Chopin – Nouvelle Etude n° 1 – Wim Van Moerbeke

chplof.JPG

dimancheclassique.jpgRetour au Dimanche Classique avec une étude de Chopin, la nouvelle étude n° 1, qui nous est envoyée par Wim Van Moerbeke, pianiste belge.

Il nous promet pour bientôt un autre enregistrement sur un piano Erard qui vient d’être restauré. Wim Van Moerbeke a participé en automne 2012 aux Listomanias (Rencontres internationales Franz Liszt) de Châteauroux (piano Clémenti 1821).

Olivier Fadini est facteur de clavecins et restaurateur d’instruments à clavier. C’est dans son atelier, à Paris, que Wim interpète cette étude de Chopin.

L’enregistrement est destiné au blog « Avignon ». Merci à Wim Van Moerbeke que nous connaissons déjà depuis quelques années.

Pour en savoir plus sur :

Olivier Fadini : http://pianinopleyel.blogspot.com.br
Wim Van Moerbeke : www.wimvanmoerbeke.be

***

chopin,etude n° 1,dimanche classique,wim van moerbekeVoor onze Nederlandstalige vrienden :

Dag Jean-Claude,

Het is wel degelijk ik op de piano 🙂 mijn lange haren zijn er al enige tijd af. Het is in het atelier van Olivier Fadini in Parijs, dat ik [Wim Van Moerbeke] de eerste nouvelle étude van Chopin vertolk. Olivier Fadini is een restaurateur van historische piano´s en maker van kopies van historische clavecimbels.

Groeten, Wim

Wim Van Moerbeke geeft ook regelmatig concerten in Vlaanderen. Zijn website : www.wimvanmoerbeke.be

ligne rouge.jpg  

chopin,etude n° 1,dimanche classique,wim van moerbeke

GrandPassionPianos GrandPassionPianos : Wonderful Chopin period Pleyel tone!

chopin,etude n° 1,dimanche classique,wim van moerbeke

François. – Merveilleux Chopin ! Superbe interprétation ! Que du bonheur ! Helvétiquement !

Andrès. – La musique classique ne m’a jamais attiré, c’est la raison pour laquelle je n’ai jamais pu chopé Chopin, lol. Bonne journée.

Publicités

3 commentaires sur « Chopin – Nouvelle Etude n° 1 – Wim Van Moerbeke »

  1. La musique classique ne m’a jamais attiré, c’est la raison pour laquelle je n’ai jamais pu chopé Chopin, lol.
    Bonne journée.

    J'aime

  2. @ Andrès. – Tout vient à qui sait attendre. La musique classique un jour s’impose un jour à nous – ou jamais. J’ai eu le bonheur, à l’époque des « copains », d’être celui d’un inconditionnel du classique qui m’a transmis le virus mais dans une moins forte mesure. Cela dit, rien de tel qu’assister à un bon concert pour en apprécier tous les bienfaits. Amicalement.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.