Pâques, une affaire d’oeufs – aussi…

2683975683.jpg

Joyeuses Pâques à mes amis visiteurs ! 

Oeuf de Pâques, symbole de paix et d’amitié, offert en 2011 à la ville de Bruxelles
par la région Koprivnica-Križevac (Croatie).
(Merci au blog BD et fresques murales http://bdmurales.skynetblogs.be)

La tradition d’offrir des œufs remonte à l’Antiquité. Déjà, les Égyptiens et les Romains offraient des œufs peints au printemps car ils étaient le symbole de la vie et de la renaissance, ils étaient offert à la déesse mère (Vénus, Isis, Sémiramis…). À l’époque pharaonique, on écrivait en couleurs des vœux sur les œufs, on les déposait le soir dans un panier qui, au matin était inondé par les bienfaits de Ra, le Soleil. Les premiers Chrétiens Coptes ont supprimé l’écriture des vœux et peint les œufs en rouge pour symboliser le sang du Christ. Cette tradition païenne s’est répandue dans toute la chrétienté jusqu’à nos jours.
L’Église ayant instauré au IVe siècle l’interdiction de manger des œufs pendant le Carême et les poules continuant à pondre, les œufs pondus depuis le début du Carême – n’ayant pas été mangés – étaient alors décorés et offerts. De nos jours, le jeûne n’est plus prescrit aussi strictement mais la tradition d’offrir des œufs, y compris en chocolat, est restée.
L’œuf de Pâques est un œuf décoré que l’on offre le matin du dimanche de Pâques. Il est souvent comestible et fait de chocolat ou de sucre.

Source : Wikipédia

IyiAEAfjUa68wR57bCLj

Publicités

Sweet souvenirs of Maurice (1968)

maurice chevalier,nuit du cinéma

nsamc.jpg

Maurice Chevalier :

A la Nuit du Cinéma, on me décerne le « Triomphe de la carrière internationale ». Il m’est remis en scène par l’adorable Mireille Mathieu, resplendissante dans sa robe longue, moderne et scintillante, en présence des deux animateurs de cette grande manifestation annuelle, Claude Dauphin et Pierre Louis.

Claude Dauphin, ce grand comédien, cet aritste de l’ironie glacée, à la fin du speech à mon sujet pleurait…

Je lui ai caressé la joue comme à un jeune frère, l’ai embrassé, ainsi que Pierre Louis et, vous pensez bien, Mireille. J’ai de nouveau insisté sur le sérieux de ma décision de quitter la scène depuis les récitals d’adieux au théâtre des Champs-Elysées. J’ai rappelé mon espoir de télévision internationale et j’ai terminé en espérant  pouvoir faire un film avec Mireille Mathieu où elle jouerait le rôle de ma soeur, ou de ma fille ou de ma petite-fille ou, ce qui serait encore plus sensastionnel, de ma mère.

(« Môme à cheveux blancs », p. 186)   

Photo : 23e Nuit du Cinéma au théâtre des Champs-Elysées (Marigny) – Paris, novembre 1968.

Marie-Christine Urbach… des prix d’or

MCU1.jpgNée à Bordeaux, c’est à l’âge de 9 ans que Marie-Christine Urbach surprend son premier public en chantant lors d’une fête de famille, une passion ne la quittera plus.

Marie-Christine se produit à présent dans des salles où elle revisite des classiques de la chanson française et assure des premières d’artistes.

Elle est régulièrement invitée à des émissions de radios et suit différents orchestres dont celui de Gilou, accordéoniste de Pierre Perret et Licence IV, qui l’accompagne sur quelques chansons d’Edith Piaf.

Marie-Christine Urbach a participé à des concours de chansons françaises et remporté ainsi des prix d’interprétation :

–  2010, 1er prix Séniors  » Le Santon d’or  » à Saujon
–  2011, 4ème prix Age d’Or  » Biche d’Or  » à Cenon
–  2012, 5ème prix  » l’Age d’Or  » à Breuillet et 1er PRIX  » 35° Foire des célibataires  » à St Aigulin
–  2013, 2ème prix Séniors  » Graines de Talents d’un soir ou de Toujours » à Angoulême

Artiste engagée, elle chante aussi pour des oeuvres caritatives, particulièrement celles qui soutiennent les enfants malades.

