Schumann – Dimanche Classique

MJJ4A.jpg

En ce dimanche, dernier jour du mois, petit interlude avec Schumann et le coup de
coeur qui l’accompagne.
Marie-Josèphe Jude (piano) et Yuri Gandelsman (alto) interprètent
le passage n° 11 des « Märchenbilder ».

Publicités

Vincente Stark, Mylène Farmer et Françoise Hardy

En passant.jpg

Sylvain nous informe que Vincence Stark qui fut attachée de presse de Johnny Hallyday, Charles Aznavour et Eddy Mitchell est devenue aujourd’hui l’attachée de presse de Mylène Farmer….
http://www.mylene.net/modules/index.php?r=4&z=3719

http://www.rtl.be/videos/page/rtl-video-en-embed/640.aspx?VideoID=416274

avis_modifié-3.jpg

Photo : Le nouvel album "L'amour Fou" qui sortira le 5 novembre est déjà en précommande ici: http://bit.ly/FHardy

Françoise Hardy considère « L’amour fou » comme l’un de ses meilleurs albums. Il paraîtra le 5 novembre prochain. Son premier roman, portant le même nom que l’album, sortira le 31 octobre aux éditions Albin Michel.

Le CD de Françoise Hardy est en pré-commande sur amazon.fr (cliquez ici).

Retour à Sisteron…

SISTERON-LA BAUME.jpg

C’est ce samedi 28 juillet 2012 que Mireille Mathieu sera chaleureusement accueillie à l’hôtel de ville de Sisteron par son maire, Monsieur Daniel Spagnou. Comme en août 2006, date de la première « joyeuse entrée » de Mireille dans cette jolie commune de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les salons de l’hôtel de ville sera bondés de fans et de sisteronais enthousiastes mis directement en contact avec le petit monde de Mireille Mathieu, puisque de nombreux membres de sa famille sont également attendus à la réception qui aura lieu à 18 h 30 comme nous l’indique le carton d’invitation que M. le Député-Maire a généreusement distribué. Le bonheur ne se partage jamais assez… M. Spagnou nous l’a illustré parfaitement.   

599430_4266335267324_2096998615_n.jpg

 

Présentation de la ville de Sisteron 

Sisteron est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ses habitants sont appelés les Sisteronais.

Sisteron se situe à 485 m d’altitude, sur les rives de la Durance, à 45 km de Forcalquier, à 133 km de Marseille, à 145 km de Grenoble et à 180 km de Nice.

La ville occupe une position privilégiée, proche du confluent du Buëch et de la Durance, à l’endroit où cette dernière franchit la cluse de la Baume, sur un site facile à fortifier. Le site de Sisteron est un site-pont, le seul où un pont subsista de façon durable sur la Durance, de l’Antiquité au XIXe siècle.

Surnommée « la Porte de la Provence », elle confine au Dauphiné. Elle possède de nombreux monuments dont sa citadelle, face au rocher de la Baume dont les strates sont presque verticales, une cathédrale du XIIe siècle, Notre-Dame des Pommiers, cinq tours, plusieurs chapelles et les vestiges d’anciens couvents. C’est une ville qui accueille de nombreux touristes attirés par son climat méditerranéen, avec une moyenne annuelle de 300 jours de soleil, son patrimoine riche et varié, son plan d’eau ou son aérodrome.

La commune est sous l’influence d’un climat de transition où se combinent le climat méditerranéen des Alpes-de-Haute-Provence et un climat alpin. Ce qui offre dans les années extrêmes un contraste entre des étés caniculaires et des hivers froids.

La moyenne annuelle est de 300 jours de soleil et l’automne, long et tiède, est une saison particulièrement agréable.

M. Daniel Spagnou, député-maire de Sisteron occupe ses fonctions depuis 1983.

Pour lire tout l’article Wikipédia, cliquez ici.  

carte sisteron.JPG

ligne rouge.jpg

Je vous présenterai, si possible, un compte rendu de la visite de Mireille à Sisteron ce samedi en 28 juillet 2012, au début de la semaine prochaine, de manière à pouvoir l’archiver de façon personnalisée dans les rubriques du blog « Avignon ». D’ici là j’aurais eu le temps de faire le tri des infos parues sur les autres sites et blogs MM ou non dont je devine la fébrilité.

