C’est peut-être moi qui partirai

mmcdln.jpg

Mireille a enregistré C’est peut-être moi qui partirai, une chanson jadis refusée par Dalida et écrite par Pascal Sevran. Quelques années plus tard, Mireille se dira meurtrie des déclarations publiques de Sevran peu amènes à son égard. Des propos rapportés à la chanteuse absente de France pour cause de triomphe à l’étranger, par des amis qui lui voulaient évidemment du bien.

« Dans mon métier, on écrit très rarement du mal de quelqu’un pour la seule raison qu’on lui en veut. Ce n’est qu’un peu plus tard, dans une seconde phase, qu’on se prend à haïr, soit parce que l’on veut justifier a posteriori un article agressif, soit parce que par un étrange ‘transfert’ on éprouve un second mouvement d’humeur à l’égard de celui qui a déjà souffert injustement du premier. » (Philippe Bouvard)

ligne rouge.jpg

 

pascal sevran,philippe bouvard,c'est peut-être moi qui partirai

Pascal Sevran et l’autre Mireille dans un rappel du « Petit Conservatoire »

Publicités

2 commentaires sur « C’est peut-être moi qui partirai »

  1. J’ai repris dans la chanson de France Gall des paroles de « Ella, elle l’a », qui, pour moi, vont très bien pour personnaliser Mireille Mathieu, que voici :
    Elle a
    Ce je n’sais quoi
    Que d’autres n’ont pas
    Qui nous met dans un drôle d’état
    Ce don du ciel qui la rend belle
    Elle a ce tout petit supplément d’âme
    Cet indéfinissable charme
    Cette petite flamme
    C’est comme une gaieté
    Comme un sourire
    Quelque chose dans la voix
    Qui paraît nous dire « viens »
    Qui nous fait sentir étrangement bien

    J'aime

  2. « C’est peut-etre moi qui partirai » refusé par Dalida ? Je ne peut pas m’imaginer cela… Si c´est vrai, grâce a elle, Mireille chante avec ce titre une de ses plus belles chansons : triste, melancolique ; avec une beauté pas de cette terre avec sa voix unique.
    Amitiés,
    Ulli

    J'aime

Les commentaires sont fermés.