2000. Monaco – Concert au Sporting Club

MMJCLH2000.jpg

RICORETROptf.jpgLe 9 décembre 2000, Jacques Chirac, président de la République française, décorait Mireille Mathieu de la Légion d’honneur. Le Président français aurait déclaré à cette occasion que notre demoiselle d’Avignon était la voix de la France. (MM a été nommée chevalier de la Légion d’honneur, 1er ordre, le 9 décembre 1999.)

C’est avec quelques jours d’avance que Mireille avait fêté, au côté de sa maman, son 54e anniversaire à Monaco, en juillet 2000, à l’occasion du gala de la légion d’Honneur où elle était invitée.

MMeLPRDM.jpg

Avant cela, Mireille avait chanté en plein air, le 14 juillet, au Sporting Club de Monte Carlo. La durée du concert – rehaussé par la présence du prince Rainier et du prince Albert de Monaco – était fixée à 50 minutes. L’enthousiasme du plublic a occasionné une sérieuse prolongation puisque ce n’est qu’après 1 h 30 que Mireille s’est décidée à quitter la scène ! Outre ses nombreuses chansons françaises bien connues du grand public, Mireille a interprété la version italienne de « Quand tu t’en iras » : « Non pensare a me » et l’incontournable « Ochie chornié ».

La 19 septembre suivant, Mireille chantait à nouveau à Monte Carlo, à l’occasion d’un concert privé pour Silvio Belusconi, à la « Convention di Publitalia ».

Sources :  J.-F. Guyot, « Ici-Paris » et « Il Giorno »

MMMTC2000C.jpg

Publicités

Autumn Leaves – Edith Piaf & Miles Davis

AL17A.jpg

La chanson « Les Feuilles mortes » a pour origine un thème que Kosma avait composée pour le ballet de Roland Petit « Le rendez-vous » (1945).
Prévert, auteur de l’argument du ballet, a quant à lui écrit le texte à l’intention de Marcel Carné qui souhaitait adapter le ballet pour le grand écran.
La chanson devait initialement figurer au générique de « Les portes de la nuit », mais seules des bribes en sont fredonnées par Yves Montand et Nathalie Nattier. Malgré l’échec du film, la chanson allait devenir quelques années plus tard un succès international.
Cora Vaucaire (et non Yves Montand) est la première à avoir enregistré ce titre.
En 1949, Johnny Mercer traduit les paroles. « Autumn Leaves » connaît un succès remarquable et devient un standard du jazz.
Le 24 décembre 1950, Edith Piaf interpréta la version bilingue de cette chanson à la radio dans le programme « The Big Show » présenté par Tallulah Bankhead.

Source adaptée par « Avignon – Nos Souvenirs » : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Feuilles_mortes

Edith Piaf interprète la version bilingue de « Les Feuilles mortes »

Version jazz par Miles Davis et Cannonball Adderley

 

Pour te dire adieu

DSC09249.JPG

pour te dire adieu,le vent de la nuit,1974,p. a. dousset,lp,33 tours« Pour te dire adieu ». Encore une chanson de Mireille Mahtieu que l’on écoute et réécoute avec plaisir depuis sa création en 1974 et que l’on retrouve sur le 33 tours Philips « Le vent de la nuit ». Les auteurs compositeurs sont P. A. Dousset et P. Porte. Les autres chansons contiennent quelques succès. Jugez par vous même…

Face A : Le vent de la nuit – Un éléphant sur la Tamise – Folle, fole, follement heureuse –  L’amour oublie le temps – Un jour on dit je t’aime – Au dernier printemps de notre vie.

Face B : Mon homme – La première danse – Ciao mon coeur – Romantica – Pour te dire adieu – Il jouait de l’opéra.

Les auteurs composisteurs : C. Desage, Ch. Bruhn, G. Buschor, P.A. Dousset, G. Moroder, P. Bellotte, Ch. Aznavour, T. Renis, A. Testa, M. Simille, M. Delancray, P. de Senneville, O. Toussaint, M. Jourdan, R. Vincent, A. Willemtz, J. Charles, Max, M. Yvain, G. Garvzarente, G. Gustin, P. Porte, Ch. Gaubert.  

Pierre-Andé Dousset, auteur compositeur interprète, est né en 1938, à Nogaro dans le Gers. Il a enregistré deux albums et fait l’experience des cabarets Parisiens. Passionné par l’écriture il propose de nombreux titres à Mireille Mathieu, Claude François, Michelle Torr, et bien d’autres artistes. (Source Musique en ligne)

ligne rouge.jpg

  

Soeur des étoiles

mireillemathieu428723.jpg

soeur des étoiles,33 tours,philips« Soeur des Etoiles » est une autre chanson de Mireille Mathieu qui reste dans l’ombre de son grand répertoire.

La chanson composée par J.M. Bériat, S. Lebel et J. Musy se trouve sur l’album 33 tours « Trois milliards de gens sur terre ». L’album de Philips est daté de 1982, On y trouve les titres suivants :

Face A : Adagio – Nos Souvenirs (Memory) – Ou est l’amour – Ma vie m’appartient – New York, New York.
Face B : Trois milliards de gens sur terre – Tu n’a pas quitté mon coeur – Un homme – Soeur des étoiles – A Santa Maria.   

