Love Story / My Fair Lady

my fair laday,love story,francis lais,frederick loewe,film,cinéma,musique de film,audrey hepburn

my fair laday,love story,francis lais,frederick loewe,film,cinéma,musique de film,audrey hepburn

my fair laday,love story,francis lais,frederick loewe,film,cinéma,musique de film,audrey hepburn 

Publicités

Jean-Luc Roskam

Jean-Luc Roskam

Jean-Luc Roskam aurait voulu être un artiste ! C’est tout le bien qu’on lui souhaite.
Le voici dans son numéro : « Le blues du businessman ». Il a de la voix le petit.
Jean-Luc Roskam est sur Facebook.

En guise de bonus, un frotting blues : « C’est pour ça que je t’aime »

Françoise Hardy photographiée par Jean-Marie Périer

Francoise2.JPGJean-Marie Périer a commencé sa carrière de photographe en 1956 comme assistant de Daniel Filipacchi. De 1962 à 1974, il a réalisé une série de photos pour le journal Salut les copains, côtoyant ainsi les plus grands musiciens et artistes. Il s’installe aux Etats Unis dans les années 1980 et travaille pour les marques les plus prestigieuses, de Ford à Coca-Cola. Il vit désormais entre Paris et l’Aveyron et fait des photos pour Elle, Paris Match et Le Figaro Magazine.

L’ouvrage. – Ce qui m’a tout de suite frappé chez Françoise, c’est qu’elle n’avait aucune conscience de son incroyable beauté. Pour un photographe, c’est une situation idéale, et pour le jeune homme que j’étais ce fut un vrai choc. (J.-M. Périer).
Photographe des célébrités, Jean-Marie Périer a noué une amitié forte avec Françoise Hardy depuis les années 1960. A travers près de 200 clichés, cet ouvrage livre le regard pétillant, intime et émouvant du photographe sur l’une des plus grandes idoles de la scène musicale française, sur l’icône de mode et surtout sur la grande amitié qui les lie depuis tant d’années.

Deux offres :

Le livre relié : 240 pages. Prix : 29,90 EUR.
Le coffret collector : Il contient l’ouvrage numéroté de 1 à 1900 et deux tirés à part sur papier de création de deux photos de Françoise Hardy par Jean-Marie Périer. Prix : 150,00 EUR. 

Sources : Les éditions du Chêne et amazon.fr (cliquez ici). 

ligne rouge.jpg

A mes yeux, c’est sa plus belle chanson mais aussi malheureusement l’une des moins connues.
Avec votre vidéo (qui propose d’ailleurs judicieusement les paroles, difficiles à comprendre à la
première écoute), il n’y en a pour l’instant que deux spécimens sur Youtube. Donc un grand merci ! (Somoyédé0208 – pour voir sa chaîne YouTube, cliquez ici)

Noël en chansons – Reprise

bnmcjn.jpg

Les fêtes ont cet avantage qu’elles apportent généralement un petit plus à nos activités quotidiennes. 
Il en est ainsi sur ce blog « Nos Souvenirs » à l’occasion de ce Noël 2013.

Si l’on me demande quelle période de la carrière de Mireille Mathieu me touche le plus, je serais tenté de répondre celle
des années 1965 à 1974, qui sont mes années de découvertes et
d’émotions réelles, mais en définitive ma bonne réponse ne
peut être que toute ses périodes, puisque chacune d’elles
contient des chansons que je réécoute très souvent avec bonheur.

Pour ce Noël, j’ai fait la reprise d’une majorité de chansons qui 
mettent selon moi le mieux en valeur son talent d’interprète.
Un choix arbitraire faut-il le dire ?

Je ne donne pas d’emblée la liste des chansons, car le plaisir est plus grand lorsqu’on les entend par surprise.
Le titre de la chanson et les auteurs-compositeurs sont cependant indiqués au moment de leur passage .

L’introduction dure un peu plus d’une minute… le temps de vous installer confortablement afin d’écouter

Mireille Mathieu pendant près de 80 minutes, peut-être à deux, peut-être à trois, peut-être  seul.
La solitude, comme le chante Mireille, ça
s’apprend. Mais est-on vraiment seul quand on écoute ces
chansons de la petite Avignonnaise ?

