Vous souvenez-vous ?

catherine sauvage,bourvil,françois deguelt,félix leclerc

L’avantage d’un blog intitulé Nos Souvenirs est que quelle que soit le thème, il reste dans ce
contexte tant qu’il se réfère au passé. Une situation confortable donc, car fondée sur la mémoire
qui ne retient en général que le meilleur. Encore faut-il trouver la bonne note…
Cette bonne note, Félix Leclerc nous en donne le ton avec « Do ré mi fa sol », tandis que Bourvil
y va tendrement de sa « P’tit Chanson ». Comme c’est la fête de la musique ce week-end, c’est sur
un air d’accordéon que François Deguelt nous entraîne au « Bal de la Marine ». Mais, plus grave, 
Catherine Sauvage nous rappelle avec son talent tout particulier que nos souvenirs ont parfois une
de ces gueules… « Avec le temps », la très belle chanson de Léo Ferré.

Publicités

Marcel Pagnol (1895 – 1974)

2642052918_1.jpg

Marcel Pagnol, l’écrivain, dramaturge et cinéaste français, est né le 28 février 1895 à Aubagne (Bouches-du-Rhône), mort le 18 avri 1974 à Paris.

Marcel Pagnol devient célèbre avec Marius, pièce représentée au théâtre en mars 1929. Il fonde à Marseille en 1934 sa propre société de production et ses studios de cinéma, et réalise de nombreux films avec les grands acteurs du moment (en particulier Raimu, Fernandel, Pierre Fresnay ou Louis Jouvet) : Angèle, Regain, La Femme du Boulanger…

Élu à l’Académie française en 1946, il abandonne le cinéma et le théâtre, et commence la rédaction de ses Souvenirs d’enfance avec notamment « La Gloire de mon père » et « Le Château de ma mère ». Il publie enfin, en 1962, « L’Eau des collines », roman en deux tomes : « Jean de Florette » et « Manon des Sources », près de dix ans après son film « Manon des sources » avec sa femme Jacqueline Pagnol.

Honoré et célèbre, Marcel Pagnol meurt à Paris en 1974, à l’âge de 79 ans.

Pour en savoir plus : cliquez ici.

  

Même dans le métro…

nmqp.jpg

Le journal « France Dimache » présente un joli cartoon d’une situation belge, mais considérons-le pour ce qu’il est : une volonté d’humour. En effet, la musique diffusée dans les stations de métro bruxellois est choisie par une société indépendante basée en France, sur base de critères établis depuis 2005. 70 % des chansons diffusées sont en anglais, et 30 % sont en langues latines (espagnole et italien principalement).

Pour éviter toute polémique, la STIB précise « Il n’a jamais été question de bannir le français ou le néerlandais. Nous nous contentons de diffuser le top 50 européen et il se peut qu’il y ait des chansons en français ou en néerlandais.  Notre but est avant tout de plaire au plus grand nombre, parce qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. »

Quant au Grand Jacques, il ne quittera pas les stations de métro puisque nombreux sont les chanteurs qui interpètent ses chansons non en play-back mais « live » – et là il n’y a à ma connaissance aucune interdiction. Plus tard je vous présenterai un chanteur 100 % francopone qui y fait carrière tout en enregistrant des CD. Il a écrit deux livres… à compte d’auteur.

« Ne me quitte pas » a été chanté aussi bien en néerlandais qu’en français – même par Jacques Brel. Les internautes néerlandophones n’ont pas oublié les grandes interprétation néerlandaises de Lisbeth Liszt (amie de Jacques Brel) et Rob de Nijs. Johan Verminnen, a également chanté Brel, nous en reparlons.

Pour illustrer l’article, deux vidéos : l’une où Brel interprète « Ne me quitte pas » en néerlandais (oubliez l’image au profit du son), l’autre où Lisbeth List, une des plus grandes artistes des Pays-Bas, interprète la même chanson ainsi que « Mijn Vader zei » (« Mon père disait »). Une interprétation que j’estime sinon supérieure, du moins égale à celle de Brel, mais c’est là un avis tout personnel. Saluons le traducteur de ces deux chansons, E. v. Altena, qui est resté très près du texte tout en lui donnant une couleur particulière qui ne peut être rendue que par des être de chair et de sang.  

Ajout du 15.06.2011 : La STIB a fait savoir ce jour que les métros joueront dorénavant aussi bien des chansons françaises que néerlandaise. Et les allemandes (troisième langue nationale) ? Lol.