Marie-Christine Urbach ne se contente pas de chanter, elle écrit également ses textes avec laparticipation occasionnelle de Clément Guizou (auteur) et Réginald Jambon et Jean Marie Djibedjian (compositeurs). C’est grâce à cette merveilleuse collaboration artistique qu’elle possède actuellement un répertoire personnel qui constitue son univers musical. Marie-Christine Urbach est membre de la SACEM.

Mais l’important est surtout de retenir que, autodidacte, l’artiste continue son parcours de chanteuse pour partager des moments d’intenses émotions avec le public.

Dates à retenir :

1.  Samedi 1er juin 2013, première partie de Pascal OBISPO au Casino Barrière, à Toulouse.
2.  Vendredi 16 avril 2013, première partie d’Emeli Sandé à l’Ancienne Belgique de Bruxelles. (L’AB affiche hélas « complet » pour nous, mais heureusement pour nos artistes !)
3. 
Marie-Christine Urbach participera le 20 avril à un concours de chant et, en juin, à la finale d’un concours ou elle a été sélectionnée en février. De nouvelle vidéos sont prévues.

Source : site officiel www.mariechristineurbach.com.
N.B. : Marie-Christine Urbach est également sur Facebook.
Marie-Christine Urbach interprète « Mon Dieu » d’Edith Piaf sur ce blog : cliquez ici.

ligne rouge.jpg

Marie christine URBACH – « Mourir auprès de mon amour » – Santon d’Or 2010

Marie-Christine Urbach – « C’est beau la vie » – Biche d’Or 2011

Site officiel (1996) et Fan Club Mireille Mathieu (1989)

MM&JH.jpg

avis_modifié-3.jpgimg649_6.jpgLe site officiel de Mireille Mathieu a été créé le 1er décembre 1996.
Il était géré jusqu’en 2009 par John Huber, fan californien, professeur de français. 
Le site officiel (« La demoiselle d’Avignon ») a permis aux fans du monde entier d’être informés en priorité des activités professionnelles de Mireille. 
Une nouvelle formule a vu le jour fin 2009.
Le site officiel est aujourd’hui encore consulté par de très nombreux fans internationaux (l’adresse n’a pas changé : www.mireillemathieu.com).

avis_modifié-3.jpgLe Fan Club Mireille Mathieu quant à lui, a été créé en 1989. Il n’existe plus aujourd’hui.
Comme tout fan club, celui-ci s’était donné pour but de réunir autour de l’artiste ses nombreux admirateurs et de leur proposer des activités et des articles spécifiques : réunions, T-shirt, pin’s, puzzle, poster, cartes téléphoniques à l’effigie de Mireille, etc.
Le journal trimestriel du Club, « Ensemble », contenait des articles sur la carrière de Mireille, des interviews, des revues de presse, des photos, des jeux, des annonces de fans, etc. 
Le Club avait également publié « Les Années Mireille », un ouvrage illustré retraçant, sur papier glacé, les différentes étapes de la carrière Mireille Mathieu. 
Les responsables du club, Pascal et Martine Demeure, recevaient le courrier à l’adresse suivante : Mireille Mathieu Club France, Boîte Postale 9, 26600 Pont de l’Isère, France. 

Photos : Mes 3 pin’s Mireille Mathieu (photo Ricochet) ; la couverture du journal « Ensemble » n° 48 (4e trim. 1997) ; photo de Mireille Mathieu et John Hubert : site officiel (ancienne formule).

MMPINS.JPG

Edith Piaf & Mireille Mathieu

edith piaf,mireille mathieu

Je pense faire plaisir à « mes » amis visiteurs en leur offrant deux bouquets de chansons. Deux bouquets composés des mêmes titres mais interprétés ô combien différemment par nos deux stars.

Il n’est pas question d’inciter ici à une comparaison quelle qu’elle soit, mais de faire ressortir les différences et le fait que si Mireille Mathieu est (in)justement associée à Edith Piaf depuis 1965, nous sommes à cent lieues du rôle d’imitatrice que l’on veut trop souvent lui attribuer. 

Les uns préfèreront Piaf à Mathieu et vice versa. Tant mieux, c’est ainsi que la chanson se vit, se transmet et se chante. Quoi qu’il en soit je ressens le même type d’émotion et d’admiration devant les interprétations de nos inoubliables divas, du moins dans ce répertoire-ci.

edith piaf,mireille mathieu 

Les trois cloches
Jezebel
La vie en rose
A quoi ça sert l’amour
L’homme à la moto
Mon Dieu
Non, je ne regrette rien