Joyeux Noël à tous !

N. B. – La vidéo ne peut être vue en Allemagne…

GUIRLANDE.jpg

 

GUIRLANDE.jpg

Une légende de Noël

24_1_b.jpgRICORETROptf.jpgAyant quitté la douceur du sein maternel dont on garderait la nostalgie toute la vie paraît-il, notre Mimi ne tarda pas à remporter sont premier succès dans la chanson, dans une occasion toute particulière. C’est en effet, la nuit de Noël 1949, que Mireille âgé de près d’un peu plus de trois ans chantera « Ma poupée chérie » dans la petite église d’Avignon, devant le maire et la municipalité. Francis Lai et Catherine Desage ont dû l’oublier puisqu’ils écrivirent longtemps plus tard « Je n’ai jamais eu de poupées » que Mireille chanta sur l’album « Mireille Mathieu chante Francis Lai ».

Im zarten Alter von vier Jahren feiert Mireille Mathieu ihren ersten öffentlichen Auftritt. Am Weihnachtstag 1949 singt sie in der Kirche von Avignon vor dem Bürgemeister, dem Pfarrer und der Gemeinde das Lied « Ma poupée chérie ».

Sources : Vic Vance & dossier Ariola « Alles über MM » (voir les remarques ci-après)

Remarque. – Très tôt, la légende fait son oeuvre dans la carrière de Mireille. Vic Vance indique dans son livre « Vedette à la Une » : Elle [Mireille] a toujours chanté. A quatre ans à la maternelle ; à l’arbre de Noël de l’école, devant M. le maire d’Avignon ; au patronage ; à la messe de minuit [où Mireille chanta] un cantique en patois que lui avait appris son père. Si Mireille est née le 22 juillet 1946 et qu’il s’agissait bien de Noël 1949, Mireille ne pouvait avoir 4 ans comme l’indiquent Vick Vance et le dossier (officiel) Ariola. Par ailleurs, Ariola indique que Mireille est née en 1947. Ca donne de quoi réfléchir sur la vérité historique des biographies des « célébrités ».

ligne rouge.jpg

Renée Lebas – Sur ma vie

MI0002024868.jpgRenée Lebas est née en 1917. Grande gagnante en 1937 d’un radio-crochet, elle est prise sous son aile par Raymond Asso, le collaborateur d’Edith Piaf.
En 1946, sa carrière explose avec la ballade Où es-tu mon amour ?, composée par Emile Stern et Henri Lemarchand. Deux ans plus tard, Léo Ferré lui écrit et compose l’un des plus grands tubes de sa carrière, Paris Canaille.
Très concernée par la lutte contre l’antisémitisme, sensibilisée notamment après la déportation de sa soeur dans le camp d’Auschwitz pendant la seconde guerre mondiale, elle se distingue comme la première chanteuse à aborder la douloureux sujet de la Shoah grâce à son titre La Fontaine endormie, sortie en 1956.
Tire, tire l’aiguille, largement inspirée du folklore juif ashkénaze, s’impose dans les années 50 comme l’un des titres les plus marquants de sa carrière.
Touche à tout, elle chante aussi bien Charles Aznavour qu’Eddie Barclay, en passant par Boris Vian et Pierre Delanoë.
En 1963, elle met un terme à sa carrière, se consacrant à la promotion d’autres artistes parmi lesquels Régine et Serge Lama.
Renée Lebas nous a quittés en 2009, à l’âge de 92 ans.

Source : JO – PurePeople

ligne rouge.jpg

Contre vents et marées – Françoise Hardy

françoise hardy,contre ventes et marées,eric clapton

« Contre vents et Marées » est une chanson de toute beauté adaptée par Françoise Hardy sur une musique d’Eric Clapton (Theme from a movie that never happened).

Vous le trouverez sur le CD « Clair-obscur » (2000) qui contient d’autres petites merveilles pour les amateurs du genre, dont le fameux duo avec Jacques Dutronc « Puisque vous partez en voyage » de Jean-Nohain et Mireille (du Petit conservatoire de la chanson).