Noël, chantons la paix

noël,cd,2015

 L’album de Noël est en vente depuis ce vendredi 20 novembre.
L’intérieur est sublime et livret de toute beauté nous dit le site Aujourd’hui je reviens.

ANTHONY(1).jpg

Publicités

Le Grand Jojo – Tout va très bien

81alqysWHFL.jpg

Présentation de l’éditeur
 
Jules Jean Vanobbergen est né le 6 juillet 1936 à Bruxelles. Mieux connu sous le nom de « Grand Jojo », on lui doit les tubes planétaires aux accents surréalistes et décalés que sont « On a soif ! », « Jules César » ou encore l’hymne footballistique « Olé olé olé we are the champions ».
Le Grand Jojo est une icône par excellence, le représentant de la world music belge. Mais qui se cache vraiment derrière cette figure si caractéristique de la zwanze au point de figurer dans l’inconscient collectif de tout un peuple, de décrocher un disque d’or à près de 80 ans et de remplir les plus grandes salles du royaume ?
Première biographie autorisée, ce récit détaillé retrace la vie et la carrière d’un homme hors du commun. Il redonne vie à tout un pan de notre histoire récente depuis l’entre-deux guerres jusqu’à aujourd’hui, à travers les yeux d’un personnage qui a su brillamment évoluer avec son temps. 
Assurément, un livre à placer entre les mains de tout joyeux drille qui se respecte.

 
L’auteur
 
Brice Depasse réalise depuis 2001 La Story, la chronique musicale de référence de Nostalgie à laquelle s’est ajoutée, en 2010, une seconde séquence quotidienne, Pop Culture. Fort d’une expérience passée sur une chaîne du câble, il réalise et présent également pour Nostalgie des émissions et séquences vidéos disponibles sur YouTube. Il est l’auteur de deux ouvrages déjà parus à la Renaissance du Livre.
 
 

Jeu de la chance – Quand le coeur de la France balance

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

Histoire et légende…

C’était en 1965, Mireille Mathieu montait à Paris. Quand elle entame « Jezebel » au Jeu de la Chance, des milliers de téléspectateurs tombent sous son charme et son talent. C’est le début dune ascension vers la gloire, qui ne la quittera jamais.

le jeu de la chance,jeu,chance,1965Le Jeu de la Chance du 21 novembre 1965 a fait couler beaucoup d’encre, mais bien téméraires sont ceux qui, aujourd’hui, prétendraient savoir ce qui s’est réellement passé dans les coulisses du studio 102. Les principaux témoins : Roger Lanzac, Raymond Marcillac et Raoul Colombe, ont emporté avec eux une vérité qui devrait s’écrire au pluriel, tous les protagonistes ayant donné de leur vivant une version différente du déroulement de ce jeu qui passionnait la France.
Johnny Stark, une personnalité influente, sans être un témoin direct, mettra « sa » légende en place, une légende que la presse, mystifiée, prendra comme argent comptant sans pousser plus loin ses investigations. Mais pour en arriver il fallait une faille dans le déroulement du jeu ; cette faille, c’était manque de rigueur dans l’application de son règlement. Un autre « bonheur » s’y ajoutera : l’incompréhensible disparition de l’enregistrement des archives de l’INA. A-t-on voulu supprimer toute trace du Jeu de ce jour-là ?
Si le chaos a été propice à entretenir une légende, il est indéniable que deux candidates au talent exceptionnel se sont confrontées le 21 novembre dans l’ombre d’Edith Piaf et que toutes deux y ont trouvé leur chance, autrement dit, on gagné le jeu. En effet, Georgette Lemaire et Mireille Mathieu ont toutes deux bénéficié par la suite d’un succès considérable jusqu’au début des années 70. La suite, vous la connaissez.
A l’aide des témoignages et du travail de recherche affichés plus bas, amusez-vous à (re)créer 50 ans plus tard votre version de cette journée qui a ouvert avec éclat un nouveau chapitre dans l’histoire de la chanson française.
Quelques visiteurs avaient apporté leur contribution à cet article au moment de sa création en 2010. N’hésitez pas à y apporter vous aussi votre témoignage ou des précisions en citant vos sources si nécessaire.

L’article plus bas a été entièrement écrit par le blog « Avignon » avant 2010. Il a été revu par la suite. Certains sites en ont copié jadis des extraits.

le jeu de la chance,jeu,chance,1965

1965. C’est au cours d’un crochet, sur le plateau de Télé-Dimanche, que Roger Lanzac
découvre une candidate anonyme : Mireille Mathieu, qui s’affronte avec une autre
candidate, Georgette Lemaire, en chantant le répertoire d’Edith Piaf. Et aussi avec
un autre candidat ancien OMN à Air Inter (4e à partir de la gauche), Christian Jeantard. 

