MM Officiel – Facebook

fbmm

Ainsi donc, le site officiel de Mireille Mathieu est lancé ce 22 juillet. Le lancement était annoncé sur le site officiel avec la mention : « avec une surprise ». A l’heure qu’il est je n’ai pas encore découvert la surprise, mais je ne désespère pas.

Déjà des messages d’anniversaire accompagnés de vœux de bonheur y sont affichés. J’y ai relevé cette question posée par Sophia : « Je voudrais vous demander si cette page est le compte officiel de mlle Mireille Mathieu ou pas […] Réponse de Mireille Mathieu :  Bonjour Sophia, tout à fait ! Bienvenue à vous.

La question aurait pu être posée autrement, à savoir si cette page Facebook est réellement gérée par Mireille. Si ce n’est pas le cas, l’administrateur de la page nous obligerait en se présentant et en indiquant clairement sur sa fonction. Je ne vois pas pourquoi mon courrier tomberait dans d’autres mains que celle de son destinataire. C’est non seulement une question de discrétion mais aussi d’éthique.

Il est trop tôt pour juger la qualité de cette page Facebook et ce qu’elle apporte de plus par rapport aux autres pages FB qui, bien souvent, devancent le site officiel pour informer les fans sur les activités de leur idole.

Pour aller sur la page Facebook « Mireille Mathieu Officiel » et vous y inscrire éventuellement, cliquez sur l’image plus haut.

Publicités

Mimi-Day 2019 – Mireille authentique

jam.jpg

Affiche MMD2019

mimi-day 2019Nous fêtons ce 22 juillet l’anniversaire de Mireille Mathieu. Comme les années précédentes, je vous propose d’écouter à l’occasion du Mimi-Day une série de succès qu’il serait dommage de voir tomber dans l’oubli.

Il s’agit essentiellement de succès d’hier que j’ai pris grand plaisir à sélectionner et à écouter après avoir arrêté un choix définitif.

Je ne doute pas que ce plaisir sera partagé par tous les admirateurs de Mireille qui n’a, pour ma part, jamais été aussi authentique qu’à travers ces chansons marquées par une pointe d’heureuse nostalgie.

J’aime tout de Mireille quand elle chante. Merci de nous proposer certaines chansons que l’on avait oubliées parce qu’elles n’ont pas (encore ) été éditées en CD.
.
Bravo surtout que le choix a du être dur. Réentendre toutes chansons qui rappellent de bons souvenirs de notre vedette cela fait chaud au coeur.
.
Waooo un joli bon en arrière !! j’avais complètement oublié cette chanson. Merci de la faire revivre. Bon week end Rico Berny
.
Merci pour ce florilège de chansons de Mireille. Mes préférences vont à « je ne sais pas ne sais plus » et à « au bal du grand amour ».
.
Merci Rico! Pour les belles chansons super!
.
.

 

Madame Charlot

Mme Charlot

moncoursdechant.netAnnette Ida Eugénie Charlot, née Boetschi le 29 mai 1913 à Saint-Quentin (Aisne), morte le 1er juillet 2004 à Paris, plus connue sous le simple nom de Madame Charlot, fut, durant toute la seconde moitié du xxe siècle, la professeur de chant la plus demandée dans le milieu du show-biz français. Son père, Victor Boetschi, de nationalité suisse, avait épousé une Française, Annette Cécile Lescot.

Madame Charlot était attachée à ses origines helvétiques. Elle fut l’élève puis la répétitrice de Charles Richard, de l’Opéra-Comique et de la Monnaie de Bruxelles.

Elle épousa Robert Charlot, décorateur d’intérieur, qui lui donna son nom. Avec son mari, elle emménagea à la cité Montmartre-aux-artistes. Les époux déménagèrent plusieurs fois au sein de ce bloc d’immeubles constitués d’ateliers d’artistes. Ils se fixèrent finalement au dernier étage, dans un appartement avec chambre en mezzanine et cuisine indépendante dans une annexe, séparée du logement principal par une grande terrasse. C’est dans cet atelier, dont l’aménagement fut conçu par Robert Charlot, que Madame Charlot reçut en cours de chant la plupart des vedettes de l’époque.