Ici aussi nous retrouvons de nombreux auteurs compositeurs : D. Barbelivien – J. Claudric – C. Assous – E. Marnay – T.S. Eliot – T. Nunn – A. Lloyd Webber – Cl. Lemesle – R. Kaiser – N; MHammerschmidt – J. Heiber – L. Matalon – J. Musy – F. Ebb – J. Kander -D.P. – W. Thomposon – M. James – J. Christopher – J.M. Bériat – S. Lebel – J. Musy – C. de Natale.

Mireille Mathieu y est accompagnée par les grandes formations de Jean Claudric et Jean Musy. Les photos de l’album sont de Norman Parkinson.

Quand la fiction se calque sur l’histoire… Lu sur www.larousse.fr :

LAFONTAINE (prénom, date et lieu de naissance incertains). Elle fait son apparition dans un ballet de cour, Le Triomphe de l’Amour aux côtés du roi, de Madame la dauphine et de nombreux courtisans. Quand cette œuvre est portée sur la scène de l’Académie Royale de Musique, en 1681, elle est la première femme à se présenter dans ce théâtre, se substituant aux travestis qui jusqu’alors y tenaient les rôles féminins. Elle interprète de nombreux ballets de cour avec Beauchamp, Blondy ou Pécour pour partenaires. « Recommandable par sa beauté et par la noblesse de sa danse » (comme l’écrit Compan dans son Dictionnaire de la Danse), elle est applaudie dans Proserpine (1681), Amadis de Gaule (1684), Le Temple de la Paix (1685) court ballet conçu par Louis XIV, et Le Palais de Flore (1689) où elle rivalise avec Marie-Thérèse de Subligny. Considérée comme la meilleure danseuse de la fin du XVIIe siècle, elle est appelée « la reine de la danse » par ses contemporains. En 1693, elle se retire dans le couvent de religieuses de l’Assomption à Paris où elle meurt en 1798.
(Texte de Marie-Joëlle Louison-Lassablière, professeur d’Histoire de la Danse, chercheur à l’UMR C.N.R.S. 5037.)

soeur des étoiles,33 tours,philipsWolfgang. (Allemagne) – En somme un bel album, même si on a « emprunté » presque tous les titres dans le grand répertoire des standards, des comédies musicales ou d’autres artistes. Cet album a très peu d’un disque originaire « Mireille Mathieu ». Et pourtant : L’interprétation de Mireille de Tu n’a pas quitté mon coeur/You were allways on my mind, Trois millards de gens sur Terre/Glory halleluja, de New York, New York, Nos souvenirs/Memory vaut bien l’achat et d’écouter cet oeuvre. Dans cette collection de musiques internationales, la chanson Soeur des étoiles figure un peu comme une île perdue dans une mer – une vraie chanson française. Une belle histoire enveloppée en musique…

« Combien de temps » (Too Little Time)

mireille%20mathieu%2080392.jpg

combien de temps,33 tours,too little time,1969,la première étoileLa chanson « Combien de temps » est extraite de l’album « La première étoile ». Un album de qualité comportant de grand succès qui, aujourd’hui, plaisent encore.

La version anglaise, « Too Little Time » a été enregistrée par Brenda Lee en 1966. Les auteurs compositeurs sont Marvin Hamlich / Howard Liebling. 

Sur cet album « La première étoile » (1969) nous trouvons les titres suivants :

Face A :
La première étoile – Alors ne tarde pas – Au bal du grand amour – Il pleut toujours quand on est triste – Veux-tu qu’on s’aime – Une rose au coeur de l’hiver.
Face B : Une simple lettre – Ensemble – Combien de temps (Too Little Time) – Una canzone – Chanson triste (With These Hands) – Tu m’as donné la vie (My Way Of Life)

Les auteurs compositeurs sont nombreux : A. Pascal / P. Mauriat / P.A. Dousset / C. Gaubert / F. Lai / J. Dréjac / M. Legrand / J. Ray / Les Reed / J. Bouquet / F. Gérald / Hamlisch / F. Bracardi / Davis / Sivler / G. Bontempelli / C. Sigman / P. Delanoë / B. Kaempfert et H. Reabein.

Arrangements et direction musicale : Paul Mauriat / Christian Gaubert / Les Reed et Michel Legrand.

combien de temps,33 tours,too little time,1969,la première étoile

combien de temps,33 tours,too little time,1969,la première étoile

Elle. – Cet album fut le premier à la maison. Et même si j’étais très jeune en 1969, je me souviens clairement de son achat! Plusieurs autres suivirent, mais celui-là reste particulièrement gravé dans ma mémoire. J’aimais ses chaussures et j’en voulais une paire, j’avais 6 ans! Dans mon imagination Mireille, c’était Blanche-Neige – mon idole d’enfance!

Wolfgang. – Combien de temps, quel beau texte sur le caractère fragile et même éphémère le l’amour… Une très belle chanson dans le répertoire de Mireille. On en espère d’avantage…