Information concernant l’exposition de Sophie Mathieu. Elle a débuté ce mardi 24 juillet 2012 à la Galerie de la Citadelle et se tiendra jusqu’au dimanche 12 août 2012. Une vingtaine de toiles sont exposées. Il s’agit de paysages et de portraits de sa soeur Mireille.  

ligne rouge.jpg

Faisons appel à nos souvenirs en revoyant quelques photos prises en 2006. Le photographe m’est inconnu, mais les photos m’avaient été transmises par Mme Sylvette Roux que vous reconaîtrez peut-être sur les photos.

Pour aller encore plus loins dans vos souvenirs, lisez les articles « Avignon » suivants :

Sisteron – Sophie Mathieu – Exposition
* Mireille à Sisteron en 2006
* 2006 – Sophie Mathieu expose à Sisteron

img825x.jpg

800px-Sisteron_-201.jpg

L’hôtel de ville de Sisteron

SMAS1.jpg

MMSIAB2.jpg

MMSIAB.jpg

MMSIAB4.jpg

MMSIAB3.jpg

Les Grandes Chansons Françaises (album 1985)

img633lgcf.jpg
 

316HFAMK9FL__SL500_AA300_.jpgDISCORICOptf.jpgC’est en 1985 qu’Ariola lance sur le marché l’album 33 tours « Les Grandes Chansons Françaises » contenant pas moins de 16 chansons célèbres arrangées et dirigées par Jean Claudric. Nous les retrouverons dix-sept ans plus tard  sur 1er CD de la belle compilation « Amoureusement vôtre… » (3 Cd), avec un indédit très attendu : « La Quête » (J. Brel / J. Darion). 

La version allemande de cet album, intitulée « Welterfolge aus Paris », était cependant disponible sur CD dès sa sortie en 1985. Elle est aujourd’hui encore considérée comme un des fleurons du répertoire allemand de Mireille. 

Mais revenons à l’album français. Nous y trouvons pas moins de six chansons chansons d’Edith Piaf : « Hymne à l’amour« , « Padam, padam« , « Les Trois Cloches« , « La vie en rose« , « Milord« , « Non, je ne regrette rien« . L’importance accordée à Edith Piaf pourrait paraître assez surprenante, mais s’agissant ici des plus grandes chansons française, le choix me paraît difficilement critiquable. Mireille les chante d’ailleurs très bien. Bien que différentes, ses interpétations plus récentes de Piaf en 1993 (« MM chante Piaf ») ne leur font pas ombrage. 

affiche Dalida parlez-moi d'amour.jpgQu’en est-il de autres chansons ? Une très belle version de « Je suis seule ce soir » (ma préférée à l’époque), « C’est si bon » (une chanson pas si grande que ça), « Le premier rendez-vous » (qui évoque le beau film avec Danielle Darrieux), « Moulin rouge » (pas tellement mon truc).
L’interprétation de « Ne me quitte pas » me paraît peu convainquante, idem pour « Comme d’habitude » (une grande chanson anglaise, mais en français… de la pub pour les gouttes nasales). 
Il en reste quatre à citer : « Plaisir d’amour« , une jolie chanson rose-bonbon, « Parlez-moi d’amour » qui me rappelle l’affiche du film collée sur la vitre d’un bistrot sur le chemin de l’école, « Les feuilles mortes » (Jacques Prévert a effectivement écrit autre chose que le portrait d’un oiseau) et, pour finir, « La Mer« , une des nombreuses chansons phare de Charles Trenet.

Malgré la réussite positive de l’entreprise, je me demande si cet album n’a pas été concu dans un esprit plus allemand que français. Un kitch discret semble l’indiquer. Mireille où Johnny stark avaient-ils pressentis que le fleuve changerait son cours, ou les albums en édition « bilingue » perdent-ils un peu de leur âme dans un souci de consensus ? A vous de me le dire. 

 

IEP.jpg

Commentaires du 8.10.2010 

Philippe (Don). – L’album des Grandes Chansons Fançaises est incontestablement une belle réussite. Mais voilà, c’étaient toutes de grandes chansons, pas des niaiseries comme les auteurs peuvent lui en écrire parfois. Peut-être un peu trop de Piaf, mais ça peut se comprendre. Je trouve dommage que cet album ne soit plus disponible, il devrait être une référence du catalogue MM, et à vocation internationale. D’ailleurs, si j’étais elle, je ferais en sorte que les grandes Chansons, l’album Piaf, un live et une compil de qualité soient disponibles à tout moment. Elle pourrait d’ailleurs agrémenter les Grandes Chansons de ‘La Quête’ et de ‘Quand on n’a que l’Amour’ – et d’autres titres, pourquoi pas !

