Emmanuel Bonini – Romy Schneider

717-VRqSaQ300L

A la veille des vacances, comment ne pas annoncer la sortie d’une nouvelle édition de « La Véritable Romy Schneider » d’Emmanuel Bonini , le 29 août prochain ?
En plus d’un couverture superbe, l’ouvrage contient beaucoup de témoignages, de photos et d’analyses nouvelles.

Nouvelle édition
A paraître le 29.08.2018

Romy Schneider n’a pas vingt ans lorsqu’elle obtient une notoriété internationale, grâce à son rôle inoubliable dans Sissi. Enfermée dès lors dans des emplois stéréotypés, elle va devoir lutter pour casser son image. Des maîtres tels que Luchino Visconti, Orson Welles ou Otto Preminger vont l’y aider, mais le chemin sera long. C’est la France qui va finalement offrir à Romy l’épanouissement professionnel auquel elle aspirait. De La Piscine à La Passante du Sans-Souci en passant par César et Rosalie, Le Train ou Le Vieux Fusil, la comédienne va révéler toutes les facettes d’un talent unique. Sa collaboration avec Claude Sautet terminera de la hisser au sommet.
Sa vie privée ne sera pas du même ordre. Tourmentée et extrêmement vulnérable, Romy mène sa vie sans tiédeur ni concessions et cette soif d’absolu va la conduire au désastre. Abandons, trahisons, escroqueries, rien ne lui sera épargné. En manque continuel d’affection et incapable de se remettre en question, elle cherchera son salut dans l’alcool et les «médicaments», jusqu’à la mort tragique de son fils de quatorze ans, qui aura raison de ses dernières forces.
De nombreux témoignages et documents inédits viennent éclairer d’un jour nouveau le destin de cette immense actrice. De ses amours fatales avec Alain Delon aux paradoxes d’une femme brûlée, Emmanuel Bonini n’occulte rien. Romy Schneider revit ici telle qu’elle ne cessa jamais d’être : fière, libre, rayonnante et profondément malheureuse.

320 pages – 152 x 240 mm – Broché
EAN : 9782756427850 – ISBN : 9782756427850

Source : Editions Pygmalion

Publicités

Vacances

7630a0b6-8531-11e8-abcc-02b7b76bf47f

avv

Le nouvel album de Mireille Mathieu contenant de grandes mélodies classiques
sera disponible en digipack et en double vinyl.
Sony Music France – Sortie : automne 2018

Source : site officiel

Un poète, ça fait du bien

ChelonAu hasard d’une adresse , Comme frère et soeurs et Pour la dernière fois, trois chansons extraites de l’album « C’est passé vite » sorti en 2011. 

Quelques réactions sur la chaîne YouTube RicoSouvenirs :

Superbe chanson ! Superbe chanteur ! Quel poète ! Ça fait du bien. Merci.

Que c’est bon d’écouter ce chanteur avec sa voix chaude.

Oh que j’aime la voix de Georges et cette chanson est si belle, et la 2 ème aussi est belle à écouter. Merci !

So beautiful in spite of age… Love you Mr. Chelon

Chaque jour j’écoute Georges Chelon, que j’aime beaucoup, ainsi que quelques rares poètes ceux-là oubliés malheureusement. 

Magnifique cette chanson de Georges ! Pourquoi n’a t il pas été reconnu à sa juste valeur ?

Oui c’est exact, mais ces longues années passées à côté d’un homme ou d’une femme, sont des fois plus importantes et les plus belles que l’on a vécues et je pense que l’on du mal à faire le pas vers la solution de la séparation.

Non, il n’est pas oublié (seulement par les médias tellement sourds et avides de profit) donc nous le gardons pour nous, il suffit juste de suivre son parcours ! Ho non il n’est pas oublié, bien loin de là…

Magnifique et tellement vrai!

Pardon Rico, j’ai omis de vous remercier pour ce si beau moment!!

Georges Chelon a beaucoup fait de scène et ses chansons sont merveilleuses. Certains ont préférer l’oublier peut-être mais il sera encore à l’Olympia dans peu de temps, et ses 3 enfants ont bien grandis

Mr Chelon, ce n’est que pur bonheur ! (Beaucoup de certains soi-disant « chanteurs » actuels devraient prendre une petite graine de son immense talent…. grand bien cela leur ferait…)

J’ai toujours aimé Gorges Chelon , et je l’aime toujours … Quel poète ! Ce texte est sublime comme beaucoup d’autres textes qu’il a écrits…

Pas de mots assez forts pour exprimer mes sentiments en entendant une si belle chanson ( Comme frère et sœur ).

depositphotos_24119667-stock-illustration-a-letter-in-the-mailQuelle poésie dans ses textes. Quel choix de paroles pour raconter ses petites histoires si belles. Et quelle voix chaleureuse. Merci de l’avoir présenté. Hélas – je l’avais un peu oublié.
Quand je l’écoute, il me fait penser aussi à ce merveilleux disque de Jean Ferrat « chante Aragon » avec ces belles histoires, cette poésie et puis sa voix unique, pour moi une des plus belles de la chanson française. (Wofgang).

Romy Schneider

1968scan2002102303

Romy Schneider, née Rosemarie Magdalena Albach le  à Vienne et morte le  à Paris, est une actrice allemande naturalisée française.

Au début des années 1950, vers l’âge de quinze ans, elle commence sa carrière d’actrice dans le genre Heimatfilmallemand. De 1955 à 1957, elle interprète l’impératrice Élisabeth d’Autriche, surnommée « Sissi », dans trois films — Sissi (1955), Sissi impératrice (1956) et Sissi face à son destin (1957) — qui lui valent succès et reconnaissance internationale.

