare classique), m’incite à penser que le pressenti Recuerdos de la Alhambra sera proche du déjà connu « Maria Rosa »… Nous verrons bien. Cela dit, Fauré est un compositeur français, Mozart, Haendel, Brahms et Offenbach sont allemands ; Tàrrega, je ne sais pas si je dois dire espagnol ou catalan ; Tchaïkovsky, russe et Verdi, italien.

Non, tout compte fait, je crois que, sauf surprise, Claude Lemesle en tant que parolier de cet album est resté à l’état de projet, ce qui pourrait bien expliquer qu’après un possible premier essai insatisfaisant, en 2016, l’album se soit concrétisé à Prague, au printemps 2017, par un travail d’assez longue haleine qui s’est achevé au cours de l’été.

Source : Presse catalane wink Site Aujourd’hui je reviens pour la traduction de Rosa Maria (à ne pas confondre avec Maria Rosa…).