Annette Charlot est morte à l’hôpital Bretonneau le 1er juillet 2004 ; elle repose dans le caveau familial de sa branche maternelle.

Parmi les élèves de Madame Charlot, on compte notamment, par ordre alphabétique : Victoria Abril, Fanny Ardant, Jean-Louis Aubert, Daniel Auteuil, Emmanuelle Béart, Marie-Paule Belle, Jane Birkin, Dany Boon, Jacqueline Boyer, Patrick Bruel, Calogero, Bertrand Cantat, Leslie Caron, Jean-Pierre Cassel, Robert Charlebois, Julien Clerc, Clotilde Courau, Dorothée, Anny Duperey, Mylène Farmer, Claude François, Bernard Giraudeau, Johnny Hallyday, Khaled, Serge Lama, Thierry Le Luron, Valérie Lemercier, Enrico Macias, Judith Magre, Jean Marais, Mireille Mathieu, Eddy Mitchell, Jeanne Moreau, Charlotte Rampling, Serge Reggiani, Régine, Jean Reno, Jacques Revaux, Michel Sardou, Delphine Seyrig, Alain Souchon, Stone, Sylvie Vartan, Laurent Voulzy…

Alain Larroue - mon cours de chant

Sources : Mon cour de chant – Wikipédia

Le moineau d’Avignon – de nid en nid

lqdmmLes Mathieu déménagent pour s’installer aux « Malpeignés », dans leur nouvelle maison. Ils s’éloignent ainsi un peu plus du centre d’Avignon. (dossier Ariola).

Essayons de nous y retrouver dans les déménagement successifs, car en comparant les biographies, c’est le chaos. Merci pour vos précisions éventuelles dans les « commentaires ».

1. Quartier des Morillons, un faubourg hors les remparts d’Avignon (1946 ?).
Un faubourg insalubre. Et dans ce triste décor, toute une famille proprette, unie, gaie… Le quartier des Morillons va être rasé pour faire place à des H.L.M. en béton. Les Mathieu sont relogés dans un faubourg avignonnais, « La Croisière », qui sera vite baptisé « Le Chicago d’Avignon ». (« MM » Christian Page).

2. Maison à la Croisière, en Avignon (date ?) :
« Mais l’hiver était une bien mauvaise saison pour la maison pointue, si humide, si froide, si sombre. Noël approchait. Mon premier Noël, celui qui ne compte pas quand on a six mois. » […] « Quand je suis retournée à Avignon bien des choses avaient changé. Le quartier de la Croisière on ne le reconnaît plus. Là où il y avait des champs à perte de vue, on a construit… » (« Oui, je crois », Jacqueline Cartier)

3. Appartement à la cité des Malpeignés (1954 – dossier Ariola) :
« Je n’avais pas tout à fait mes huit ans sonnés quand le huitième petit Mathieu s’annonça. » « Ca y est ! On l’a ! c’est comme si on l’avait ! un appartement dans la nouvelle cité ! (Marcelle Mathieu). « Quatre pièces, on les voyait déjà ! la chambre des grandes, la chambre des petits, la chambre des parents, la salle à manger. L’eau à domicile ! La merveille ! » (« Oui, je crois », Jacqueline Cartier).

4. Maison à la « Croix-des-oiseaux (1961 – dossier Ariola) :
« Papa revint un soir en disant : ‘Ca y est ! Tu peux te présenter demain à la fabrique d’enveloppes!’ […]. « Et comme un bonheur n’arrive jamais seul , maman, de son côté avait une nouvelle sensationnelle : on allait déménager. « Nous allons habiter une H.L.M. à la Croix-des-Oiseaux ! » (« Oui, je crois », Jacqueline Cartier).