Pierre S. – Pour ma part, je n’aime pas trop la « froideur » des orchestrations sur cet album. Les chansons de Piaf sont effectivement celles que j’aime le mieux. « Ne me quitte pas » serait une réussite, si Mireille appuyait moins sur les mots, notamment lorsqu’elle dit ne me quitte pas et que l’on a l’impression qu’elle a du mal à le dire. Pour moi, l’effet n’a rien de dramatique ni de tragique : cela fait très emprunté, maladroit.
Je n’ai jamais apprécié la chanson « Je suis seule ce soir » que je trouvais ennuyeuse comme la pluie, pas plus que cette version de « Plaisir d’amour » que je trouve fade. La chanson n’est pas niaise en elle-même : d’autres interprètes ont su la chanter magnifiquement, mais la version de Mireille, avec l’orchestration de Claudric qui n’arrange pas les choses, n’est pas fameuse.
L’album allemand n’est guère mieux. Je ne pense pas que cette production bilingue ait été conçue avec le public allemand comme priorité. En revanche, comme Mireille était en perte de vitesse au niveau des ventes en Allemagne vers 1985, Stark et elle-même ont dû se dire qu’interpréter des standards français pourrait plaire aux Allemands. Mais ceux-ci étaient déjà passés à autre chose et « Welterfolge aus Paris » n’a pas fait plus de vagues en termes de ventes que l’original français qui, apparemment, a séduit le public scandinave (suédois en tout cas).
A titre de comparaison, je préfère de loin les orchestrations de 1993 : « Mireille Mathieu chante Piaf » (en français, pas en allemand) est, à mon sens, une réussite, alors que le choix des « grandes » chansons de 1985 ne me satisfait pas entièrement.

James. – Ce 33 tours est vraiment d’esprit « export » je retiendrai quand même l’interprétation de Milord que je préfère de loin à celle du spécial Piaf »

AMSTERDAM 1969

mm AMST. 8.3.jpg

Mireille Mathieu lors du Grand Gala du Disque Populaire
Amsterdam – RAI-Congrescentrum
7 mars 1969
Soirée télévisée sur Nederland 1

(Photo © ANP)

HISTORICO43.jpgPrestation de Mireille Mathieu le vendredi soir, 7 mars 1969, à Amsterdam, à l’occasion du Grand Gala du Disque Populaire. Mireille y aurait interprété quatre chansons dont « Mon Credo ». Sur la photo du bas, Mireille Mathieu et la présentatrice de la soirée, Willeke Alberti qui est une star aux Pays-Bas ent tant que chanteuse, actrice et présentatrice de programmes télévisés. Elle a eu son propre show télévisé de 1965 à 1970 : « De Willy & Willeke Alberti Show ».

mm_WILLEKEALBERTI.jpg

 (Photo © ANP)

Mireille Mathieu chante Piaf – Edition 2012

anp-kippa 1.jpg

Photo (c) ANP

Mireille Mathieu chante « A quoi ça sert l’amour », ainsi qu’un extrait de « La vie en rose » et de « La goualante du pauvre Jean ». A écouter Mireille, on a l’impression qu’il s’agit de nouvelles interprétations. C’est pourquoi je rappelle qu’il s’agit de l’album de 1993 augmenté de trois titres, dont deux seulement on été enregistrés en 2012.   
A noter cependant que c’est à l’occasion du 50e anniversaire de la mort d’Edith Piaf que Mireille Mathieu sort pourla première fois en Allemagne l’album français « Mireille Mathieu chante Piaf » (Ariola). Les trois chansons de Piaf auxquels les Allemands tiennent particulièrement sont « La vie en rose », « Non je ne regrette rien » et « Milord ». Ces chansons figurent sur cet album. Leur bonheur sera donc complet.

piaf,cd,2012

Thomas. – Ce film est un joli, petit document. Il semble que Mireille a eu beaucoup de joie en enregistrant les deux chansons nouvelles avec l’orchestre et les trois choristes…

Emmanuel P. – Merveilleuse Mireille Mathieu, on se demande pourquoi ils nous ont sorti Patricia Kaas. Tu as cette voix magique qui seule peut faire revivre Piaf. A quand sur une scène en Frnce, je t’attends avec impatience.

Ricochet @ Emmanuel. – Il y aura l’Olympia en 2014 et la tournée internationale qui s’ensuivra.