Madame Maman

madame maman,marcelle mathieu,31 janvier

Publicités

Philippe Besson

livre,besson,2017Présentation de l’éditeur

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter :  » Arrête avec tes mensonges.  » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
Mais un amour, quand même.
Un amour immense et tenu secret.
Qui a fini par me rattraper. 

Biographie de l’auteur

Depuis Son frère, paru en 2001 et adapté par Patrice Chéreau, Philippe Besson est devenu un des auteurs incontournables de sa génération. Il a publié seize romans, dont En l’absence des hommes, L’Arrière-saison, La Maison atlantique, Vivre vite et Les Passants de Lisbonne. Il signe également de nombreux scénarios de fiction, et collabore notamment avec la réalisatrice Josée Dayan. Un tango en bord de mer, sa première pièce en tant que dramaturge, a été jouée à Paris à l’automne 2014 et publiée chez Julliard, puis reprise à l’automne 2015 au théâtre du Petit Montparnasse. Un homme accidentel est en cours d’adaptation cinématographique.

besson.jpg

img993.jpg

La FRAMBOISE sous la loupe…

Bruxelles 22 mars 041.jpgMireille Mathieu a certes bu de la framoise Lindemans, le 22 mars 2006, à Bruxelles, mais je ne pense pas qu’elle ait eu la mauvaise idée de l’associer à un moules-frites comme le laisse entendre Philippe du site Aujourd’hui je reviens. Pour nos amis français, je rappelle donc les conseils donnés par « Le Figaro«  en matière de boissons accompagnant le moules-frites :

On évitera évidemment tous les vins rouges dont les tannins pourraient créer une certaine amertume. On écartera aussi tous les blancs complexes qui finiraient par écraser le plat. Il faut ici un vin simple, avec de l’effervescence pour relever la douceur des moules. On pourrait aller chercher un crémant d’Alsace ou de Loire. Le crémant de Loire du Domaine du Petit Clocher, à Clérésur-Layon, est un vin blanc pétillant avec un nez très aromatique (pain grillé, amande fraîche, poire, jasmin) et sa bouche vive et minérale conviendra bien à notre marmite : son effervescence s’accordera au iodé – et aussi à la douceur – des moules.

Autre proposition, beaucoup plus traditionnelle : une bière blonde. Je pense notamment à la Kronenbourg 1664, que je trouve pour ma part très équilibrée. Son bouquet est fruité (pêche, poire), sa rondeur en boucheet son amertume très discrète envelopperont le côté iodé des moules, tandis que son effervescence et sa fraîcheur s’opposeront au gras des frites. Mais si on préfère une bière belge, je recommanderai celle d’Orval, bière trappiste d’une grande qualité et d’une belle fraîcheur, avec une structure subtile, un bouquet complexe (notes herbacées, fleurs blanches, agrumes), et une bouche fraîche et légère qui donnera du relief au gras des frites.


99-14010-v4_product_img.jpgEt la framboise Lindemans alors ?

La Lindemans Framboise est une bière aux fruits développée par la Brasserie Lindemans vers la fin des années 70. Elle est obtenue à la suite d’une fermentation spontanée et produite exclusivement dans la région de Bruxelles. Mûrie et enrichie avec du jus de framboise, elle devient une boisson fraîche et fruitée ! Cette Lindemans Framboise est une bière à la robe rose foncé qui se couvre d’une mousse légèrement rose à la faible persistance dans le verre. Elle laisse échapper de ce verre des arômes puissants de framboises et de caramel, le tout évoquant la tarte aux framboises. En bouche, on retrouve une saveur dominante de framboise avec des notes citriques associables à la fermentation spontanée et propre au style Lambic. Cette acidité est toutefois masquée par l’ajout de sucre et par la présence du jus de framboise qui apporte à cette bière une belle harmonie entre acidité et douceur fruitée. La Framboise se laisse boire comme apéritif mais elle accompagne sans problèmes de nombreux plats et même desserts. La Lindemans Framboise avec du gâteau au chocolat est un délice… Servir bien fraîche, entre 2 et 3 °C !  
Source : Saveur Bière

Idoles 1967-1975

51piJRfcGoL.jpgPrésentation de l’éditeur

Cet ouvrage n’a pas d’équivalent. Il propose de découvrir les archives personnelles, pour l’essentiel inédites, d’un photographe qui a su se faire accepter dans l’intimité des artistes des années 1970…

Gérard Bousquet nous invite ici à partager dix ans de photographies, de rencontres et d’amitié, nous faisant revivre le temps de la naissance de nos idoles. Voici donc, de A à Z, des images surprenantes et parfois insolites.

Salvatore Adamo, Frank Alamo, Richard Anthony, Antoine, Aphrodite’s Child, Hugues Aufray, Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Mike Brant, C. Jérôme, Carlos, Les Charlots, Christophe, Julien Clerc, Dani, Joe Dassin, Dave, Michel Delpech, Julie Driscoll, Jacques Dutronc, Nino Ferrer, Claude François, Michel Fugain, France Gall, Chantal Goya, Johnny Hallyday, Françoise Hardy, Il était une fois, Gérard Lenorman, Herbert Léonard, Enrico Macias, Magma, Martin Circus, Mireille Mathieu, Eddy Mitchell, Monty, Nicoletta, Annie Philippe, Michel Polnareff, Dick Rivers, Michel Sardou, Ian Scott, Sheila, William Sheller, Alain Souchon, Stone et Charden, Michèle Torr, Triangle, Pierre Vassiliu, Hervé Vilard, Marcel Zanini.

* 224 pages (22 x 32 cm)
* sorti le 20 octobre 2016
* 39,00 €

Quelques mots sur l’auteur

Après avoir collaboré avec la Magazine Moins 20 pendant 3 ans, époque bénie du Show-business où les photographes pouvaient trés facilement aborder les artistes et entrer dans leur intimité si le courant passait, Gérard Bousquet intègre l’équipe de Salut les copains, magazine dans lequel il reste jusqu’en 1975, tout en réalisant des piges pour d’autres supports ( notamment des couvertures de la collection « Série noire », pochettes de disques, ect). Une période riche d’expérience, d’émotions et de rencontres.

Il tire sa révèrence au milieu de la chanson en 1979, passe par de nombreux supports afin d’affûter son approche du portrait. De nombreux voyages à l’étranger lui permettent aujourd’hui de compléter son travail de reportage.

Source : Amazon & Occitannie-tribune.com

Mireille Mathieu – Sites et blogs

sites,blogs,mireille mathieu

Vous trouverez plus bas les sites et blogs qui parlent de votre star.

Le blog de Monika Kral « Mimachica » (cliquez ici)
Le blog de Rosa Maria « Mimirosemar » (cliquez ici)
Le site de Philippe « Aujourd’hui je reviens » (cliquez ici)
Le blog de Jean-Claude Torres « MM-Une Passion » (cliquez ici)
Le blog de Mounie (cliquez ici)
Le blog d’Anthony (cliquez ici)
Le blog de Pavlos (cliquez ici)
Le blog de Marie-France (cliquez ici)
Le blog de MMarika (cliquez ici)
Le blog de Birgit (cliquez ici)
Le blog « Avignon RicoSouvenirs » (cliquez ici)