En 1958, elle rencontre l’acteur Alain Delon avec lequel elle se fiance en 1959 ; elle s’installe alors en France où elle joue dans des films à succès, acclamée par la critique et dirigée par des réalisateurs parmi les plus remarquables de l’époque. Sa relation avec Alain Delon prend fin en 1963, tandis qu’elle entame une carrière aux États-Unis ; par la suite, elle se marie deux fois. Le fils de son premier mariage meurt dans un accident en 1981 à l’âge de quatorze ans. En mai 1982, âgée de 43 ans, Romy Schneider est retrouvée morte dans son appartement parisien rue Barbet-de-Jouy.

Romy Schneider obtient par deux fois le César de la meilleure actrice pour ses rôles dans L’important c’est d’aimer (1975) et Une histoire simple (1978).

Source : Wikipédia

3187144096

**************

La fille de Romy Schneider « scandalisée » par un film sur sa mère

Article « 7 sur 7.be » du 23 juillet 2018

La fille de l’actrice Romy Schneider, Sarah Biasini, s’est déclarée « scandalisée » par un film consacré à sa mère, « Trois jours à Quiberon », qui selon elle contient des « sous-entendus totalement mensongers ».

(Photo : Romy Schneider en 1975 © afp.) 

« J’ai été très choquée surtout parce que je pense que les gens qui vont aller voir ce film ne verront pas un film sur ma mère. Ils ne verront pas un film sur Romy Schneider. C’est totalement faux. Le film contient de multiples insinuations et sous-entendus qui sont totalement mensongers », a affirmé Sarah Biasini.

Une Romy malheureuse
« Trois jours à Quiberon », en compétition au dernier Festival de Berlin et déjà sorti en avril en Allemagne, raconte un épisode qui s’est déroulé à la fin de la vie de Romy Schneider: une interview accordée en 1981 par l’actrice à un journaliste du magazine allemand Stern, accompagné d’un photographe, alors qu’elle était en cure à Quiberon.

Cette fiction inspirée de faits réels dépeint une Romy Schneider malheureuse et excessive, à un moment difficile de sa vie, alors qu’elle vient de se séparer de son mari Daniel Biasini, père de sa fille.

« C’était juste une thalasso pas une cure de désintox »
L’actrice de « Sissi » et « Les Choses de la vie », décédée en 1982, y est aussi montrée comme souffrant d’une dépendance aux médicaments et à l’alcool, dont elle essaie de se défaire lors de ce séjour à Quiberon, une vision de sa mère que Sarah Biasini conteste. « Elle allait tous les ans à Quiberon, mais pour faire une thalassothérapie, pour perdre des kilos superflus, comme beaucoup d’actrices. C’était une habitude. C’était juste une thalasso, ce n’était pas un centre de désintoxication », soutient Sarah Biasini, qui se dit « scandalisée » d’avoir vu dans le film « des références à l’alcool constantes, dès la première scène ».

« On veut la dégrader »
« C’est la chose la plus grave selon moi, c’est qu’on la fait passer pour une alcoolique. Alors que si vous reprenez tous les réalisateurs ou tous les acteurs avec qui elle a travaillé, personne n’a jamais dit qu’elle avait un problème avec la boisson », dit-elle. « C’est complètement mal intentionné. On veut la dégrader », estime Sarah Biasini, née en 1977 et elle-même actrice.

« Je réclame surtout que des gens arrêtent de se faire de l’argent en colportant des mensonges ». Dans le dossier de presse, la réalisatrice, la Franco-iranienne Emily Atef, indique notamment avoir « gardé certains passages de l’interview » à Stern pour son film, mais en avoir « aussi écrit d’autres ». « J’avais besoin de cette liberté-là par rapport aux événements réels pour atteindre la vérité du personnage », dit-elle.

Source : 7 sur 7.be

Allumez les bougies…

PR JMM223exja.jpg

Aujourd’hui Mireille Mathieu continue de représenter l’image qu’on se fait d’une
certaine France, là où on l’aime.
(Emmanuel Bonini)

Une voix travaillée qui passe joliment de la douceur à la puissance.
(La Tribune de Genève)

Aucune chanteuse française n’a reçu plus de disques d’or et de platine qu’elle.
Avignon l’a faite reine, l’étranger l’a faite star.
(Fabuleuses années 60-70)

PR JMM223ex (2)

Capturemm11.jpg

affiche%20rfacp480.png

Capturemm2 (2).JPG

s-l1600mm l'amour et les chansons lp japon3143.jpg

Capturemm5.JPG

2112400059.jpg

mmd2018

Sites et blogs MM

lechatphg.jpg

Sites et blogs consacrés à Mireille Mathieu :

Le site officiel Mireille Mathieu (cliquez ici)
Le blog de Monika Kral « Mimachica » (cliquez ici)

Le blog de Rosa Maria « Mimirosemar » (cliquez ici)
Le site de Philippe « Aujourd’hui je reviens » (cliquez ici)
Le blog de Jean-Claude Torres « MM-Une Passion » (cliquez ici)

Le blog de Mounie (cliquez ici)
Le blog d’Anthony (cliquez ici)
Le blog de Pavlos (cliquez ici)
Le blog de Marie-France (cliquez ici)
Le blog de MMarika (cliquez ici)
Le blog de Birgit (cliquez ici)
Le blog « Avignon RicoSouvenirs » (cliquez ici)