Roger Lanzac.jpg« Le jeu de la chance » consistait à présélectionner cinq chanteurs et à les présenter à l’antenne, en leur donnant la possibilité d’interpréter une chanson dans son intégralité. Après quoi, les téléspectateurs désignaient leur candidat préféré, par lettre uniquement. La semaine suivante, le vainqueur revenait affronter quatre autres candidats inédits. (Emmanuel Bonini, « La véritable Mireille Mathieu »).

16 mars 1965, train pour Paris à 13 h 13. Il arrive à 20 h en gare de Lyon.

17 mars 1965, audition Télé-Dimanche avec Roger Lanzac. Après l’audition elle s’entend dire : « Très bien c’est terminé. Vous pouvez rentrer chez vous, on vous écrira. »

Juillet 1965, Mireille chante en lever de rideau dans un gala, Enrico Macias est vedette. Johnny Stark est dans la salle, la remarque, lui donne sa carte, puis… silence.

20 novembre 1965 : audition « Palmarès des Chansons » à l’Olympia pour Guy Lux avec Jacqueline Duforest (ORTF). Johnny Hallyday est dans la salle. Mireille ne participera cependant pas au Palmarès car elle marque sa préférence pour Télé-Dimanche.

21 novembre 1965 : « Télé-Dimanche – Le Jeu de la Chance ». Mireille chante Jézabel (Piaf). Mireille Mathieu et Georgette Lemaire son ex-aequo.

28 novembre 1965 : Georgette Lemaire se désiste au profit de Mireille Mathieu. Johnny Stark la voit sur le petit écran, prend un taxi vers le Théâtre 102 et lui propose de s’occuper de sa carrière.

MM Roger Lanzac Télé dimanche.jpgPassages de Mireille Mathieu à Télé-Dimanche :

– 21 novembre 1965 (Jézebel)
– 28 novembre 1965 (Soudain une vallée)
– 5, 12, 26 décembre 1965 (Exodus)
– 24 avril 1966 (Hymne à l’amour)
– 26 juin 1966 (La vie en rose)

Lire la suite « Jeu de la chance – Quand le coeur de la France balance »

A la bonne heure – Mireille Mathieu

Capturesbalbh.JPGMireille Mathieu revient avec un nouvel album regroupant toutes les plus belles chansons de Noël dont un exceptionnel Petit Papa Noël avec Tino Rossi. Mireille Mathieu était l’invitée de Stéphane Bern et toute son équipe dans A La Bonne Heure du mercredi 18 novembre 2015.

Mireille Mathieu a chanté devant tous les publics, dans tous les pays. Elle est autant aimée des gens simples que des grands de ce monde. Elle a été reçue par tous les souverains et chefs d’état, fait le tour du monde. 
Elle chante la joie. Telle est Mireille, un coeur qui chante, un coeur qui pleure, mais surtout un coeur qui aime.
Mireille Mathieu fait partie des plus grandes figures de la scène hexagonale et mondiale, 130 millions d’albums vendus à travers le monde dont 122 millions ont été certifiés par un disque de rubis. Elle a enregistré de nombreux duos avec de nombreuses personnalités de la scène mondiale comme Paul Anka, Patrick Duffy, Tom Jones, Andy Williams, Placido Domingo, Dean Martin ou bien encore avec Julio Iglesias.

L’album Mireille Mathieu chante Noël

Suite au succès de son triple album Best-of disque d’or l’année dernière « Une vie d’amour », Mireille Mathieu revient avec un album regroupant toutes les plus belles chansons de Noël, le 20 Novembre 2015. Un album comprenant un exceptionnel « Petit Papa Noël » en duo avec Tino Rossi et une nouvelle chanson inédite enregistrée cet automne « La colombe de Noël ».

Pour écouter l’émission, cliquez ici.

Souvenirs Souvenirs

Johnny Hallyay & Sylvie Vartan cb JJD JS.jpg

«Pendant quatre ans, il ne m’a donné que la moitié de ce que je gagnais (…).
Johnny Stark est le premier grand traître de mon entourage.»
(Johnny Hallyday, « Dans mes yeux », pp. 52 et 53)

Plus sérieusement – peut-être :

En 1960, Johnny Stark rencontre Johnny Hallyday à l’Alhambra. Après la rupture, en 1961, entre Hallyday et la maison de disques Vogue, Stark devient le nouvel imprésario du chanteur. Tous deux signent un contrat chez Philips. Plus tard, il deviendra également impresario de Sylvie Vartan et d’Hugues Aufray. Lorsque survient le « divorce » de Johnny Stark avec l’idole des jeunes (Johnny Hallyday), en 1966, on murmure dans les coulisses du show-business que cette fois Stark est fini…

Biographie de Johnny Stark sur Wikipédia (cliquez ici).